Sérë

Un univers où l'appât du gain, l'égoïsme et la peur ont entrainer la fin du monde connu. Il est temps de faire place à la reconstruction.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  Une bonne conversation de famille

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Celear

avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 14/12/2017

MessageSujet: Re: Une bonne conversation de famille   Dim 21 Jan - 18:26

316 écouta sa petite-soeur se plaindre de son comportement, ce qui le poussa à regarder le ciel avec découragement. Ces êtres était si inférieur, il préférait vive dans le mensonges et les faux semblant que dans la vrai nature des choses. Les plus fort dirigeait les plus faibles et pour survivre dans ce monde seul ceux pouvant prouver qu'il était capable d'amener de quoi d'utile à la communauté méritait d'en faire partie. Hors qu'est-ce que 1028 pensait, que ce "Cristofe" ai là possibilité d'être perçu comme étant quelqu'un d'utile. En ce moment il n'avait prouver que son ignorance et sa faiblesse. 316 n'avait donc rien à faire de ce minable et il détestait s'excuser dans des cas ou il n'avait pas fait d'erreur. Si ce village était assez idiot pour faire passé le côté émotif plutôt que l'utilité d'avoir leur aide à lui et 1739 alors c'est que ce lieu ne méritait pas l'honneur qu'il s'installe ici en les laissant vivre.

De plus, en se laissant allez au faux semblant il risquait d'avantage de commettre une erreur qui entrainerait encore plus de méfiance à leur égard. Alors non, il ne s'excuserai pas d'avoir agis comme il l'as fait, il se moquait bien que ces gens l'aime ou non, il pouvait leur être utile et vice-versa c'était ce qui importait d'abord et avant tout, encore plus dans une situation de survie comme ce que traversait ce village.


- Tu te dis la plus mature, mais moi je ne vois là que de la ruse. Tu fais de faux sourire, tu cache des informations à ta famille sur ton état de santé et sur ce que nous avons parlé tantôt et tu ose me dire que tu es la plus mature ? Si mature pour toi veux dire être capable de jouer le jeu de ces gens fourbes et sournois qui te font croire d'être tes amis, alors personnellement je préfère rester franc et direct. Prouver par mes geste ce que je peux apporter et non pas en cherchant l'approbation des autres.

Il se tourna ensuite vers ça plus jeune soeur 1739 et la foudroya du regard à son sourrire face à l'état de santé de leur soeur. Si cela l'amusait c'est qu'elle croyait connaître les raison et la considérait alors inférieur. Cependant si père l'avait créer comme elle était alors elle n'avait pas à ce croire supérieur car ça soeur n'atteignait que le prochains stades des tests de leur père et même devrait être honoré d'y assister.

- Pour ta part, enlève ce sourire suffisant, n'oublie pas qu'aux yeux de père nous sommes tous égaux, et aucun de nous ne domine les autres. Si tu viens a manquer de respect envers ta soeur ainé et ce qui lui arrive je considérerait que tu te moque du temps que père à investit sur son éducation et je m'assurerai de te ramener à la raison par la force s'il le faut... compris? Tu es supérieur à moi sur bien des domaines ma soeur, mais ma prouesse en combat te dépasse largement et la prouesse en infiltration de ton ainé te surpasse aussi largement ce qui fait que nous sommes aux yeux de père tous égaux.

Il tourna la tête ensuite vers Cristofe avant de rajouter une dernière phrase qui lui était destiné.

-Tu veux que je considère que ma soeur a pris une bonne décision en te laissant l'accompagner. Alors montre-moi que tu peux être utile outre à te plaindre et faire le coq fier. Alors là je commencerai à te considéré différemment que de la vermine.

Cette phrase était ce qui pouvait se rapprocher le plus d'excuse de sa part pour le moment. Preuve qu'il écoutait les paroles de ces deux soeur et était prêt à laisser une chance à cet humain qui respirait le même air qu'eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristofe

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 02/01/2018

MessageSujet: Re: Une bonne conversation de famille   Lun 22 Jan - 19:18

Le jeune homme se sentait surpasser par les événements. La femme la plus belle de l'univers lui était indifférente et sauvage. Son coeur souffrait. Pourquoi l'amour faisait si mal, surtout à lui, lui qui avait déjà trop souffert dans sa courte vie humaine. Nerveusement il passa sa main dans ses cheveux. Il aimait beaucoup sa soeur d'adoption Émilie, mais avec eux, elle sembla différente et un problème commençait à faire surface. Il l'avait remarquer quelques jours plutôt et sachant que cela la troublait il avait fait comme s'il n'avait rien vu, attendant qu'elle lui ouvre son coeur à se propos. Il savait l'importance de l'attente.

Il c'était assit plus loin, à une centaine de mètres du petit groupe de créature. Quand il avait rencontrer Émilie, il avait été étonner de voir ses capacités animales puis il avait été charmé par son charisme et sa bonne humeur enjouée. Elle lui avait rappeler sa soeur Agathe. Son coeur avait fondu et il l'avait pris sous son aile pour la protégée. Jamais elle n'avait manifester de supériorité avec lui et avait toujours été franche avec lui, pas comme ses frères et soeurs créer. Elle lui avait parler de son créateur qu'ils appelaient tous père et lui avait promit de ne jamais dévoilé son savoir. Il ne brisait jamais ses promesses.

Il soupira, le coeur brisé. Anastasia ne l'aimerait jamais, il était trop primitif pour elle, trop...humain. Elle avait été créer ainsi, n'aimant que sa personne, ou presque et il venait de le découvrir bêtement. À tout le moins utile, avoir le coeur briser le ramenait vers sa promesse de protection envers la jeune renard et cela lui donna du courage pour se rapprocher du groupe sans souffrir de la présence de la tigresse, plus déterminé que jamais. Au moins, avoir vécu un tel traumatisme étant enfant lui avait permis une chose, il pouvait aisément passer à autre chose sans souffrir.

Il promena son regard glacial sur le petit groupe, laissant leur paroles empoisonner lui couler sur le dos et arrêta sur Émilie qui passait par plusieurs gammes d'émotions. Il sourit tendrement. Elle était adorable quand elle jouait à l'enfant.

- Bon c'est super tout ça mais que fait on vraiment à part glander?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émilie

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 04/01/2018

MessageSujet: Re: Une bonne conversation de famille   Lun 22 Jan - 21:57

-Ce que l'on fait, ce que l'on fait... et bien on s'arrange pour se trouver une VRAI place ou dormir, que se soit avec eux ou sans eux. Puis nous avons une mission, alors autant nous décoller de ces deux là... J'ai pas remarquer de gros bâtiment, sauf celui à coté de la taverne... J'ai vu la pancarte en m'en venant ici... je dis... je dis... on va à la taverne, même si sa a l'air vraiment miteux dégueulasse...on va y trouver des informations et ce que l'on désire...Joshua fera bien ce qu'il veux et ma sœur... bien... même chose... on à pas à être coller sur eux en permanence. Allez viens Cristofe on s'en va d'ici, tu as besoin j'en suis sur d'un bon verre d'alcool et moi j'ai soif... j'espère qu'il pourra me faire une tisane ou de quoi du genre...

Elle se dirigea en gambadant vers le chemin et commenca à le monter. Elle en avait assez de se chicaner avec les deux autres, elle avait commencer à vivre sa vie et sa lui plaisait. Elle avait évoluer légèrement, mais elle avait des comportements animals qui ressortait parfois à cause de cela. Elle continua donc à marcher, mais se retourna pour voir si Cristofe l'a suivait, en même temps elle fit une grimace à sa sœur.

-Ne porte pas attention à eux Cristofe... pensons pour le moment à nous, on est bien capable tout les deux se défendre et de faire nos choses. Et oublie ma sœur s'est une idiote qui ne comprends pas la vie et les choses, elle se pense suppérieur, qui voudrait d'elle dans les hautes sphères? Personne, à part son physique, elle n'a rien, ni titre, ni argent ni rien...regarde la... tant de temps perdu à ne rien faire... elle à du simplement paresser et se prélasser ici et là comme un chat de ruelle.

Elle rie un peu et recommença à monter le chemin afin de se diriger vers la taverne. Elle avait une grande envie de se transformer en renard pour gambader ici et là mais cela serait de ''griller'' une échappatoire si le besoin s'en faisait sentir, puis ici, ils semblaient avoir peu de nourriture. Un renard serait sans doute succulent à leur yeux.

Elle soupira et se mit à gambader pour oublier tout ce qui s'abbatait sur elle, c'était son moyen de rester zen, de rester jeune, de rester insouciante. Elle gambadait tout bonnement, quand son pied s'accrocha sur une roche et la fit tomber sur le derrière. Elle avait sentie une vive douleur dans sa cheville qu'elle tenait désormait dans ses mains. Des petites larmes roulèrent sur ces joues, sa cheville lui faisait vraiment mal, elle détestait avoir mal. Elle regarda Cristofe pour qu'elle l'aide, le regardant de ces yeux de petite fille.

-La roche à été MÉCHANTE avec moi.... sa fait mal....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anastasia

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 17/12/2017

MessageSujet: Re: Une bonne conversation de famille   Mar 23 Jan - 9:57

Je soupire en songeant aux idioties qui sont en train de se passer et qui vont aussi se passer. C'est idiot, c'est une idiote, nous avons évoluer chacun de notre côté, avons interpréter les ordres de pères à notre façon, nos valeurs ont changer. Nous avons changer, j'ai changer. Joshua croit que ''Émilie'' à évoluer? Il se moque de moi ou quoi? Elle n'a pas évoluer elle régresse, retourner à son côté animal C'EST régresser, pas évoluer. Notre coté animal est là pour nous bonifier pas pour nous diminuer.

-Écoute, si tu veux partir et te tenir loin de moi et de Joshua, fait le. Je n'en ai rien à faire, tu connais les danger à t'éloigner de tes enseignements, Joshua sera là pour te les rappeler et sa lui fera un plaisir fou j'en suis sur. Si jamais tu décide de cesser de faire l'idiote, viens me voir... je vais regarder ce qui t'arrive.

Je me retourne et marche vers la mer, même si c'est l’hiver l'endroit est magnifique. Je comprends pourquoi ils ont voulu s'installer près de celle-ci, mais ils auraient dû longer la côte et trouver un lieu possédant un peu plus d'arbre.

J'ai envie de sentir l'eau, j'ai envie de sentir la mer, je plonge donc mon pied dans celle-ci. Je ne ressens pas le froid que cela devrait apporter, mon corps n'y réagis pas, mais je ressens toutefois la moiteur de l'eau. Je souris un peu et je m'apprête à y mettre le second lorsque j'entends des pleurnicheries. Bien sur, ma stupide sœur s'est fait mal, elle n'a pas fait attention, elle veux encore et toujours être le centre d'attention, qu'importe le moyen. Je la déteste en ce moment, si je ne l'aide pas, si je fais rien Joshua va me le reprocher.

Je cris en sa direction pour qu'elle m'entende, vu qu'elle est rendu plus loin sur le chemin. Et que je suis sur le bord de l'eau. Le vent tournoyant emporte mes paroles plus loin, heureusement.

-Tu n'aurais pas pu faire attention? Bien sur que non, tu gambade comme une gamine qui ne porte pas attention à ce qui se passe et voilà! Voilà tu te blesse, bien fait pour toi!

Je m'avance lentement vers elle, puis je m'arrête rendu sur le début du chemin. Je n'ai pas à allez la rejoindre, je n'ai pas à me soucier d'elle, elle n'a que faire de moi, de nous, pourquoi j'irai l'aider et lui montrer ce que je suis capable de faire, elle qui croit que je n'ai été qu'une fainéante. Puis, ce n'est pas nécessairement à moi de m'occuper d'elle, c'est elle la ''grande'' sœur techniquement. Cette information que Joshua a dite haut et fort, comment de façon logique une jeune fille ayant l'apparence d'une adolescente, pouvait être la grande sœur, sans amener de doutes. Il n'avait pas penser à cela en le criant haut et fort dans son discours.

-Je suis épuisé de toi et on viens à peine de se retrouver...

Je regarde celui qui lui sert de frère, celui qui est ''supposer'' la protéger il va pouvoir s'en occuper, s'en charger, sincèrement, j'ai vécu loin des gens longtemps et sa me plait, gérer leur crise leur idiotie, y compris de ma sœur, ne m'intéresse pas.

Je tourne mon regard vers Joshua et je soupire. Les deux en hauts son idiot, à moins que ce ne soit une comédie de sa sœur ce qui l'a rendrait à mes yeux encore plus idiote. Mais bon, je dois me concentrer, il faut commencer à ce construire et ce, malgré l'hiver. Elle croit que je n'ai rien, non j'ai beaucoup, j'ai des fonds un peu partout, ici et là, mais je n'en aurai pas besoin, pas si j'utilise le fait que je veux diriger un orphelinat. Le village m'aidera alors, ensuite je pourrais user de cette terre, cette terre près de la mer est glaiseuse, l’œuvre de père continuera, mais a travers moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celear

avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 14/12/2017

MessageSujet: Re: Une bonne conversation de famille   Ven 26 Jan - 20:25

316 les écouta sans rien dire l'aire décourager avant de lâcher un grand soupir de désespoir. Il avait été certes beaucoup plus facile de les servir quand toute d'eux avait pleine liberté d'agir à l'intérieur d'Éden. Maintenant qu'il devait les contraindre à rester dans une zone précise pour leur protection cela devenait un vrai calvaire. Elles n'était pas du tout faite pour se côtoyer à la base et on dirait qu'après la chute de leur demeure, un faussé encore plus imposant c'était creusé entre eux. Lorsque 1028 glissa sur la roche il se dirigea lentement vers elle avant de lâcher un grand grognement désapprobateur à 1739. Comment osait-elle manquer de respect envers l'une de ces soeur de la sorte, certes elles ne s'appréciaient pas mais elle pourrait au minimum se terre au lieu d'empirer la situation. Il s'approcha de 1028 avant de s'agenouiller près d'elle et d'ouvrir son sac pour sortir un petit pot contenant une pommade odorante de celui-ci. Après avoir plongé son doigt dans celle-ci, il alla l'appliquer sur la cheville de 1028.

-Ça va ça va, je sais que ça fait mal mais tu es une grande fille non ? Allez rapidement tu sentira plus la douleur mais faudra pas que tu marche sur ce pied pendant au moins une journée.

Il lui fit un grand sourire niai comme il l'avait toujours fait quand il c'était occuper d'elle dans l'Éden. Il avait toujours était là pour elle et avait toujours pris grand soin avec 1028, comme avec tous ces protéger. Il avait été plus comme une figure fraternel qu'un serviteur en soit. Jouant même souvent avec elle quand elle s'ennuyait dans leur demeure, celle-ci nécessitant plus d'attention que les autres nouveau-nés qui était plus mature mentalement. Il rangea la pommade avant de sortir un grand morceau de tissus de son sac et l'enroula autour de sa cheville pour la maintenir solidement. Tout ces gestes était calculé et précis pour éviter de lui faire mal. Malgré son allure balourd il semblait être capable d'une grande minutie lorsqu'il s'occupait des autres. Puis, à l'aide de ces pouce, il alla lui essuyer le bord des yeux avant de lui caresser les cheveux comme à un enfant.

-Tu vois cela n'as pas été si dure ?

Il se releva avant de l'arracher de sol pour la déposé, assise, sur son épaule. Puis, il se tourna vers 1739 lui faisant signe de les suivre, ils iraient à la taverne pour le moment afin que 1028 puisse être confortable et ne bouge pas trop.

- Elle ne repartira pas, je lui ai interdit alors ne la pousse pas à partir, sinon tu sera toi aussi punie. Pour ce qui est de ce qui lui arrive, père doit être bien au courant de son état de santé et à déjà agis pour qu'elle puisse continuer à l'aider, alors si tu veux regarder oui fais toi plaisir, mais tu joue pas au apprenti médecin avec ta soeur. Me suis-je bien fait comprendre?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristofe

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 02/01/2018

MessageSujet: Re: Une bonne conversation de famille   Mar 30 Jan - 21:04

Il avançait lui aussi mais plus lentement que sa soeur d'adoption, gardant un oeil averti sur cette dernière. Un petit sourire flotta sur ses lèvres pendant un moment. Elle était adorable. Malgré toutes les situations, elle arrivait à maintenir une bonne énergie et un entrain qui était contagieux. Il devrait faire comme elle et sourire plus souvent, il aurait peut-être plus de chance avec la gente féminine ainsi. Bien sur, lui au moins ne souffrait pas d'insouciance infantile à cause d'un Créateur un peu cinglé.

Alors qu'il marchait en se laissant mener par ses pieds, perdu dans ses pensées, la jeune Émilie trébucha. Il l'avait vue tomber, un peu comme au ralenti. Son coeur se serra légèrement. Se genre de chute n'était pas fatale, mais les maux s'y rapportant pouvait être dérangeant et même très douloureux. La pauvre c'était foulée la cheville. Il se rapprocha d'elle mais déjà, Joshua s'occupait d'elle. Il se maudit en jurant entre les dents. Il aurait dû être plus près d'elle et ainsi, aurait éviter la chute en la retenant. Mais non. Mais quel con !

Gentiment il posa une main réconfortante sur l'épaule de la jeune fille et lui offrit un sourire contrit. Il la serra légèrement avec douceur, lui signifiant qu'il était la pour la soutenir malgré tout et laissa 316 la soulever. Puis tout le groupe se remit en chemin vers la Taverne. Cette fois-ci il resta près de la bête qui tenait la jeune renarde. Au loin, en parallèle ou presque, un groupe semblait aller au même endroit.Se voulant social il les salua de la main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une bonne conversation de famille   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une bonne conversation de famille
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sérë :: L'an 1-
Sauter vers: