Sérë

Un univers où l'appât du gain, l'égoïsme et la peur ont entrainer la fin du monde connu. Il est temps de faire place à la reconstruction.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le combat dans l'entre-monde

Aller en bas 
AuteurMessage
Aldebert

avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 12/12/2017

MessageSujet: Le combat dans l'entre-monde   Jeu 15 Mar - 12:50

Il y a dans ce monde, deux possibilités. Celle de suivre la lumière ou celle de suivre les ténèbres. Il arrive donc qu'à tout moment les chemins des deux se croisent et qu'une décision doit être prise afin de savoir si nous deviendrons le héro de l'un ou de l'autre. Aldebert avait longtemps œuvré pour le mal. Il avait suivit aveuglément des gens qui lui disaient quoi faire, sans ce soucier des conséquences de ces gestes. Sans ce souciés de ce que cela pouvait apporté. Puis un jour, le destin, ou encore les fils des dieux, avaient choisi de placé le village de Sérë sur ses pas. Il avait rencontré Alca et compris que son passée n'était pas ce qui devait continuer dans son futur. Les deux possibilités c'était croisé. Souvent les yeux et le coeurs des gens sont tellement fermer, qu'ils ne voient pas que deux chemins s'offres à eux dans chaque gestes posées, et dans chaque paroles dites. Alca avait enseigner à Aldebert que le monde était bien plus complexe que ce qu'il ne croyait. Il avait appris grâce à elle que chaque être faisait une différence et que cette différence était le fruit de leur participation au combat d'une part ou de l'autre part. Depuis qu'il avait changer de coté, depuis qu'il avait décider d'oeuvrer pour la vie et non la destruction, il avait appris à être en paix avec lui-même, il avait appris à aimer, à respecter et à être respecter. Il avait appris des valeurs autres qui lui était bien plus chère et importante. Pour tout cela il devait protéger Alca et le monde. 

Il avançait sur la plaine, dans un silence presque inquiétant. Il avait ses armes sur lui, et il tentait pour Alca de rester calme et ne pas se laisser allez à des instincts meurtrier. Il détestait ce qu'il vivait en dedans de lui, son amie, sa meilleure amie, son mentor était en danger, son essence de vie combattant un ennemi qui en ce moment leur était invisible. Il n'arrivait pas à le croire. Il n'avait pas pu l'aider, il n'avait pas pu lui apporter un support. Elle était tomber entre la vie et la mort, sans même prévenir ni rien. L'attaque avait du être foudroyante, encore fallait-il que ce soit une attaque, il n'en savait rien.


-Apprenez une chose, l'essence, la vie, l'âme d'Alca est reliée à un arbre, une sorte d'arbre de vie sacré pour les elfes. Il est dans ce monde une des représentations de la lumière. C'est cet arbre qui en ce moment doit subir une attaque, mais j'ignore de quel façon, si c'est énorme ou pas, mais nous n'avons pas un seul instant à perdre. Elle se bat, son essence ce bat et elle est seule, nous devons lui apporter notre aide. Elle le mérite et les elfes qui nous permette de vivre en paix sur leur terre, mérite que nous les aidions. 

Il continua d'avancer en cherchant à se répérer, mais tout était tellement identique dans cette immense plaine. C'est alors qu'il comprit qu'il n'était pas sur de pouvoir retrouver l'endroit qu'Alca lui avait montrer. Il serra les dents, il se sentait si impuissant en ce moment. Il tourna sur lui même laissant échapper un crie de rage puis il vit l'endroit. Il se sentie immédiatement soulager. Il y avait les trois pierres sur le sol, placé en pyramide, il était au bon endroit.


Il fit signe à Adalon pour que celui-ci disent les mots. Lorsqu’il s’exécuta, Adalon sentie une chaleur l’envahir, un bien-être, comme lorsque notre mère nous porte, lorsque l’amour maternelle nous englobe tout entier, dans notre innocence enfantine. Il pu se sentir aussi bien qu’avant qu’il ne découvre réellement ce qu’était le monde.


Alors qu’il ressentait tout cela, son médaillons se mit à luire d’une lumière doré, tournant un peu sur le verdâtre. Le médaillons semblait émettre quelque chose, sans savoir exactement quoi, puis un voile ce leva. Devant eux, il y avait une immense forêt, les arbres était d’une haute inimaginable, il s’agissait très certainement de la forêt des elfes d’autrefois. Comment était-ce possible, comment une forêt se trouvait là, sous leur yeux, alors qu,ils étaient dans la plaine. Lorsqu’ils tentèrent d’entrer dans celle-ci ils n’y arrivèrent pas, c’était comme si elle se trouvait ailleurs, pourtant il l’a voyait bel et bien. Elle était là majestueuse et tout simplement sublime.

-Regarder!! Là, c’est contre cela que l’on doit se battre… je...j’ignore ce que c’est mais regarder…

Une sorte de nuage sombre, noir avançait rapidement, il semblait interpeller par le médaillon, par l’énergie de celui. Partout sous l’ombre, la nature semblait perdre la vie, pourrissant, puis un autre nuage, éclairant de la même manière que le médaillon, semblait passer derrière pour ramener la vie à toute plante. Mais le deuxième nuage semblait être vide d’énergie, comme s’il avait combattu, sans relâche depuis un moment, puis il s’évanouit, disparaissant, sans laisser aucune trace. Le nuage noir, lui sembla sortir de la forêt et se posa devant Adalon, il prit une forme humanoide et il pointa le médaillon. Là ou il s’était poser, l’herbe sous ses pieds venait de mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adalon

avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 17/12/2017

MessageSujet: Re: Le combat dans l'entre-monde   Jeu 15 Mar - 18:05

Avec le signe d’Aldebert, Adalon récita les mot « Alda Silma », puis son médaillon, vibrant d’énergie positive et chaleureuse, leur éclaira la voie. Il ne savait pas à quoi s’attendre lorsque Aldebert avait parlé d’un lieu « entre deux mondes », et il ne s’attendait certainement pas à découvrir qu’il s’agissait de la grandiose forêt des elfes, qu’il avait eu l’occasion de voir longtemps auparavant, dans des circonstances différentes. Ainsi, elle n’avait pas été complétement détruite, mais cachée aux yeux de tous par une puissante magie, ou alors déplacée entre les mondes. Il se sentait soulagé de ne pas avoir causé sa perte, mais cela venait aussi avec un os. Leur adversaire aurait donc, au minimum, des capacités magiques ou extra planaires. Lorsqu’il vit le nuage noir s’approcher, bien qu’il fût rassuré que ce ne soit pas un être du néant, cette présence ténébreuse, tuant toute vie, semblait assez puissante pour représenter une menace mortelle.  

-Nos armes seront sûrement inutiles s’il ne prend pas une forme physique. Ne le laissez pas vous toucher!

Adalon n’était pas certain de savoir comment battre un tel adversaire, mais il devait être arrêté, alors il utiliserait tous ce qu’il avait pour le garder à distance. Le nuage ténébreux s’approcha, passa de la forêt à la plaine sans aucun effort, puis assuma une forme humanoïde, pointant le médaillon du doigt. Prêt à l’action, et craignant une attaque magique, Adalon le pointa du doigt à son tour, envoyant une ligne de flammes incandescentes qui toucha l’humanoïde au torse. Cela n’eut aucun effet, sauf celui d’enrager la créature, qui se rua vers lui, nécrosant les herbes sous son passage. Sa lance, ainsi que les armes normales de toutes les autres personnes voulant l’arrêter n’avaient aucun effet.

Pris à reculer rapidement, la créature le rattrapa rapidement, son bras ignorant l’obstruction de la lance, puis tenta de lui arracher le collier. Le simple frôlement de l’un de ses doigts près du cou d’Adalon lui infligea une immense douleur, comme si sa malédiction voulait revenir et s’étendre à partir de ce point. Heureusement, le contact du médaillon semblait aussi blesser la main de la créature, qui recula plus loin, tuant toujours toute la nature sous ses pas. Adalon agrippa son médaillon, grinçant des dents.


-Des idées? Rien de que l'on a ne semble fonctionner!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adyelle D'Or

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 10/12/2017

MessageSujet: Re: Le combat dans l'entre-monde   Jeu 15 Mar - 18:32

Adyelle regarda le phénomène magique se produire, n'ayant aucune idée de comment réagir. Son regard passait d'Aldebert à Adalon, guettant un moment où l'un ou l'autre aurait besoin d'une protection quelconque. Elle n'avait pas d'arme, elle n'en avait pas besoin et elle espérait que cela serait suffisant. Sa magie était revenue avec l'hiver et elle l'avait entraîner. Elle n'était pas excellente encore, mais cela ne saurait tardé si elle continuait d'apprendre.

Elle ne savait pas quoi faire lorsque le moment où Adalon ouvrit l'entr-monde. La magnifique forêt des Elfes s'ouvrit devant eux. Elle en avait entendue parler et les mots employer avait été faible de la beauté de cette endroit. Mais elle n'était pas là pour l'admirer, se rapella-t-elle en se secouant. Elle n'avait encore protégé personne quand le nuage de sombrité se mit à tout tuer autour de lui et se rapprocher d'eux, attiré par la lumière du médaillon d'Alca.

- Merde... Désolée Adalon.


S'excusa la jeune demi-ange quand la créature toucha son ami et le blessa. Elle se mordit la lèvre inférieur puis mis ses mains face à la créature. Elle appela à elle toute la lumière dans son coeur et éclaira ses mains avec. Elle en profita même pour y accumulé de la lumière en un rayon qu'elle lui lancerait au bon moment si la lumière n'était pas assez pour la faire disparaître. Elle ne la quittait pas des yeux, prête à agir au quart de tour.

- Restez près les gars, je ne veux pas vous perdre de vu compris ?


Elle avait repris son attitude de chef, attitude qu'elle avait aquise au près de ses amis de la communauté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldebert

avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 12/12/2017

MessageSujet: Re: Le combat dans l'entre-monde   Jeu 15 Mar - 19:42

Aldebert était un peu perdu, ces pensées allait vers cette source d'énergie qui s'était éteinte, il espérait tellement que ce ne soit pas Alca qui venait d'abandonner le combat. Il avait un peu de mal à se concentrer mais lorsqu'il vit la chose tenter d'enlever le médaillon, son esprit redevint claire et concentrer. Il regarda partout autour de lui, il vit Adyelle qui cherchait désespérément quoi faire, il lui fit un petit sourire. Elle était forte, fiable, sa position de combat parfaite. Elle était prête, à cet instant il fût frapper par sa beauté et fût fier d'être celui qu'elle avait choisie.

-Ne pense pas trop... suis ton instinct demande à ta magie à la puissance de nous aider. Tu as appris ce que tu pouvais faire, et ce depuis longtemps...béni les gens présent, ta lumière pourra au moins l'incommoder, car je ne crois pas que cela puisse l'affecter...toutefois le médaillon le peu...

Il regarda le médaillon et regarda le nuage, la chose s'était reculé plus loin et regardait l'un des miliciens de la ville. Il fonca sur l'homme qui terrorisé ne pu rien faire d'autre que de crier de douleur lorsque celui-ci s'inséra dans son corps pour en prendre le contrôle. Peu à peu les parties du corps de l'homme se mirent à pourrir et le nuage ressortie regardant à partir de dans les airs, le cadavre qu'il venait de créer. Aldebert devint dans mot un instant. Que venait-il de ce passer, cette chose venait-elle simplement de prendre la place dans un corps...et l'avait...tuer.

- Je ne sais pas plus que vous ce qu'il faut faire, j'ignore même si Alca le savait et je...je me pose la question à savoir si elle lui à survécu... je...bon Adalon ton médaillon est la clef, il est attiré par lui. Mais, il ne peux pas le toucher. Regarde au sol... là. Où l'ombre est passé, tu refais pousser l'herbe...regarde tu renouvelle l'herbe. De nouvelle fleur apparaisse, tu es son contraire. Je crois, enfin, tu es un descendant de la lumière tu devrais pouvoir t'en servir essaie différente façon, je sais pas parle en elfique, redit les mots, je... sais pas mais ESSAIE.

Le nuage alla se reposer une fois de plus au sol, elle prit cette fois une forme bien perceptible, celle du milicien qu'elle venait tout juste de tuer. Comme si elle avait absorber une partie de lui. La forme toujours noire avança, elle semblait un peu plus oppaque. L'idée de lui donner d'autre gens traversa l'esprit d'Aldebert, mais il ne pouvait sacrifier des gens que pour espérer qu'il devienne tangible et pourrait peut être lui faire mal.

- Adyelle béni tout ceux que tu pourras et essaie de le faire sur cette chose, même si je me doute que cela ne lui fera rien, j'en suis sur que la solution réside dans le médaillon, c'est ce que ne cessait de me dire Alca. MERDE POURQUOI VORONWË N'EST PAS LÀ QUAND ON EN A BESOIN. ET SA, C'EST S'IL N'EST PAS RESPONSABLE DE CETTE CHOSE!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adalon

avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 17/12/2017

MessageSujet: Re: Le combat dans l'entre-monde   Ven 16 Mar - 20:50

Adalon se doutait que son médaillon pouvait lui être utile, mais comment? Il était hors de question de s’approcher pour toucher directement la créature des ténèbres avec le médaillon, car il gravement blessé au moindre contact avec elle. Il pourrait laisser la créature tenter de le posséder, et espérer que son côté lumineux annulerait le côté ténébreux de la créature, mais il n’avait aucune certitude à ce sujet. Il garda cette option en réserve, car trop risquée. Mettre le collier sur la créature serait une idée, mais si cela ne fonctionnait pas, il aurait perdu possiblement le seul moyen de combattre la créature.

Il tenta une approche magique, essayant d’associer la lumière de son médaillon à un sort de Dissipation de la magie. Il fit les mouvements du sort avec une main, tenant le médaillon dans l’autre, récita des paroles arcanes, puis visa le nuage. Un petit nuage d’étincelles bleutées explosa autour du nuage, alors que celui-ci se dirigeait rapidement vers un milicien. Le sort n’eut aucun effet apparent, cependant, alors soit le sort était trop faible, soit la créature n’avait pas d’origine proprement magiques… Adalon n’avait pas remarqué quoi que ce soit qui pourrait confirmer que le sort avait été chargé de lumière.

La créature consuma le milicien, puis se reforma un corps ressemblant à sa victime. Adalon fut troublé de la ressemblance entre ses anciens pouvoirs et ceux de la créature, confirmant sa théorie selon quoi sa malédiction ne faisait que manipuler un pouvoir déjà présent en lui. À court de ressources, il écouta les conseils d’Aldebert. Il leva son médaillon, puis récita les seuls mots elfiques qu’il connaissait, comme il le ferait une incantation magique. Il tint son médaillon en direction de la créature qui s’approchait.

-Alda Silma!

Il sentit un mouvement d’énergie, mais rien ne se produisait.  Il allait réessayer une attaque de feu, mais il entendit soudain une voix douce dans sa tête, lui rappelant un peu Alca, mais pas tout à fait pareille. Il ne comprenait pas au début, car les murmures étaient en elfiques, mais il saisit lentement, et sans comprendre pourquoi, le sens du message.

- (En pensées) Entends-moi, porteur... ce médaillon est la clef, et par celui-ci tu pourras frapper ce qui ne peux l'être autrement. Prononce l'incantation ''Alda Silma'', puis transfère son énergie sur les armes que tu désire...

Cette révélation le soulagea grandement, car il était sur le point de fait une tentative suicide qu’il n’était pas certain de remporter, si les choses s’aggravaient. Néanmoins, le combat n’était pas encore gagné. Il se tourna vers ses alliés, et se concentra sur leurs armes. Sa lance, l’épée et la dague d’Aldebert, le bâton d’Adyelle… Il sentait l’énergie du médaillon se diriger vers les armes au fur et à mesure qu’il procédait, mais il sentait aussi qu’une partie de sa propre énergie y passait en même temps. Les armes enchantées se mirent à luire d’une lumière vive, entre le blanc et le vert.

-Écoutez-moi tous! Ceux dont les armes se mettent à luire, vous pouvez frapper la créature et la blesser! N’essayez pas de l’abattre d’un coup, battez-vous défensivement, et évitez à tout prix de la laisser vous toucher! Ceux dont les armes ne brillent pas, restez à l’écart, et ne vous approchez que pour porter secours aux blessés.

Adalon repris son souffle, répéta l’incantation elfique, et se remit à se concentrer, alors que la créature revenait de ce côté. Il enchanta quelques armes des miliciens, en particulier ceux aux armes longues, puis enchanta les munitions d’un archer et d’une tireuse d’élite, qui s’étaient montrée particulièrement habile avec l’arbalète récupérer près du boisé. Sous l’œil vigilant de Maliniatal, les miliciens avaient acquis une bonne discipline, et prenaient leur position respective. Tous étaient fier du chemin qu’ils avaient franchi, et contents que leur entraînement serve à défendre leur bien-aimée Alca. Adalon se mit en garde, mais se rendit compte que sa lance vacillait… ou étais-ce sa tête qui lui tournait? Il avait dépensé trop d’énergie. Pour ne pas trop y penser, il demanda à Adyelle et Aldebert leur opinion sur la tactique à employer.

-Devrait-on l’encercler pour l’empêcher de fuir, ou rester en groupe serré? Je ne pense pas avoir la force de me battre, alors vous devrez vous en charger…

Il sourit pitoyablement. alors que la créature sous forme humaine les chargeaient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adyelle D'Or

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 10/12/2017

MessageSujet: Re: Le combat dans l'entre-monde   Sam 17 Mar - 7:53

Bon, sa lumière ne semblait même pas dérangée la créature d'ombre. Génial... Elle serra les dents, toujours concentrée, cherchant une nouvelle fois une solution pour ne pas que ses amis et les gens meurt autour d'elle. Elle grogna de dépit, aucune idée ne lui venait à l'esprit. Foutu créature extra-planaire et ses pouvoirs étrange ! Elle était entrain de se fâchée contre elle-même et ses incapacités quand son bâton de combat se mit à luire. Elle brisa momentanément sa concentration pour mieux observer son arme devenu de lumière doré nacre vert.

Voilà la solution ! Cette lumière, venant du médaillon, elle avait reconnue la correlation en les deux énergie, pourrait blessée cette chose des ténébres ! Elle sourit, contente. Enfin elle pourrait devenir utile. Sans se pressée et observant avec douleur, la mort d'innocent, Adyelle se plaça de façon défensive et entre Adalon et la créature devenue pratiquement solide. Elle le protégerait de son mieux. De tout façon le corps à corps et la protection d'un autre était la base même de son type de combat et elle serait plus à même de le faire que les milliciens ou même de son chéri Aldebert, dont le type de combat était plus...enrager ? Discret ?

- Je veille sur toi Adalon, fait se que tu peux pour nous aider dans le combat et ne craint pas pour ta vie, je m'en occupe.

Elle hocha de la tête à la demande du demi-géant et bénit au nom de la lumière tout ceux présent, les englobant d'une sorte de bulle protectrice de lumière et d'amour pure.

- Pour te répondre, selon moi nous devrions se mettre autour de toi et la laisser se fâcher sur nos armes d'abord, ensuite, selon son fonctionnement, changer de tactique. Restons défensif, nous ne savons même pas ses capacités et la retenir ne pourrait que te mettre en danger si elle devait trouver le moyen de sortir. Nous serions alors incapable d'agir assez vite.


Se rapprochant de lui en faisant signe aux autres de l'imiter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldebert

avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 12/12/2017

MessageSujet: Re: Le combat dans l'entre-monde   Sam 17 Mar - 12:33

Alors que les gens atteints de la bénédiction se regroupait afin de se placer de façon défensive, l'ombre, la créature sembla devenir plus furieuse. Elle se recula un peu et sembla hésité un moment à savoir si elle retournerait dans la forêt ou pas. Après tout, ils ne pourraient pas le suivre. La forme noirâtre cessa de regarder la forêt et se dirigea à une vitese tellement grande que personne ne put faire quoi que se soit.

Elle s'était arrêter devant Adalon et l'avait regarder droit dans ces yeux, comme si elle avait sonder son âme, puis elle avait plonger sa main directement là où le coeur d'Adalon était, passant au travers de son corps sans aucune blessure. Lorsqu'il arriva au coeur, il réussit à faire cesser un battement de celui-ci, mais ce n'était pas sans peine et misère de son coté, car la créature devint plus petite et une forme de douleur semblait s'échapper de son visage, maintenant humain, ayant pris l'apparence du milicien.

Adalon tomba un genoux au sol, la douleur était extrème, incroyable, presque insoutenable, son souffle commencait à revenir,mais malgré tout, il pouvait se sentir étourdie, surtout après son effort fait un instant plus tôt, pour transférer de son énergie. Toutefois, après quelques respire il put se sentir bien à nouveau, comme si une fois de plus, la lumière venait le prendre dans ces bras, le réconforter. Il ressentie une chaleur, une pression chaude et maternelle, au niveau de sa poitrine, et là ou la main avait traverser plus tôt, là où il ressentait la douleur et la brûlure intense de cette ombre, il ne ressentait maintenant que douceur et protection, et à l'emplacement ou cela était arriver, il put voir, un tatouage se dessiner de façon permanente, il put reconnaitre les armoiries d'Alca qu'elle portait parfois. Il avait à l'endroit précis de l'attaque, désormait, le signe de la famille Vorkail. Il venait d'être béni par ceux-ci, il n'y avait pas le moindre doute. Il venait de le protéger contre les ténèbres qui avait tenter de le vaincre.

Il aurait pu réussir à prendre la vie d'Adalon, si cela n'avait pas aussi été d'Adyelle qui rapide, préparer et en alerte, n'avait pas asséner un coup de bâton droit sur la chose, qui le fit lâcher prise et reculer. La lumière verdâtre du bâton s'était transférer sur la créature qui semblait souffrir attrocement, mais ce ne fût que de courte durée. La créature s'était éloigner mais elle perdit la forme de l'humain qu'elle avait prit, preuve qu'elle était devenu plus faible.


Aldebert ne réfléchie pas plus, cela fonctionnait,il n'avait qu'à se débarrasser d'un arme alors qu'il en était encore temps, plus question d'attendre. Il prit son coteau par la pointe, prenant soin de ne pas se blesser sur son propre poison et lanc¸a la dague sur la créature, droit au coeur, la dague planta dans celle-ci, mais comme l'autre fois, lorsque la lumière cessa, la dague se retrouva au sol. Mais le nuage n'avait plus que la grandeur d'un enfant, le prochain coup, lui serait fatale et il disparaitrait se dissiperait.

Comme Adalon avait perdu beaucoup en énergie, en usant du médaillon et suite à l'attaque, le portail qui montrait la forêt disparu. Il ne restait plus que la plaine à perte de vue, les gens venues combattre et la créature. Adalon savait qu'ils devraient donner le dernier coup rapidement, sinon la magie du médaillon cesserait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adalon

avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 17/12/2017

MessageSujet: Re: Le combat dans l'entre-monde   Lun 19 Mar - 20:22

D’accord avec la proposition d’Adyelle, Adalon s’était mis en position, en retrait par rapport à Aldebert et elle, ainsi il pourrait frapper avec sa lance si la créature s’approchait d’eux. Tous terminaient de se mettre en position, quand la créature passa rapidement à l’attaque. Lorsque la créature vint le chercher personnellement, Adalon n’eut même pas le temps de se protéger. Il n’eut le temps que de regarder droit dans ses yeux, son regard un puit sans fond qui voyait tout. Elle plongea sa main vers son cœur. Par réflexe, son bouclier de flammes s’activa, mais c’était évidemment sans effets contre la créature.

L’attaque fut rapidement repoussée par Adyelle, mais la créature et Adalon était tous les deux en mauvais état. Il eut de la difficulté à se relever, se servant de sa lance comme un bâton, et n’était franchement pas certain d’y arriver. Puis, la douleur s’en alla, et il se senti réconforter. Il sentait que quelque chose se produisait, là où il avait été blessé, alors il ouvra sa chemise, et vit la bénédiction, le tatouage de la famille Vorkail, qui venait de le protégé. Le portail vers la forêt se ferma, sans doute car il avait épuisé ses réserves d’énergie.

Les deux archers avaient tiré leurs flèches lorsque la créature avait attaqué, mais la plupart avaient ratées, tant la créature était vive et rapide. Ils épuisèrent le peu de munitions qui leur restaient, mais encore une fois, les miliciens comprirent que l’entraînement sur des cible immobile était beaucoup plus facile qu’avec une créature rapide et changeante. Ils avaient quand même réussi à la blessée, mais seulement assez pour la ralentir.

Adalon vit que la lumière du bâton d’Adyelle s’était transférée sur la créature, donc l’enchantement ne servait qu’une fois par arme, mais il sentait aussi que la créature, n’étant plus qu’un petit nuage, tomberait probablement au prochain coup. Cependant, il n’était pas certain si la créature se battrait jusqu’à l’anéantissement, ou si elle prendrait la fuite. D’ailleurs, elle pouvait encore représenter un danger, si elle se guérissait en consumant les êtres vivants.

Vif d’esprit, il déduit de cette conclusion que la créature viserait ceux qui représentaient le moins de risques; les miliciens sans armes enchantées, en arrière. Le nuage, comme de raison, se déplaçait juste assez vite pour éviter les attaques, comme si il hésitait. Il aboya des ordres, jouant le tout pour le tout, lorsque le nuage se mettait en position pour se diriger vers l’arrière-garde.

-Repliez-vous tous! Courrez et protégez les miliciens en arrière!

Alors que les miliciens armés d’armes enchantées se repliaient, la créature fit des va et vient, hésitant probablement de se frotter à tant d’armes. Il chuchota, pendant ce temps, d’autres directives à Adyelle et Aldebert.

-À mon signal, avancez lentement vers la créature, et soyez prêt à attaquer lorsqu’elle viendra me chercher…

Il tendit sa lance à Adyelle, qui pourrait facilement s’en servir, contrairement à lui. Il fit quelques symboles magiques avec ses mains, hésitant un peu. C’était un nouveau sort qu’il savait être risqué, car la formule originale était incomplète, et les corrections qu’il y avait apporté rendait le sort instable, imprévisible. Alors qu'il arrivait au dernier symbole, il donna le signal à Aldebert et Adyelle.

La créature semblait coincée, allant et venant, cherchant une cible facile, mais aucune n’était disponible. Puis, Adalon sentit pesé sur lui la haine de la créature, et sentit qu’elle allait charger, comme il l’espérait. Il s’était laissé distancer, et offrait une cible de choix. Il termina son sort, et la créature chargea vers lui aussitôt. Il se mit donc à courir rapidement vers la créature, trop vite pour Aldebert et Adyelle, qui connaissaient bien sa vitesse normale. Il les rattrapa rapidement, et les dépassa. Il semblait clignoter de lumières multicolores, toujours changeantes, et ses mouvements étaient bizarres, non-synchronisées avec sa vitesse. Chacun de ses pas sonnait comme s’il pataugeait dans l’eau. À quelques pas devant Aldebert et Adyelle, la créature arriva face à Adalon, alors qu’il jetait son médaillon sur elle. Ralentissant à peine, la créature évita le médaillon et s’inséra dans le corps d’Adalon, comme elle l’avait fait avec le milicien, un peu plus tôt. Adyelle et Aldebert arrivaient trop tard…

Soudainement, l’illusion d’Adalon se fractura en une dizaines de boules de lumières multicolores et avec un « bang » assourdissant. Pendant ce temps, le vrai Adalon redevint visible, à genoux, là où il avait lancé son sort. Il était éblouis et à moitié sourd, car sa vision et son ouïe était située dans le clone lorsque son sort s'était terminé. Enragé, le nuage reprit sa course folle vers le vrai Adalon, vidé et sans défenses, mais la distraction allait lui être fatale, car il était maintenant à distance d’arme de ses deux amis.



Dernière édition par Adalon le Lun 19 Mar - 21:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adyelle D'Or

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 10/12/2017

MessageSujet: Re: Le combat dans l'entre-monde   Lun 19 Mar - 20:56

Tout c'était passer trop vite, elle n'avait pas eu le temps de protégée Adalon de la créature d'ombre. Cette dernière plongea sa main en lui, comme pour lui arracher le coeur, mais cela sembla au contraire la blessée plus qu'autre chose. Adyelle sentie son coeur se glacé de peur pour son ami. Et s'il mourrait à la suite du touchée de la chose ténébreuse ? Elle se mordit la lèvre inférieure en faisant taire son esprit qui imaginait déjà les pire scénarios. Elle se secoua puis asséna un grand coup sur la chose. L'aura magique de la lumière sembla se détâchée de son arme un peu pour atteindre la créature, qui diminua, souffrant. Les armes fonctionnaient !

Elle hocha de la tête suite à l'ordre que lui dictait Adaon. Très bien, s'il voulait prendre les rênes de l'attaque, grand bien lui fasse, elle les lui laissait volontier. Il semblait le plus apte à savoir quoi faire et quand, dans cette situation. Le portail c'était refermer et la créature semblait furieuse. Ça aussi c'était bien, elle ferait des erreurs par colère. Un regain d'énergie la prenant, la jeune demi-ange sourit férocement. Ce n'était pas tout les jours qu'elle pouvait prouver qu'elle était du côté de la Lumière et abattre une créature des Ténébres. Sans prévenir, après avoir prit la lance que lui avait offert son ami, la jeune femme se réavance devant la créature, pas plus grande qu'un enfant et se met à faire pleuvoir les coups.

Tandis qu'elle attaquait et provoquait la créature des Ténébres, Adyelle secoua la tête en appercevant un Adlon un peu flous, trop rapide pour l'humain qu'il était devenu. Elle en perdit sa concentration momentanément, tout aussi surprise que l'ennemi. Elle le regarda faire, bêtement, la bouche à semi-ouverte...jusqu'à ce qu'elle comprit. C'était un sort ! Elle ria, amusée de la déconfiture que vivrait la chose ténébreuse et continua ses attaques, une fois certaine de ses chances de l'abattre.

Quand la lance, par la pointe, toucha l'ombre, il eut un cri strident inuhumain puis l'ombre se dissipa progressivement. Adyelle avait réussi, enfin, selon elle, à tuer la chose que les Ténébres eur avaient envoyer pour les affablir ! Elle était tellement fière d'elle qu'elle en oublia légèrement son ami, faible et à genoux au sol. Elle lança un petit cris de victoire. Quand elle prit conscience de son état, elle se maudit mentalement et le rejoignit.

- Ça va Adalon ?


Tout doucement, elle se mit à sonder son corps et chercha ses blessures, fractures et ecchymoses pour les soulagées. Gentiment elle l'aida même à se redresser.

- Je suis désolée, j'étais entrain de fêter la victoire...j'ai été idiote.


Gênée par ses bévues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldebert

avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 12/12/2017

MessageSujet: Re: Le combat dans l'entre-monde   Mar 20 Mar - 7:56

Aldebert n'arrivait pas à suivre la vitesse de déplacement de la chose. Il se sentait quelque peu dépasser par cette chose. Il devrait donc s'entrainer encore plus fort avec Maliniatal. Il avait sous-estimé les forces contre lesquelles Alca se battait. Du moins, certaines d'entres-elles. De plus qu'est-ce que c'était que cette chose. Il aurait besoin d'une bonne discussion avec elle.

Il écouta volontier le plan proposer et fût étonner par la magie d'Adalon, il ne maitrisait pas encore le sort complétement, du moins tout n'était pas fluide, mais c'était réellement impressionnant. Aldebert vit sa belle attaquer avec la lance et dissiper cette chose. En combat elle était si magnifique, y'avait pas à dire, elle était plus belle que jamais. Un petit sourire en coin apparue lorsqu'il vit la fin de la chose et sa belle fêter cela. Mais il garda son sérieux, se dirigeant quand à lui vers les restes de l'homme qui avait donné sa vie pour défendre le village. Il rammassa ses restes dans un long soupir et pris la parole.


- Nous savons tous que la guerre est là, qu'il y a des choses dans ce monde qui sont sombre et étrange. Il ne faut pas oublier que si nous désirons un monde meilleure, il se peut que nous ayons à donné notre vie, afin que celle de nos enfants soit meilleur. C'est ce qu'il a fait. Il aura droit à un enterrement digne des héros, pour avoir donnée sa vie à sauver ce village de la paix.

Maintenant rentrons...Adalon, garde le médaillon sur toi, jusqu'à ce qu'Alca ne te le réclame. En espérant qu'elle puisse. Je vais allez porter notre ami au temple et irai voir Alca. Rejoignons nous ensuite à la taverne, il est tradition de lever notre verre, fêter la victoire et rendre hommage à ceux qui sont tombés au combat.

Ma belle aide Adalon à rentrer, un bon repas et un verre d'un excellent alcool lui sera d'un bon secours. Commence à servir les gens, je viendrai avec les nouvelles d'Alca ou encore mieux avec elle à l'auberge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le combat dans l'entre-monde   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le combat dans l'entre-monde
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» combat dans l'invisible
» caricature obscène de Plantu sur le Pape dans "le MONDE"
» « Il y eut un combat dans le ciel : celui de Michel et de ses anges contre le Dragon » (Ap 12,7)
» Entrer dans "le monde" du travail...
» Dieu dans le cerveau...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sérë :: Les alentours :: La plaine-
Sauter vers: