Sérë

Un univers où l'appât du gain, l'égoïsme et la peur ont entrainer la fin du monde connu. Il est temps de faire place à la reconstruction.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Au petit matin à la taverne

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Alca Vorkail
Admin
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 10/12/2017

MessageSujet: Re: Au petit matin à la taverne   Sam 17 Fév - 13:27

Un peu de peur se lisa sur le visage d'Alca, mais ce n'était pas en lien avec son ami, mais bel et bien plus sur le fait qu'un souvenir de son attaque de la veille lui revint en mémoire. Heureusement, son ami le lâcha assez rapidement et même se calma. Toutefois, Alca fût quelque peu décourager par tout les commentaires. Non son ami n'était pas près à rencontrer son fiancé et son fiancé n'était pas prêt à rencontrer son ami. Elle ne pouvait forcer les choses et elle le savait bien. Elle avait calmer les choses, mais sa demeurait quand même tendu.

Elle soupira doucement et retira du feu son pain, il n'était pas brûler et elle le devait en bonne partie à son demi-géant préféré. Elle déposa le pain sur une assiette afin qu'il refroidisse, il sentait réellement bon et il allait avoir un goût exquis elle en était sur.

- (Quenya) Ma cher lumière, toi que j'aime, n'oublie pas une chose, tu as habitude que tous fasse tes quatres volontés car ils te connaissent, te vénère et savent ce que ce signe sur ton tabar signifie. Ici, personne ne sait cela à part moi. Tu devras recommencer ta réputation de Zéro, tout comme j'ai du le faire. Quoi que je serai là, et maintenant que tu es là peut être d'autres elfes entendront parler de toi et reviendrons. Il le ferait pour toi.

Elle lui sourie avec amour, elle savait pertinament que son nom n'amènerait pas des elfes à se déplacer, mais celui de Voronwë oui, malgré qu'il ai été traiter de lâche, de traitre et autre à la fin. Elle avait espoir maintenant de revoir des siens, surtout si d'avantage de leur histoire avait été conserver. Elle était si heureuse d'entendre cela.

- (Quenya) La nouvelle des caches est fantastique, si tu savais le bonheur que cela m'apporte d'apprendre cela. Merci. Non pas que je sois heureuse d'apprendre que les anciens avaient des secrets partager avec toi que même toi tu ne m'as pas dit... mais je comprends le pourquoi.


Elle alla vers Voronwë et alla déposer un baiser presque timide sur ces lèvres, elle aimait tant cette personne qu'elle se refusait à croire qu'elle pourait lui être enlever à nouveau un jour. Elle refusait de croire à cette alternative, de plus, lorsqu'il lui avait parler qu'ils auraient, c'était une promesse, des enfants, elle fût grandement soulager. Il n'avait donc réellement pas en tête de partir de son coté de la laisser seule encore.

- (Commun) J'aimerai qu'on cesse de dire des âneries, que l'on cesse de laisser la zizanie nous affecter, car je sais que certains en sont maîtres, entre autre toi, oui toi mon alcoolique préférer. Alors arrête et s'il vous plait, aider moi à préparer la fête de l'hivers.... danse, festivités et bon repas son nécessaire avant l'hivers qui nous isole du reste du monde.

Elle leur sourie regardant les deux nouveaux, la demi-ange et le démon. Elle aurait besoin de leur aide s'il le voulaient bien. Déjà tout le village avait leur tâche, la sienne était de s'assurer que la taverne soit décorer et puisse être acceuillante, ce qui n'était plus le cas, elle aurait besoin de l'aide de tout le monde vu son état, puis de placer la salle commune, un grand bâtiment pouvant acceuillir tout le monde pour des rencontres ou des festivités

- (Commun) Allez dépenser votre énergie, ensuite si vous le voulez, j'accepterai volontiers votre aide pour réaménager la taverne de mon ami et ensuite commencer à préparer la salle pour la fête
.

_________________
"Elen síla lúmenn' omentielvo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sere.forumactif.com
Celear

avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 14/12/2017

MessageSujet: Re: Au petit matin à la taverne   Dim 18 Fév - 15:42

Voronwë n'écouta pas vraiment ce qu'il se dit au début se ruant vers Alca quand il sentit l'hostilité que dégageait Aldebert. Certes il voyait bien que ce n'était pas contre elle, mais il percevait aussi que l'humain perdait le contrôle et pourrais porter des gestes que Voronwë lui ferait regretter à coup sur. Aldebert relâcha rapidement son emprise douloureuse sur Alca, mais cela n'empêcha pas Voronwë de lui assénez un coup rapide sur son bras blessé afin de le faire reculer d'avantage. Son regard était noir, mais aussi très grandement protecteur vis à vis sa dulcinée. Le geste de l'homme n'était pas permissible, jamais n'avait t'il jamais osé traiter sa douce de la sorte même en colère il ne laisserait surement pas un bâtard alors d'en rester impuni. Son coup sur la blessure d'aldebert avait était précise et calculer pour infliger une grande douleur. Comme l'avait dit l'elfe, dans un combat la fin justifiait les moyen et il n'hésiterait pas à attaquer la faiblesse d'un adversaire pour finir rapidement un combat. Il se plaça ensuite de façons à faire un mur entre Alca et Aldebert. Sa marque ne semblait pas progresser étrangement malgré qu'Alca fut atteinte. Voronwë comprenait cette colère de n'avoir pas put empêcher Alca d'être blessé la veille alors comment en vouloir à un autre. Cependant, il devait lui faire comprendre qu'il ne tolérerait pas qu'il agisse de la sorte avec sa bien aimé.

-Le problème fut régler hier et j'ai déjà avisé Alca que je garderai un oeil sur celui qui l'as attaquer. Je ne crois pas qu'il recommencera prochainement vu les blessures qu'il a subit. Cependant, certes son action ne peut rester impunie, mais c'est à Alca de décider sa peine et pas à toi ni à quiconque ici. Elle a subit l'attaque donc c'est à elle de décider la compensation qu'elle désire de cet personne. De plus, ne refait plus jamais ça, tu me dis que je suis une menace qui peut se déclencher à tout moment mais JAMAIS je n'ai fait souffrir Alca ainsi. Je réitère alors ce que je t'ai dit plus tôt, JE suis ici à présent, et je protégerai Alca, sa vie et la mienne sont lier, alors toi veille plutôt sur ce qu'elle veut accomplir, tu verra avec sa tendance à tout pardonner tu aura déjà là beaucoup de problème à régler.

Le regard de Voronwë se braqua tout de suite après sur Adyelle, pour lui faire comprendre que ce conflit ne regardait que Aldebert et lui, donc qu'elle ne s'en mêle pas. Elle lui avait prouvé en peu de temps qu'elle avait tendance à prendre des décision beaucoup trop hâtive sans songer au conséquence et cela mettrait sans aucun doute ce village en danger et donc sa douce. Puis il ramena ses yeux sur Aldebert.

- En aucun cas je ne t'ai dit de répondre de moi, mais bien que vous nous informer tout les deux en cas d'interaction ayant causé un litige sur une personne venant de l'extérieur. Comprends bien, si tu refuse de remplir se rapport comme ton "amie" alors soit, mais dans l'éventualité que des représailles soit lancer sur ce village en raison de vos actions, n'ayant pas votre version dès fait, je ne pourrais que me basé sur les dire de la partie adverse. TOI, ayant vécu cette vie comme pion de la noblesse connaît ce qui peut se produire si l'un d'eux, affilier au culte, viendrait ici en disant que tu as brutalement attaquer les siens. Se village comme il est sous la protection des terres elfiques, vous permettra de vous défendre contre se genre "d'attaque" juridique. Cependant, votre voix n'aura tout bonnement aucun poids, sauf si vous me dite que l'un d'entre vous possède un titre actif et important dans un royaume. Ce que je vous demande à comparer à ce que vous penser n'est pas pour prendre le contrôle de ce village, celui-ci selon moi m'étant plus en danger nos terres qu'autre chose. Cependant, je respecte et épaulerait le choix de ma promise. Quand je parlais de conseil des peuples dans cette ambassade. Je n'en ferais pas parti, comme je l'ai dit ce village pour l'instant m'importe peu, seul le bien être d'Alca m'es important. Alca siégera comme représentante du peuple elfique et je respecterait les décision qu'elle prendra. Si elle n'est pas sur elle pourra venir me consulter pour que nous débâtions du sujet, sinon je ne me mêlerais aucunement de la politique de ce lieux. Croyait moi, à voir à quel point les problèmes semble se diriger ici, j'aurais bien assez de travail à faire avec les envoyé des royaumes voisin.

Il glissa de nouveau son attention sur Adyelle pour continuer sur sa lancé voyant très bien qu'elle ne respecterait pas l'autorité elfique sur les terres  et ne pouvait consentir d'avoir un agent libre de la sorte qui pourrait causé bien plus de danger que de positif. Il voyait bien qu'Aldebert, malgré qu'il ne l'apprécie pas du tout et que c'était réciproque, comprendrait l'impitoyabilité de se royaume et viendrai à faire son rapport à Alca quand il se serait calmer. Ce ne serait pas par écris, mais ce serait au moins déjà ça de plus s'il voulait pouvoir le défendre contre la noblesse extérieur. Mais elle, semblant par ces dires et ces actions ayant vécu dans un lieu reclu sans aucune loi et ordre, devenait une menace pour la communauté si elle ne réalisait pas tout de suite l'impact que pouvait avoir ses actions dans le monde "réel"

- La réalité du monde n'est pas aussi fabuleuse qu'on ne le pense, et encore moins en ces temps de ténèbres. Que vous me percevez comme un ennemi ou un abbrutit personnellement je m'en moque car vos actions pour le moment ne font que me prouver que votre opinion et biaisé et n'apportera des solutions qui nous mettrons tout autant à risque. Comprenez bien une chose, je vous ai sauvé la vie lors de l'affrontement contre Létos et continuerait à vous protéger que cela me plaise ou non tant et aussi longtemps que Alca vous acceptera ici. Cependant, mettez une seul fois à risque ces terres ou la vie de ma douce car vous ne m'appréciez pas, en faisant fit des avertissement, et je m'occuperait personnellement de vous livré à vos autorité, car oui en vous protégeant de l'attaque de Létos, j'ai ouvertement indiquer à celui-ci et au peuple divin, que vous étiez sous notre protection. C'est surement pour cet simple raison que Létos n'as pas agis de nouveau car il sait que cela risquerait de libéré Dûrion. Alors mettez de côté vos rancunes personnel et agissez réellement en prenant à coeur du futur de cette collectivité.

Il savait que ce qu'il venait de dire ne ferait pas plaisir mais il s'en moquait, il avait toujours était dur et froid envers les peuples extérieur et même envers les siens lorsqu'il commettait des geste qui mettrait en danger la cité. Il n'allait surement pas s'adoucir à présent. Au contraire, il devrait équilibrez la gouverne complaisante de sa douce par une sécurité augmenté afin d'éviter qu'elle ou son rêve ne soit en danger. Il fit le vide brièvement afin de laisser s'échapper toute émotion négative du moment pour pouvoir donné sa pleine attention à Adalon qui semblait vouloir répondre à ce qu'avait avancer l'elfe.

- Je comprends, et vous faite bien de chercher pour une autre alternative. Cependant ne craigner pas la véracité de ces informations, je suis sur de la véracité de ceux-ci que j'ai puissé directement dans les souvenirs de Dûrion, la seul façons que ceux-ci pourrait être faux serait qu'on ai modifier ses souvenirs, mais cela voudrait dire que même lui crois en ce moment qu'il s'agit des seul solution pour vous de vous en sortir. Par la suite sachez que je suis agréablement surpris de votre réponse, malgré votre lien avec le néant et votre ascendance humaine, vous faite preuve d'une grande sagesse en refusant d'user de la voix facile qu'est la nécromancie. Personne ne devrait jamais choisir cette voix car elle guide obligatoirement en le malheur des morts et des vivants. Voyez cela comme une sorte de test pour voir si le néant avait une quelconque emprise en ce moment sur vous, mais comme moi, celle-ci semble lié à la présence de Dûrion, nous tâcherons donc pour le bien de chacun de s'assurer que celui-ci ne quitte sa prison. Comme je l'ai dit à Alca, plutôt, je suis dorénavant le geôlier de Dûrion jusqu'à ce que nous trouvions une solution efficace pour qu'il ne soit plus une menace pour personne. Alca pourrait selon moi à la longue le détruire, mais nos âmes étant intimement lié je crois bien que cela entrainera inévitablement ma fin et je refuse d'abandonner de nouveau Alca. Elle m'a bien fait comprendre que cela n'était pas une solution envisageable. Étant tout les deux lié par ce sombre destin, j'espère que nous pourront collaboré dans le futur afin de trouver une solution positive à notre problème.

Alca put être grandement surprise, il était très rare que son fiancé parle avec autant de respect avec une sous race, encore plus quand elle était maudite, mais les réponses d'Adalon et la sagesse qu'il avait fait preuve, ainsi que leur lien qui les unissait au néant faisait qu'il éprouvait un certain respect envers cet homme qui malgré tout ce qu'il avait fait et traversé tentait de trouver une solution pour s'en sortir. Cela aurait été bien plus simples de tout laissé tomber et même de s'isoler de peur de faire souffrir les gens, mais il avait décider de se battre contre son destin et cela était une preuve de courage qu'il ne pouvait que comprendre.

Il se retourna enfin vers sa douce qui retiré le pain du feu. Les éffluve délicate de se pain lui donnait l'eau à la bouche et le fait que ce soit sa promise qui l'avait fait ne faisait que rendre le met encore plus convoitable à ces yeux. Il sourit à celle ci avec douceur avant de reprendre un air sérieux vu ce qu'elle disait, même un peu déçu, non pas de elle mais d'aldebert et Adyelle.

-(Quenya) Je ne leur demande pas de faire mes quatre volonté, en aucun cas en ce moment n'ai-je parlé de chose qui apporterait à mon bien personnel. Mais ils doivent réaliser, et j'espère que tu m'aidera à ce sujet, qu'il est primordial d'agir selon les protocoles et les règles. De nous cinq réuni en ce moment, je ne vois malheureusement personne d'autre que moi ayant eu une certaines formation sur les protocoles politiques et comme ce n'est que les bases que j'ai reçu, il est normal que je sois plus stricte vis à vis ceux-ci, car je ne connais pas les astuces des dirigeant pour amoindrir les impacts de tel action. Je ne peux alors me fier qu'au loi afin de te protéger, de protéger nos terres et de protéger ton rêve. Comprends moi, je ne suis pas dur avec Aldebert car il est proche de toi, oui je ne l'apprécie pas, mais cela n'affecte en rien mais décision. Si j'ai ammener ces directive, c'est bien car ceux-ci sont une base pour pouvoir éviter tout retour diplomatique, et comme nous n'avons la force pour les protéger par le simple fait qu'il sont sur les terres elfiques, il va falloir que nous usions pleinement des lois afin de pouvoir les prémunir de châtiment.  De plus, je ne crois pas que des elfes reviennent pour moi, tu n'as pas osé finir ta phrase ce matin, mais je me doute bien que les notres me tiennent responsable en grande partie pour la destruction de notre forêt, si je serais revenu peut-être aurais-je put retarder l'inévitable, mais j'ai trahis mon devoir justement car je n'ai fait qu'écouter mes émotions au lieu de penser au grand tableau. Je ne veux pas que ces gens, en suivant mes pas, viennent à mettre à mal ce que tu tente de faire ou ta propre santé car il n'aurait pas prit le temps de s'interroger sur la porté de leur acte. Je sais à quel point ces difficiles, moi même j'ai refait cette erreur en laissant mon désir de faire payer Létos réagir à son attaque. Son conflit qu'il a avec cette jeune femme ne nous concerne pas et en la protégeant d'une mort certaines il est possible que le peuple divin prennent position contre ce village. Je peux c'est sur me défendre en disant qu'il était entrain d'attaquer une personne sur les terres elfiques sans en avoir fait la demande aux autorité en place. Mais il se peut dépendament de ce que son c'est enfant du chaos, que cela ne soit pas assez pour les convaincre de rester neutre ou même de nous aider.

En voyant son sourire remplie d'amour, il reprit le sien et glissa sa mains sur sa joue profitant de ressentir la chaleur d'Alca dans le creux de sa mains. Elle était sa raison d'être, ce qui faisait résonné d'avantage les paroles de Dûrion, s'il venait à la perdre, non pas par les ténèbres mais bien à cause de ce village ou des autres peuples... il était sur qu'il sombrerait complètement au néant, il désirerait la fin de tout pour les faire payer de l'injustice qu'il avait subit, lui qui n'aurait plus rien à protéger. Son regard devint plus mélancolique un moment avant qu'elle ne reprenne paroles et qu'il se ressaisit.

-(Quenya) Pour les caches le conseil des sages avait demander que nous conservions cette information pour éviter que lors d'une attaque ou en cas de famine nous ne guidions sans le vouloirs des gens mal intentionné vers ces lieux. Cela était selon moi la décision la plus éclairé, car si durant la destruction de la forêt certains aurait tenter de prendre refuge dans ces caches cela aurait put guider l'agresseur à ceux-ci et détruire les traces de notre culture.

Il rendit le baisé à sa douce avant de l'écouter reprendre paroles au près de tout le monde. Il était conscient qu'il n'avait pas aider à calmé le jeu, il aurait put certes se faufilé et encourager Alca à dire ce qu'il pensait, mais il ne désirait pas influencer ses futur décision, ni même laissé croire qu'il tenterait de la manipuler pour atteindre ces objectifs. En prenant paroles devant ceux-ci ,certes il ne s'était pas fait des amis, mais il avait faire comprendre clairement son point de vue et ce qu'il ferait pour protéger les terres elfiques, Alca et son rêve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adalon

avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 17/12/2017

MessageSujet: Re: Au petit matin à la taverne   Lun 19 Fév - 18:52

Adalon pensait bien que, avec le temps, ce petit groupe hétéroclite parviendrais à s’entendre, et il l’espérait, car l’unité leur serait nécessaire face à un adversaire organisé. D’ailleurs, un climat hostile n’aiderait en rien leur mission, et lui ferait probablement perdre un temps précieux. Pour mieux établir la confiance, il décida de se lancer.

-Je ne vois pas d’inconvénient de produire un rapport de l’événement, alors je le ferai moi-même, puisque c’est moi qui les ai convaincus d’agir rapidement. Il regarda Aldebert et Adyelle, s’adressant à eux sans reproche.


-Si vous avez des objections, ou si vous voulez que j’omette de transcrire certaines vos actes, vous n’aurez qu’à m’en parler en privé. Pour ma part, je n’ai rien à cacher, puisque la survie du village me semblait compromise.

Il répondit ensuite à Voronwë.

-Je l’espère bien, pour notre salut mutuel.

Il se recouvrit de sa cape, et répondit à Alca avant de se diriger vers la porte.

-D’accord, bien que je ne m’y connaisse pas très bien en fêtes, je vous aiderai. Nous devrions être de retour bientôt.

Il suivit Adyelle à l’extérieur, sous le ciel bleu clair. Un courant d'air froid entra avant qu'il referme la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldebert

avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 12/12/2017

MessageSujet: Re: Au petit matin à la taverne   Lun 19 Fév - 19:38

Aldebert avait mal, ce Voronwë avait été un vrai imbécile de lui faire cette douleur, mais à la fois, il avait raison. La douleur lui apprenait sans doute bien mieux que tout le reste. Cela le ramena un peu en arrière, dans son passé, ou lorsqu'il était dans son apprentissage de mercenariat, il apprenait à coup de poing, ce malgré qu'il ne soit encore qu'un jeune gamin. Il se frotta un peu le bras, il aurait aimé faire disparaître la douleur, mais n'y parvenait pas. C'était mieux ainsi.

Adyelle semblait elle aussi en colère, il savait bien semé la zizanie dans un groupe, il avait appris toute sa vie à le faire, s'il parvenait à faire fâcher une demi-ange cela pouvait être un problème dans le village, il devait faire attention et devait se calmer. Heureusement, elle aussi sembla ce calmer, elle vint même déposer un baiser, aussi léger qu'un effleurement sur sa joue. Elle était mieux et sa le fit se sentir un peu mieux aussi. Il sourie et commença des excuses en la regardant sortir.

- Je suis désoler du comportement que j'ai eu. Tu ne mérite pas d'être traité ainsi et il est vrai que je dois faire attention. Voronwë, aussi désagréable cela puisse être, est ton fiancé et doit te protéger. Il est fort, un peu trop arrogant mais fort. Je l'ai vu se battre et j'admire ce qu'il peut accomplir en combat. Toutefois, il est un vrai problème à retardement. Tout comme moi, il peut n'importe quand franchir la ligne qu'il ne doit pas. Je t'en pris Alca, soit à l’affût du moindre indice, et autant pour toi que pour lui. Parles en si tu as des doutes.

Aldebert semblait vraiment s'être calmé et s'être remis à pensé de façon intelligente. Un peu comme si la douleur, la correction qu'il avait reçu avait vraiment eu un effet sur lui. Ce qui était quand même étrange, mais pas tant lorsque l'on connaissait son passé.

- La taverne c'est la mienne, j'en fais mon affaire. Je ne dis pas qu'avec un bras je serais efficace mais tu as beaucoup à faire avec le reste. La grande salle doit être préparer et réchauffer. Tu as un soucie de la perfection que seule toi peux réussir à atteindre. Avec ton... Avec Voronwë tu te surpassera cette année, j'en suis sur. Simplement de par votre culture, tout sera plus, comment dire, plus beau. Je n'ai pas de vocabulaire pour exprimé mieux.


Il prit son bras et le regarda, ce n'était pas tant lui qui le faisait mais son épaule, dû au coup qu'il s'était pris. Il ne pourrait pas réussir seul à faire ce qu'il avait à faire, allez chercher des vitres, les réinstallers, refaire quelque banc et table en plus de préparer le repas pour tous.

- Pardon... je n'y arriverai pas, maintenant que j'y réfléchie, je dois, demander de l'aide en effet. Une fois que Adalon et Adyelle auront terminé de faire ce qu'ils font je leur demanderai de m'aider. Cela vous permettra à tout les deux de vous retrouver dans une activité. Mais attention l'arrogant, tu as beau être son fiancé, je serai là pour scruté tes mouvements, je refuse que tu la mette en danger.

Il attrapa sa bouteille et en but la dernière rasade disponible et la regarda avec une pointe de regret une fois qu'elle fût vide. C'était délicieux, mais jamais assez. Toutefois il devait se contenir et s'assurer de ne pas trop en consommer sinon il pouvait perdre le contrôle, mais heureusement, sa tolérance était grande.


-Voronwë, je vais t'apprendre une chose, fort simple. Je sais compter, mais je ne sais ni lire, ni écrire. Tout ce que je sais, je le sais par apprentissage et instinc, alors des rapports, jamais je ne pourrais t'en faire et ne viens pas me dire que tu vas m'apprendre à écrire et lire ou qu'un autre le fera. Je suis trop vieux, je n'ai pas ce désir, et je sais ce que j'ai à savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alca Vorkail
Admin
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 10/12/2017

MessageSujet: Re: Au petit matin à la taverne   Lun 19 Fév - 20:27

Alca avait la tête un peu basse, il y avait beaucoup de chicane elle n'aimait pas trop cela, les gens lançait des piques et cela rendait l'ambiance lourde. Elle se concentra donc sur son pain. Le coupant en tranche et en donnant une à son bien aimé. Elle lui tendit une tranche et entrouvrit la bouche légèrement surprise lorsqu'elle entendit Aldebert présenter ces excuses.

-(Quenya) Je ne pensais pas qu'il te ferait des excuses... je suis quelques peu impressionner par la tournure des évênements en fait. Cela semble s'être calmé tout d'un coup. J'apprécie d'avantage disons le.

Pour ce qui est de ton conseil, sa existe déjà de façon non officiel, mais tu as raison il est temps de faire plus, c'est sans doute cela que certaines personnes voulaient me faire comprendre, mais que je n'étais pas prête à entendre. J'avais je crois, tellement peur de faire des malheureux que je ne le voulais pas. Mais parfois il faut prendre des décisions qui ne font pas plaisir à tous... j'ai encore du mal avec cela, j'ai peur que les gens me rejettes, peur de me retrouver a nouveau seule... mais tu es là maintenant, sa n'arrivera pas. Sa n'arrivera plus.

Elle lui sourie et attrapa une tranche de pain pour y mordre dedans, c'était bien une des rares choses qu'elle savait faire cuire. Elle en était fière, mais s'il savait combien de pain elle avait gâcher, combien de temps sa lui avait pris pour apprendre que cette recette, il rirait bien d'elle. Elle savait faire n'importe qu'elle nourriture pour ces animaux, mais quand venait le temps d'en faire pour elle, elle était une vrai maladroite.


- (Commun) Je suis contente que tu commence à te calmer et que tu présente tes excuses, je suis heureuse de voir que tu lui a aussi expliquer la raison de ton refus plutot que de simplement te borner à lui dire que tu ne ferais pas ton rapport. Tu pourras lui dire ce qui est arriver ou alors prendre le choix de l'autre homme et dire que ce qu'il a écrit est vrai... dans tout les cas, merci de t'être calmé.

Maintenant, tu as raison c,est ta taverne, mais tu as besoin d'aide. Je te laisse le restant de mon pain pour donner à ceux qui viendront, et je vais préparer du gruau pour le déjeuner. J'arrive à ne pas le faire bruler et sa permettra à tous de se nourrir ce matin. Avec ton bras, tu vas avoir besoin d'aide.

Elle alla partir la nourriture, il ne lui suffisait de que prendre la bonne quantité de céréale pour l'eau, ce n'était qu'une question de minutes en fait. Elle prépara donc cela rapidement et revint ensuite se coller contre l'elfe de ces rêves

- (Commun) L'ambiance est tellement mieux... je l'a sens moins intense, et non ce n'est pas parce que deux personnes sont sortie, mais parce que vous deux... êtes en train de vous calmer, sa me fait un bien fou, bien plus que lorsque deux personnes s'insulte. Merci à vous de vous calmer et de prendre sur vous. C'est pas toujours évidents mais tellement nécessaire...

Maintenant... que diriez vous que l'on prépare cette fête et si nous croisons ces personnes... je crois que pour le bien de tous, je devrai demander que celui qui m'a attaquer doivent quitter. Il ne pourra résider et devra faire des preuves si un jour désire venir s'installer ici. Pour l'autre, rien de mal n'a été fait, elle devra choisir entre notre lieu ou lui... mais cette décision ne m'est pas agréable...

_________________
"Elen síla lúmenn' omentielvo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sere.forumactif.com
Celear

avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 14/12/2017

MessageSujet: Re: Au petit matin à la taverne   Mer 21 Fév - 21:38

Voronwë laissa s'exprimer Aldebert pendant un moment sans rien dire, en le regardant fixement. Il avait vu le comportement de "L'enfant du chaos" et n'appréciait pas trop de la voir se rapprocher de trop prêt d'un ami aussi important de sa fiancé. Cette femme serait un paquet d'ennuie pour cette ville, il savait que Létos ferais tout pour avoir sa peau sans nécessairement comprendre le pourquoi. Si elle n'était que victime des circonstance, il ne pourrait pas simplement l'abandonné car elle est un danger pour les terres, ce serait contre les principe d'Alca. Mais si c'était dut à un crime, il devrait convaincre sa douce de laisser la justice ce faire si cela pouvait éviter un affrontement sanglant. Lorsque celle-ci fut sortit il prit parole d'un air très sérieux pour faire comprendre la gravité de la situation.

- Je ne croyais pas bon d'en parler pendant qu'elle était présente, mais je ne suis pas la seul personne qui pourrait mettre en danger ce village. Je connais Létos, je connais son fanatisme pour le plan divin, il ne laissera pas tomber. S'il veut la vie de cette femme, c'est soit qu'elle a agis contre le plan divin, ou qu'elle est une menace pour celui-ci. Dans les deux cas, il fera tout pour qu'elle meurt même si cela veut dire de massacrer des centaines d'innocent. De plus, comme le plan divin et protéger contre les intrusion extérieur, il se moquera bien des frontière et du fait qu'elle est sous la protection des terres elfiques. De plus, l'épine d'argent est un groupe mercenaire oeuvrant contre les ténèbres, et non pas une division armé diriger par les anges. Il sera donc impossible de le faire flancher sur de possible représaille contre son plan. Sa propre sécurité il s'en fou, s'il meurt, il sera selon lui un martyr et un héro, rien d'autre. Alors, il faut compter à présent l'épine d'argent comme des ennemis plus que possible, tant qu'elle vivra ici. Cependant avant que vous ne veniez à réagir tout deux, je ne dis pas qu'il faut systématiquement l'expulsé, si elle n'as commis aucun crime, l'abandonné serait de rendre la tâche trop facile à Létos. Mais il faut en apprendre plus sur elle et sur les raisons de l'intérêt de Létos sur elle. S'il l'as voit comme une menace, c'est que le plan divin la verra ainsi aussi, nous ne pouvons donc pas communiquer directement avec eux pour savoir le fin mot de l'histoire. Mais si nous réussissons à apprendre ce que sont les enfants du chaos, nous serons plus à même, d'agir adéquatement. D'ici là, je conseillerai d'éviter de trop gros rapprochement avec celle-ci, cela pourrait venir à causé des conflits au niveau de l'intérêt du village.

N'ayant aucun lien avec cette personne et se moquant bien de ce qu'il lui arriverait, il était facile pour lui de prononcer de tel paroles, mais s'il aurait sagit de Alca, tous savait qu'il aurait affronter les cieux seul pour la protéger. C'était pour cela qu'il conseillait de ne pas trop s'attacher à elle, car s'il le faisait, il était certains qu'il préfèront se mettre en danger que de la laisser mourrir ce qui aurait été le choix le plus simple et judicieux surement. Puis il revint sur ce qu'il s'était dit avant qu'il n'aborde le sujet.

-Malheureusement  dans la vie, notre passé peux toujours nous rattraper, il est vrai que la menace de Dûrion sur moi est présente, comme celle de cette être maudit, de cette femme, des gens que vous avez côtoyer ou bien de ceux qui voudrait s'en prendre à Alca pour éteindre sa lumière. Nous ne choissisons pas les cartes qui nous sont donné il faut jouer avec et tenter de gagner malgré tout. C'est une grande partie en équipe, ou chacun peut devenir une menace pour les autres. Il faut donc prévoir des stratégie et des contre stratégie d'avance vis à vis les embuche de chacun. Pour ma part, Alca même si elle ne le souhaite pas, aura le devoir de me détruire si Dûrion prends le contrôle sur moi. C'est la seul qui pourra le détruire complètement s'il se déchaine de nouveau. Alors le temps qu'elle soit prête à le faire, cela reviendra à toi et à tous les habitant sachant ce battre de me retenir. J'ai confiance en Alca, elle saura prendre le choix difficile de mettre fin à mon existence s'il s'agit du seul choix possible pour protéger la lumière et la vie. C'est une des raisons du pourquoi je suis si fou d'elle, car le choix le plus difficile et d'affronter l'adversité afin de suivre ce que nous dicte notre coeur. Alors, au lieu de m'exclure et m'empécher de pouvoir moi même jouer mes cartes pour vous aider, il vaut mieux prendre le risque de m'intégrer tout en préparant des mesures au cas ou cela tourne mal. Je ne compte pas lui laisser prendre le dessus car Alca à déjà trop souffert de la solitude et qu'il est de mon devoir de la protéger et de protéger ces terres. Alors, je ferais tout ce que je peux afin de rester dans la partie. Finalement ce n'est pas de l'arrogance que de reconnaître l'infériorité d'une culture. Alors prouvez moi que vous êtes au dessus de la votre et vous aurez le plaisir de me voir grommeler sur mon erreur.

Voronwë pour une première fois face à un être d'une autre race lui fit un sourrire, oui avec une pointe d'arrogance, mais surtout un air défieur, preuve qu'il avait fois en le choix de sa bien aimé d'avoir permis à cet homme de devenir important dans sa vie et qu'il était prêt à apprendre, s'il montrait qu'il pouvait surpasser les préjugé qu'il avait sur sa culture.

- Au niveau des rapports, alors tu n'aura qu'à le soumettre verbalement à Alca qui écrira le tout et tu n'aura qu'à signer d'un X en bas pour montré que tu es d'accord avec ce qui fut écris. Je conseillerai qu'une tierce personne te lise le rapport pour que tu sois sur que c'est bien ce que tu as dit qui fut écris et non pas des interprétations ou des faussetés comme tu ne sais pas lire. Cela permettra de plus facilement pouvoir te défendre toi et les autres. De plus, as ce que tu as dit, jamais je n'ai même songer à t'apprendre à lire ou écrire, à mes yeux tu n'est rien outre l'ami de ma bien aimé, alors j'ai bien d'autre chose plus utile à faire que cela. Mais je suis sur que si cela viendrait à te tenter, Alca se ferait un plaisir de t'apprendre. Cependant, si tu as besoins de quelqu'un pour te défouler, je ne dit jamais rien à un bon réchauffement en combat. Alors ne te gêne pas de venir me voir pour qu'on échange des coups si tu as de la difficulté à géré ta colère.

Il se tourna ensuite vers Alca la serrant contre lui de dos ces bras autour de sa taille et la bouche prêt de son oreille pour lui murmurer à l'oreille d'une voix chaude et tendre.

-(Quenya) Non tu n'est plus seul et même dans ton intimité tu ne le sera plus car je suis de retour et je ne te quitterait plus. Tu es ma lumière, mon phare qui me guide dans le brouillard et je te suivrait ou tu aille pour protéger ce qui est mien et ma futur famille.

Quand elle se remit à parler en commun il fit une petite mou, il n'était pas l'entendre parler dans cette langue barbare. Elle était si belle, si envoutante quand ces lèvres bougé au son de leur noble culture. Mais il comprenait que cela était bien plus facile d'utiliser, surtout dans ce village une langue que tous pratiquait et non pas d'apprendre à un bande d'ininstruit une nouvelle langue. Il l'as laissa quitter ses bras quand elle alla préparer le gruau pour les villageois et fermit les yeux pendant ce temps pour repenser à leur terre, à sa famille, à leur peuples et leur festivité. La fête de l'hiver en était une d'importance et il était vrai qu'il serait important de souligner leur retrouvaille par une fête propre à la culture de cette terre. Mais il devrait se retenir de ce lier avec l'arbre sacré, il ne pouvait pas être sur ce que ce lien aurait pour conséquence sur celui-ci ou sur lui même. Donc la cérémonie ne pourra être complète. En pensant à cela, il réouvrit les yeux et parla à voix assez haute pour que sa douce aussi l'entende.

- Il faut impérativement que Alca n'utilise pas sa magie sauf en cas de dernier recours, cela affaibli incroyablement son lien avec notre arbre sacré et sans lui les ténèbres pourront progresser sans problème sur ce monde. De plus,  si vous entendez parlez d'autre elfe qui ne serait pas partit vers la lumière ancestral ceux-ci pourrait à leur tour se lier à l'arbre pour aggrandir sa force ce qui affaiblira surement les ténèbres qui s'en approches. L'attaque des Sbire de Dûrion n'est pas un hasard, je suis certains que sa destination finale était notre arbres sacré... je sais qu'il existe en tout six pillier sur ce monde, la protection de l'un d'eux, l'arbre sacré, était sous la protection de notre peuples, la famille d'Alca d'après les écrits, était en quelque sorte selon de vieux texte, lié aux pillier eux même et à leur bien être. Je ne connais rien sur les autres pilliers, sauf qu'ils sont de forme différente. La présence des sombres venu pourrait être lié à la destruction de l'un de ces pillier. Il est donc impératif que l'arbre ne meurt pas et si nous voulons réellement renfermer ces envoyer du néant il faudra s'assurer de remettre en fonction le ou les pilliers détruit. Plus de pillier seront détruit, plus les ténèbres se répandront sur ce monde. Je ne dis pas cela pour que nous allions nous en occuper, ce n'est pas notre guerre, de notre côté il est primordial que ce pillier ne tombe jamais. D'après les écris, si les 6 pillier tombe, cela signifiera la fin de tout.

Puis quand sa douce revint il l'as regarda en souriant doucement à ces paroles, elle entendait la voix de la raison. C'était vrai, il n'était pas obliger de le chasser définitivement des terres et de ce qu'il avait vu il était extrêmement protecteur vis à vis la femme alors s'il restait dans les alentours il s'assurerait surement de protéger le village contre des gens pouvant la mettre en danger et donc mettre en danger le village.

- De un ne crois pas que je prends sur moi mon amour, j'ai dit ce que j'avais à dire et je continuerait de le faire, je m'attend de la même chose de ton ami, nous auront beaucoup de point conflictuel, mais je vois aussi que nous avons certains objectif qui se recroisent alors sur ces sujets je n'aurais aucun mal à travailler avec lui. Pour le départ de celui qui t'as attaquer, je suis heureux que tu ai pris en considération mes inquiétude face à ta sécurité. Je connais une grotte non loin dans laquel il pourra s'installer ce qui le gardera à l'écart du village tout en permettant à son amie si elle veut rester de pouvoir allez le voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldebert

avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 12/12/2017

MessageSujet: Re: Au petit matin à la taverne   Jeu 22 Fév - 15:22

* Aldebert laissa un moment avant de reprendre la parole. Les deux amoureux avaient besoin de cela il le savait. Il soupira un peu, songeant à tout ce qui venait de ce dire. Il jouait avec sa bouteille vide, de sa main valide. Il avait beaucoup de colère en lui et devait se maitrisé il valait mieux que cela. Il le devait pour Alca.

Il avait écouter attentivement ce qu’avait à dire Voronwë à propos de la demi-ange. Elle était un potentiel danger pour le village et il le savait. Il ne l’a connaissait pas depuis longtemps, mais il ne mettrait pas la vie d’un autre avant celle d’Alca, même si elle était jolie. Toutefois, les anges se mêlait très peu des hommes, mais elle n’en était pas une. Il était vrai que cela posait problème. Ils étaient aussi intransigeant que les elfes. Exceptions de quelques un, comme Alca. *

- Je prends ton avertissement au sérieux, tu peux me croire. Tu me parles des enfants du chaos, je tâcherai d’en apprendre et visiblement ce n’est pas elle qui saura nous en parler. Ou alors...elle sait très bien caché son jeu. Dans les deux cas, il s’agit d’un défi très intéressant. Elle devient tout à coup… enfin je me comprends.

Il sourit un peu, il aurait voulu prendre une autre gorgé mais sa bouteille, avec regret, était déjà vide. Il avait assez but pour le moment sinon il perdrait le contrôle.

-J’en apprendrai plus sur l’épine d’argent aussi, cela m’intéresse grandement, je vais me pencher sur eux, beaucoup de problème, de chaos et de zizanie s’échappe d’eux et sa me plait. Pour ce qui est de me battre avec toi… oui, je veux bien, mais lorsque mon épaule sera remise et aussi, si tu cesse de me frapper dans celle-ci.

Il lui sourie un peu et se releva allant ranger sa bouteille avec les autres, vides comme elle. Il était épuiser mais devait tenir le coup. Il regarda l’étrange mixture de son amie et rie un peu. Elle avait toujours été mauvaise en cuisine et même un simple plat, elle le manquait.

-Écoute je prends le relais Alca, va donc profité de l’air avec ton homme, ton elfe, ton...lui là, ton fiancé. Va avec lui, il te protégera alors que tu annoncera que l’imbécile est exclus. Je ne pourrais rien pour toi dans mon état je serais même une plaie. Alors...je dois me remettre à lui.

*Il regarda l’elfe pas trop sur de ce qu’il disait, mais il n,avait pas le choix. Il savait que de lui laisser de l’espace rendrait Alca heureuse, il devait donc le faire, mais il ne le faisait pas avec un plasir.

Il alla prendre des herbes et les rajouta au plat. Il avait dit, de son côté tout ce qu’il avait à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alca Vorkail
Admin
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 10/12/2017

MessageSujet: Re: Au petit matin à la taverne   Jeu 22 Fév - 21:25

**** Suite dans les rues ****

_________________
"Elen síla lúmenn' omentielvo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sere.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au petit matin à la taverne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au petit matin à la taverne
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sérë :: L'an 1-
Sauter vers: