Sérë

Un univers où l'appât du gain, l'égoïsme et la peur ont entrainer la fin du monde connu. Il est temps de faire place à la reconstruction.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  Une bonne conversation de famille

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Émilie

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 04/01/2018

MessageSujet: Une bonne conversation de famille   Sam 13 Jan - 20:56

Émilie cessa de tournoyez et de parler lorsque Cristofe exprima son mécontentement. Elle détestait lorsqu'il devenait si directif, mais en même temps à ce moment, elle savait qu'il avait raison. Elle laissa donc échapper un petit soupire de résignation, leva les yeux au ciel et mis sa main dans celle de Cristofe.

-Joshua... il y a longtemps que je l'ai sentie, autant j'ai hâte de la revoir autant je n'en ai pas envie, c'est un peu, parfois, comme chien et chat. Tu devrais comprendre. Elle n'est pas comme moi, elle est plus paresseuse que moi. Puis, je suis bien plus jolie qu'elle.

Elle releva un sourcil, elle avait perdu son sourire, ce qui était assez rare, mais elle le retrouva rapidement, ainsi que l'innoncence dans son visage. Elle vit les marches qui descendait le long de la falaise et elle les empruntants entrainant cristofe vers l'odeur de feu qui se mélangeait à celle de sa sœur. Avait-elle un nom, avait-elle une identité ici, elle ne le savait pas.

Mais de toute évidence, ils étaient ici depuis peu, car il ne connaissait pas bien le village et ne semblait pas posséder de lieu à eux. Sans doute sa ''sœur'' détestait cela. Émilie n'aimait pas beaucoup sa sœur, beaucoup trop, ''moi, moi, moi'' à son goût. Elle espérait que son frère ne s'intéresse pas à elle, car cela compliquerait tout.


- Ne t'en fais pas Cristofe, la nourriture de Joshua est toujours excellente, il a acquis de bonne connaissance de la part de ''père''. Tu ne devrais pas trop détester cela et en plus cela devrais te rassasier. Sinon j'irai chercher du poisson, je vois la une barque... sa doit pas être sorcier de trouver du poisson ici, ils ont même un filet je le voit.

Elle continua sa descende, rendu en bas, elle ne vit pas tout de suite le feu de sa sœur ni même sa présence. Elle était entre des rochers, pour se protéger du vent, un feu allumer, elle était en train d'écrire dans un cahier quelques chose, le cahier était très petit, elle ne pouvait donc pas savoir ce qu'il contenait, voilà de quoi qu'il serait intéressant de ''voler''.

Avant même qu'elle n'ai pu dire quoi que se soit, remarque elle n'allait sans doute même pas tenter de parler, Émilie prit la parole.


-REGARDE, C'EST MOI TA PETITE SOEUR CHÉRIE, ÉMILIE!!! J'AI CROISÉ JOSHUA!!!!

Elle relacha la main de Cristofe pour gambader vers sa sœur, qui termina ce qu'elle était en train d'écrire avant de se relever et de lui faire un petit sourire, ce qui valu une légère moue de la part d'Émilie.

Elle avait parler fort, car elle savait que sa ''sœur'' détestait cela, elle voulait simplement l'achaler, la faire rager un peu, quoi que lorsque Cristofe serait découvert, elle allait vraiment rager sans doute, aussi devrait-elle jouer avec prudence et ne pas trop la contrarié.

-Je suis contente de te revoir... je ne sais pas qui à réussis à se sortir de l'accident de l'orphelina, alors, sincèrement, je suis contente de revoir des visages familiers, même si c'est le tiens!!!

Elle rie, ne pouvant s'empêcher de la taquiner. Elle aimait beaucoup trop admirer la réaction de ces pairs, lorsqu'elle se payait un peu leur tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anastasia

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 17/12/2017

MessageSujet: Re: Une bonne conversation de famille   Sam 13 Jan - 20:58

Je suis assise sur le bord du feu, la chaleur de celui-ci réchauffe mon corps dans une caresse agréable. Elle l'est bien plus que le froid, mais pas nécessaire. Je regarde autour de moi, levant les yeux de mon cahier dans lequel j'écris. Je le sens, lui, mon ''frère'' 316, et elle. Oui, je reconnais son odeur, elle est rendu bien proche, trop pour moi. C'est 1 028. Sincèrement, sa n'aurait pas pus, plus mal tombé. Oui elle était une Alpha, mais elle était si ''gamine'' elle avait été créer comme cela, pour passer innapercu, mais lorsque je passait bien du temps avec, elle finissait rapidement, par me tomber sur les nerfs. Pourquoi fallait-il que ce soit elle qui soit l'une des survivantes.

Je ferme les yeux et je soupire. Une respiration à la fois permet de ce calmer, écouter les vagues s'écraser contre les rochers permet de ce calmer. J'ai beaucoup à faire, beaucoup à accomplir et ce n'est pas ce renard qui va m’empêcher d'avancer, au contraire elle va m'aider dans mon projet, qu'elle le veuille ou non.

Je retourne à mon livre, j'écris de nombreuse recette alchimique et magique, j'ai tout retenue dans mon passé, et j'en ai noté de nombreuses aux fils des années, je suis rendu plus loin que ce père avait fait, je suis rendu plus loin que ma propre création, mais cela, 316 ne doit pas le savoir, comment réagirait-il? Il avait eu le privilège d'avoir une conversation avec notre père lui. Il avait été améliorer lui. Je ne croyais pas sa possible. Travailler pour améliorer ce qui était, ce qui est. Je dois pouvoir m'améliorer moi aussi, me rendre plus forte, plus belle, plus intelligente, plus magique. La magie avait beaucoup à voir la dedans. L'alchimie aussi.

Zut, l'imbécile descend les marches, elle n'est pas seul, ils ne sont pas seule, je n'aime pas cela, comment ce fait-il que l'odeur infecte d'une création des dieux les accompagnes. Étais-ce un villageois? Ou étais-ce un jouet pour 316? Je vais bientôt le découvrir.

Je continue d'écrire dans mon journal, je ne porte pas attention à la canidé qui arrive en courrant. Bien sur elle crie, comme une idiote, comme une gamine, oui je sais c'est une gamine mais n'empêche '' ferme là''. Bon elle a donné un nom à sa personne et un nom à notre frère Joshua, ce n'est pas laid, en fait sa lui va bien. J'aime l'idée que nous ayons des noms. Avec le temps je me suis habituer au nom d'Anastasia.

Je me relève et lui fait un petit sourire, mais elle me tappe déjà tellement sur les nerfs, je décide donc de ne pas trop lui porter d'attention et j'en porte encore moins à cet homme étrange. Je dois savoir ce qu'il en est et non ce ne sera pas la petite canidé incroyablement exité qui va me répondre.

-C'est qui sa... Joshua?


Je pointe de mon nez, cette chose qui se trouve devant moi, elle pue la création divine a plein nez et semble porter l'odeur de 1 028, ils ont donc fait un long chemin ensemble, je n'aime pas cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celear

avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 14/12/2017

MessageSujet: Re: Une bonne conversation de famille   Sam 13 Jan - 21:21

316 sembla exaspéré par la manière d'agir de 1028, elle faisait tout pour agaçer ça soeur afin de tenter de la "dominer" de lui faire perdre patience pour qu'elle perde la face. Ces deux là avait toujours jouer la comédie l'une vis à vis l'autre, leur caractère étant à l'opposé complètement comme l'animal en eux. Quoi qu'officiellement sur ce dernier point, il était lui aussi un canidé mais s'entendait quand même assez bien avec Anastasia, mais c'était parce qu'il portait guère attention à ces remarque désobligeante. Puis, il entendit 1028 prononcer ce sobriquet qu'elle lui avait donné, quel honte de porté un nom... père n'avais jamais vut l'importance de le faire alors pourquoi devrait-il supporter cela. Il poussa un petit soupir avant de regarder l'homme à côté de lui suite à la question de ça soeur. Comment expliquer tout ça, sans risquer d'empirer la situation. Ils devraient le supporter tout les deux, alors l'insulter de nouveau ne servirait pas leur cause, de toute façons anastasia vérait bien vite à quel point cette chose était minable par elle même. Juste à l'odeur il sentait qu'elle le détestait déjà.

- Je te présente Cristofe, notre soeur c'est prit d'attachement pour lui, alors il serait bien de toléré son choix le temps qu'elle traverse cette phase. Point positif, il a sut résister à la pression et la peur qu'exerce mon instinct meurtrier et n'as pas fuit prétextant qu'il devait la protéger. Bon en fait en existant il l'as met plus en danger, mais bon il viendra bien à le comprendre un jour ou à s'améliorer.

Il cessa de parler et ce dirigea vers ça soeur et dit à voix extrèmement basse tout en passant à côté d'eux pour que seul ces soeur ne l'entendent.

- De plus elle sait que si elle tente de s'enfuir je massacrerai son ami, alors disont que ce boulet nous affecte tous.

Il s'assoya prêt du feu et commença à sortir des herbes et des fruit de sa sacoche qu'il portait sur l'épaule. Lentement il se mit à couper de ses griffes les fruit et les herbes et les mélangea avant de verser une substance huileuse sur le tout et de le diviser en quatre portion sur des grandes roches plates qu'il déposa autour du feu pour qu'il puissent tous manger. Sans attendre il se mit à consommer ça part, mais sans que cela n'ait le moindre impacte sur son appétit malgré que la portion soit acceptable. Il lui fallait bien plus que cela, mais ne pouvait s'attaquer à un villageois pour se repaitre réellement. Il devrait trouver un moyen de combler sa faim... peut-être attaqué des villages avoisinant, mais il n'y en avait pas vraiment à moins d'une semaine ce qui n'était pas une solution réellement. Il devait trouver une source importante de nourriture, mais sans être trop loins pour ne pas s'éloigné de ces soeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristofe

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 02/01/2018

MessageSujet: Re: Une bonne conversation de famille   Sam 13 Jan - 21:48

Au final, ce fut Émilie qui prit le chemin au devant et comme à son habitude, Cristofe la suivait, le regard sur les environs, guettant la moindre attaque. Il faudrait qu'il l'avoue, parfois il en faisait trop. Peut-être était-ce par amour, par obligation mais davantage par traumatisme. Même s'il savait qu'aucun danger ne parviendrait jusqu'à elle, il ne cessait d'être obnubilé. Agathe avait vécue l'enfer, mais Émilie ne devait jamais avoir à le vivre. Pas sous sa garde. Il était conscient de ses frayeurs qui le gardait éveiller jusqu'à tard la nuit mais il vivait bien avec.

Cristofe c'était promit de la retrouver, coûte que coûte, sa belle Agathe, même s'il lui fallait tomber sur son cadavre ou même sur ses ossements, il allait les reconnaître, c'était certain. Ainsi il pourrait enfin faire son deuil et retrouver un semblant de paix intérieur. En soupirant, il baissa les yeux quelques secondes. Après tout il était un être humain, pas une machine. Une boule d'émotion monta dans sa gorge qu'il réprima rapidement, les créatures ne devaient pas le voir faiblir.Rapidement il bomba le torse et reprit de sa contenance et son regard glacial se déposa sur Anastasia pour la première fois.

Une flèche en plein coeur n'aurait pas pu lui faire plus mal. Sa vue lui était douloureuse tant elle était jolie. Même son petit air butin lui plut immédiatement. Il ouvrit la bouche pour la refermer aussitôt. Il devait se taire avant de sortir des âneries qui aurait tôt fait de la dégoûtée de lui et de l'éloigner. Sans la quitter des yeux, il s’asseye au sol et mangea tranquillement la portion de végétaux que lui donna la bête. Son cerveau était obnubilé par la femme aux cheveux de neige et il avait à peine conscience de son environment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émilie

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 04/01/2018

MessageSujet: Re: Une bonne conversation de famille   Sam 13 Jan - 22:53

Émilie mangea joyeuse la nourriture que Joshua avait préparer. Elle aimait goûter les choses, elle aimait ce petit vice qu'était la gourmandise et dans la guerre, elle n'avait pas souvent l'occasion de se laisser allez à ce petit luxe, sauf quand elle était dans une grande maison pour un contrat. Il arrivait aussi souvent à elle et son frère d'utiliser l'argent fait dans leur mission pour se payer de bonnes auberges pour bien manger et bien dormir. Le confort était une nécessité.

-Joshua, tu devrais trouver des baies plus sucrés se serait encorrrrrre meilleure!!! Tu sais quoi? Du poissons au baies!!! Tu pourrais nous faire sa dit? En plus notre sœur adore le poisson, tu lui ferais plaisir et des baies sucrés TU me ferais plaisir tu vois? Deux pierres d'un coups... c'est tu sa l'expression ho je sais plus.

Elle se releva et se mit a tournoyer autour du feu et à marcher et danser sur la plage. Elle aimait bien cet endroit, il était calme s'était vrai, il le serait encore plus lorsqu'il serait détruit, anéantie par les autres, mais sa pour le moment elle le gardait secret, elle devait en savoir un peu plus sur la ville et espérait que sa sœur resterait ici, sa serait moins compliquer que de devoir se battre pour ne pas rester et......

Elle ragea dans le vide, son regard devint un peu plus animal, elle lâcha un grognement et se ressaissie. Elle secoua la tête un peu et regarda autour d'elle devenant plus calme soudainement, elle devait se contenir, et ne pas laisser sa part animal prendre le dessus, sa ne devait pas arriver devant 316, c'était une faiblesse un trouble qui avait commencer a apparaître. Il ne devait pas savoir et surtout ELLE ne devait pas savoir, sa sœur ne devait se rendre compte de rien.

Aussi elle cessa d'être calme et se remis à tournoyer. Elle était heureuse d'être ici, heureuse d'être en mission, elle devait songer à cela et qu'à cela.

-Joshua … Joshua.... Joshua.... fait longtemps que j'ai pas dit sa... Joshua....

Elle faisait exprès de répéter le nom de son frère pour l'achaller, lui aussi avait le droit d'avoir ses idioties. D'avoir ces niaiseries.

Elle rie un peu et arrêta voyant que son frère fixait encore et toujours sa sœur elle fut décourager, exaspérer, elle leva les yeux au ciel et jura vers celui-ci. Elle alla mettre une main sur la tête de son frère espérant le réveiller mais rien n'arrivait, il était obnubiler par la tigresse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anastasia

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 17/12/2017

MessageSujet: Re: Une bonne conversation de famille   Sam 13 Jan - 22:55

Voilà qui est intéressant, elle ne s'est pas contrôler, elle à perdu le contrôle sur son animal, serait-elle façe à une anomalie, père aurait-il changer elle aussi sa consistance son essence et aurait-il commis une erreur. Il va falloir que je vois que je comprenne. Il arrive que père ait rétrograder des créations était-ce ce qui l'attendait elle aussi? Ma sœur était-elle en train de perdre de son ''alphatidute''. Je ne suis pas pour m'en plaindre.

Sincèrement, comment ose-t-il ne pas détacher son regard de ma personne. Il n'est qu'un vermisseaux, qu'une racaille qu'un moins que rien. Il se croit au dessus des autres? Il se prends pour qui ou pour quoi. Non mais sincèrement, il ferait mieux d'arrêter, s'il tient à sa vie un tant soit peu.


Bon il faut que je me calme, il ne sait rien de moi, enfin j'espère car sinon je le dévore, je joue avec lui jusqu'à ce qu'il supplie de mourir, et je le tue. Je le décapite. Merde, faut que j'arrête de sourire comme sa. C'est malsain c'est trop animale comme pensée. Reviens à toi ma belle, tu vaux plus que cela.

Je regarda mon petit calepin, mon livre de note que je tiens toujours à la main, je me débarrasse du bout de charbon avec lequel j'écrivais, et je range mon précieux cahier sur ma poitrine. Il n'y a pas meilleur endroit pour que je cache une chose que j'ai à cœur. Bon, l'imbécile me regarde encore.


- Merci Joshua pour le repas, c'était... délicieux. Maintenant que tu as retrouvé notre...soeur, j'aimerai bien que l'on bouge. Je refuse de continuer à dormir dehors si nous sommes pour rester. De plus j'ai bien d'autre chose à faire que de rester à regarder cet homme se baver dessus comme un vulgaire bambin. J'ai des recherches à commencer et j'ai des idées que je dois tester. Rester ici nous sera nécessaire du moins je le crois. Préviens moi si tu préfère que l'on quitte la racaille.


Je regarde l'accompagnateur de ma sœur, cette chose que je n'ose croire que je vais devoir me coltiner. Je ne comprends pas pourquoi 316 ne l'a pas simplement exécuté. Que fait-il, pourquoi est-il ici, que sait-il vraiment. Je ne l'aime pas, je n'ai pas confiance en lui.

-Joshua j'ai besoin d'une habitation assez grande, j'ai besoin de nombreuses plantes, j'ai besoin d'une place pour travailler. Il est temps de commencer les recherches et l'énergie qui t'a fait parraitre pour un simple chiot peut être utiliser, peut être même pour nous protéger, mais je dois faire des recherches... et imagine si en attendant on utilise cette chose contre les premiers enfants...oui... je crois que je tiens quelques chose. Allez je dois faire des recherches, tu veux nous protéger je le comprends, mais je dois faire ce que j'ai à faire.


Je regarde l'homme qui est encore là à me fixer, non, mais sérieusement, il veux quoi l'imbécile. Une peinture de moi? Non il serait beaucoup trop heureux, je ne veux pas y penser. Ha et puis mon idiote de sœur, 1 028 qui ne semble juré que par lui. C'est quoi son jouet? Son esclave? Son enca? Je sais que c'est bien plus que cela, je le sens , je le vois, mais j'ose croire que mon instinct me trompe.

-Écoute petit homme, arrête de me regarder comme cela, je ne suis pas de ton rang et je ne serai jamais de ton rang, tu n'es qu'un pecnot, un va nu pied, un jouet pour passer le temps de ma sœur, n'espère rien de moi, on joue pas dans la même catégorie, je suis de sang pure moi et toi de sans souillé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celear

avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 14/12/2017

MessageSujet: Re: Une bonne conversation de famille   Lun 15 Jan - 19:24

316 écouta les paroles de 1028 d'une oreille, certes le poisson au baie serait possible et sûrement agréable au goût mais en cette saison, il avait peu de chance de trouvé des baies. Déjà les fruits qu'il avait sur lui datait de la dernière maison qu'il avait "visité" avant ce village, ils devaient donc avoir au moins 1 semaine, mais conserver par le froid il avait put tenir bon. Le poisson lui ne serait pas trop compliqué à attraper, mais il fallait s'éloigner de la rive car peut de poisson s'approchait de ceux-ci pour ne pas s'échouer. Il devrait donc trouver soit un lac gelé, soit une rivière afin de pécher un brin et bien sur que ceux-ci ne soit pas trop loin. Au pire s'il devait s'aventurer un peu plus loin il partirai avec l'humain afin que 1028 ne tente rien.

Ce qui ce passa ensuite avec ça soeur le surpris grandement. Jamais durant ça vie à l'Éden n'avait elle agit de cette manière, il semblait que l'animal avait repris durant un instant le contrôle sur elle. Certes elle était dans les premières 3ième générations et donc l'une des plus "vieille" mais il n'avait jamais remarqué une telle chose chez aucun d'entre eux. Comme le créateur était dans cette période en constante expérimentation afin de développer cette nouvelle génération, peut-être celle-ci avait elle un défaut de conception... mais cela l'étonnait car si leur père avait jugé qu'elle avait un défaut, même si elle était forte, jamais il ne l'aurait classé dans l'Aile A. Alors cela voulait dire que père avait sois manqué cette éventualité, ce qu'il ne croyait pas car leur père était infaillible. Soit cette agissement était le début d'un changement que père attendait et qui devait s'étirer sur une certaine période. Il ne s'attarda donc pas plus longtemps au problème, elle n'était en fait, comme lui, qu'une pièce de l’échiquier de leur père afin d'engendré une parfaite évolution, alors si elle changeait pour devenir autre chose cela l'importait peu. Sa fidélité pour leur père prévalait sur tout lien affectif qu'il aurait put développer avec une autre création. Certes ils avait eu nombre d'aventure avec les deuxièmes générations, plus ou moins consentit, mais cela n'était qu'une réaction à leur chaleur et non pas par affection pour celle-ci. Mais ces sentiments c'était peu à peu après son réveil développer. Il avait appris à désiré physiquement certains trait corporel, à comprendre le mal qu'il faisait quand il agissait de tel ou tel manière. L'importance pour les espèces en général de fondé famille et de rester avec la même personne, des traits qui était beaucoup plus lié avec une intelligence développer ce qui n'était pas son cas. Il avait commencé à anticipé, quand il avait retrouvé 1739, c'est prochaine chaleurs commençant à songé qu'il devrait s'éloigner pour ne pas risquer de la contraindre à ce reproduire avec lui. Cela était une certitudes que s'il était dans les parages de cette femme à ce moment, que ces phéromone le rendrait fou et qu'il ne pourrait ce contrôler et père avait été clair qu'il lui était interdit de contraindre les nouveau-nés. Dans le cas de 1028 cela ne serait pas un problème, père l'ayant créer très jeunes, elle n'avait jamais de chaleurs, donc la question ne se posait même pas.

Le fait que cette chose du nom de Cristofe la convoitent remonta un peu plus cette idée dans ça tête. Il entendait le coeur du jeune homme battre à tout rompre, il sentait ces hormones relâché leur subtiles effluve, il voyait même que ces joues n'avait pas exactement la même couleur, celle-ci ayant des teintes de bleu, mais cela était dût à sa vision canine de deuxième génération. Tout n'était à ces yeux que des contraste de ton jaune et bleu sans que ceux-ci en se mélange en vert. Qu'il soit ébahit par sa soeur ne le choquait nullement, c'était tout à fait normal qu'un être inférieur tombe fou d'une troisième génération à l'âge de se reproduire. De plus, il était clair que jamais 1739 ne la laisserait le toucher et si elle était dans l'incapacité de le faire, alors il s'en mêlerait lui même pour l'en débarrasser. Il n'avait même pas de jalousie animal vis à vis lui, car il ne le voyait même pas comme un compétiteur.

De toute façons père avait essayer quelque fois de mélanger des troisième génération avec d'autre race et cela avait fait chuter le patrimoine de l'enfant et de les faire se reproduire entre troisième génération revenait simplement à donné le contrôle à ceux-ci de donné naissance à d'autre troisième génération donc jamais il ne l'avait permis car il n'aurait pas de contrôle sur ces nouveau-nés et leur corps esprit comme leur corps étant trop faible à l'origine il devrait attendre des années avant de pouvoir commencer à tester s'il serait possible de les soumettre à son contrôle. Ce n'était pas comme eux, créer d'être encore vivant ou mort et d'animaux dans des proportions différente, et qui après certains procédé faisait qu'il naissait déjà avec cette apparence qu'il avait maintenant et certains instinct inné.

Il se concentra de nouveau sur ce que 1739 lui demandait, un foyer. Certes c'était envisageable, mais quand et comment. Il pourrait bien chasser un habitant, mais cela risquerait d'attirer trop l'attention de l'elfe ce qu'il ne voulait pas. Il devrait donc bâtir de quoi, mais cela n'était vraiment pas ça force. Détruire, il était excellent, donc couper des arbres ou tout autre chose se ferait bien si on lui donne des outils assez solide pour résister à sa force. Sinon il pourrait leur trouver une caverne d'ours dans les alentours, mais la forêt semblait avoir été détruire depuis longtemps ce qui laissait penser qu'il n'y aurait pas d'ours dans les environs. Il faudrait donc alors qu'il fasse la demande à ces minables de bâtir leur futur Éden. Il pourrait fournir le bois nécessaire pour le faire, il voyait le boisé plus loin.


- Qu'on reste ici me dérange pas, les aînés, s'ils viennent ici tenteront de tout massacrer, alors selon moi l'elfe sera un bon moyen de les repousser. Je dirais qu'il faudrait bâtir sur le bord de la falaise afin d'éviter une attaque sur au moins un des côtés. Pour la demeure cependant, je dirais qu'il faudra que tu t'entendes avec les gens ici pour qu'ils nous aident à construire, car père ne m'as pas fourni la connaissance dans ce domaine.

Puis il regarda ça soeur abattre son dégoût sur l'humain ce qui le fit sourire en coins. À quoi s'attendait-ils, même lui qui était laid, aurait sûrement plus de chance qu'elle tolère sa présence, car son patrimoine rester de loin supérieur à un humain. Il envoya une bonne tape dans le dos de l'humain en lui souriant à grande dent les yeux semi clos dût à son sourire.

-Ta compris jeune homme, c'est dure je sais de résister à une telle perfection, mais vous êtes vraiment pas compatible et à te voir, sa ferait pas de bon petit-enfant à présent à père, il risquerait d'être déçu que ma petite-soeur se rabaisse autant. Prends le pas personnel, tu es juste pas née comme vous dite, sous la bonne étoile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristofe

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 02/01/2018

MessageSujet: Re: Une bonne conversation de famille   Mer 17 Jan - 19:32

Vraiment c'était la plus belle femme au monde, elle était tellement parfaite...Si parfaite en fait que ça faisait mal aux yeux et mal à son coeur, son pauvre coeur de mortel imparfait. Sa chevelure de neige avait une bonne odeur sucrée, le vent charriait les odeurs de son corps de jeune femme vers lui, l'enivrant. Il était amoureux ou c'était la mort, c'était impossible que ça soit autre chose. Son corps vibrait à chacune de ses respirations et ses yeux ne la quittait pas une seconde de peur de la perdre s'il osait détourner le regard.

Malheureusement pour lui, Émilie, Anastasia et même Joshua le faisait se détourner. Il grogna et laissa les commentaires le foudroyer sur place. Il en resta tétaniser. Impure ? Va-nu-pied ? Un jouet pour Émilie ? Non, c'était faux, totalement faux. Il se secoua et se redressa en se raclant la gorge puis fit quelques pas autour du groupe pour tenter de reprendre ses esprits. Il grogna à nouveau puis se rapproche d'Émilie.

- Je ne suis pas son jouet et je ne suis pas impure alors fermez vous tous la gueule avec ça ! Personne n'est à la perfection même puisqu'elle n'existe même pas. Si elle existait se monde ne serait plus.

Il fit encore les cents pas puis va s'asseoir plus loin pour réfléchir, le visage fermé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émilie

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 04/01/2018

MessageSujet: Re: Une bonne conversation de famille   Mer 17 Jan - 20:03

Émilie se retourna et regarda sa sœur et son frère, ils étaient si idiots par moment, comment voulaient-ils, comment espéraient-ils pouvoir se confondre avec les gens s'ils n'étaient même pas capable de garder un certains respect pour Cristof. Ils étaient idiots de croire qu'ils pourraient allez loin avec cette attitude. Elle croisa les bras au niveau de sa poitrine et pris un petit air boudeur. Elle n'en revenait pas, ils étaient réellement idiot,ils avaient dû voir très peu de gens pour agir ainsi.

-Non mais vous êtes idiots ou quoi? Vous croyez vraiment que votre attitude va vous permettre de vous fondre dans la masse? Ou même de vous faire apprécier de celle-ci? De vous faire aider? Vous êtes vraiment des idiots de première. PERSONNE n'en à rien à foutre de pauvre enfant venant d'un orphelina. QUI es-tu grande sœur pour te prendre pour la perfection et te faire passer pour une... une princesse? Et toi Joshua, qu'est-ce qui te permet d'embarquer dans son jeu? Sincèrement? Vous croyez que des gens vont embarquer dans votre jeu? Vous êtes ridicule. Cristofe, ne les écoutes pas, ils se prennent pour ce qu'ils ne sont pas et croit moi ils nous couleront pas avec eux.


Elle alla rejoindre son frère et se colla contre lui. Il était triste et avait été blesser par sa grande sœur et joshua. Elle savait que Cristofe, même s'il ne le démontrait pas, était très fragile et émotif. Elle le serra dans ses bras et frotta sa tête contre lui. C'était un geste un peu plus animal que la normale, mais elle l'avait toujours fait et ne voyait pas le mal en le faisant.

-Cristofe, ne porte pas attention à eux, on a pas besoin de leur opinion, moi je sais que tu es fort et que tu es protecteur, on es bien ensemble et sa sa compte plus que n'importe quoi d'autre. Écoute pas les idioties qu'ils disent...tu pourrais être surpris de tout ce qu'ils peuvent dire par moment, ils se sentent tellement supérieur, surtout ma sœur, elle se prends vraiment pour une princesse, que dis-je une reine. Elle se croit supérieure en tout alors qu'il n'en est rien.

Elle soupira, relâcha son frère Cristofe et commença a gambader autour de lui. Elle allait de lui à l'eau de l'eau à lui et semblait s'amuser dans le simple fait de faire ces allez-retour. Elle crois le regard de joshua cessa de gambader et lui fit une immense grimace


-Tu es vraiment embêtant, je veux que tu t'excuse de te penser supérieur, et toi aussi grande sœur, sincèrement tout les deux, je suis pas fière de vous, c'est moi la gamine, mais c'est moi la plus mature. On traite pas les gens comme vous venez de le faire, c'est tout simplement mal polie de votre part. Si vous voulez être aider et survivre il vous faudra apprendre à vivre autrement et à pensé un peu aux autres... prenez exemple sur moi et Cristofe, on a JAMAIS manquer de rien parce qu'on a su se trouver des contrats et se sortir de bons nombres de situations. Tout sa parce que NOUS ont sait comment BIEN traité les gens. Alors j'attends des excuses et je blague pas.

Elle croisa à nouveau ces bras sous sa poitrine et les regarda tout les deux avec beaucoup de détermination, elle n'avait pas l'intention de lâcher le morceau et n'avait pas l'intention de changer quoi que se soit à ce qu'elle venait de dire. Elle n'avait pas peur de la réaction de Joshua car ce qu'elle disait était remplie de sens. Peut-être que sa petite cervelle de chien n'avait pas l'intelligence nécessaire à le comprendre mais elle savait que sa sœur elle comprendrait l'importance. Elle ne s'attendait pas a des excuses de sa part par contre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anastasia

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 17/12/2017

MessageSujet: Re: Une bonne conversation de famille   Mer 17 Jan - 21:30

Je n'arrive tout bonnement pas à y croire. Est-ce que je vois bien, est-ce que j'entends bien? Et bien sur, je sais d'or et déjà que la réponse est oui, mais je suis abasourdie. Je n'en reviens pas. Ma sœur est devenu une des leurs ou quoi? Oui bien sur il faut traiter cette racaille d'une bonne façon, mais je déteste me mélanger, je ne suis pas un animal de clan ou de meute, je suis une solitaire, je n'aime pas me tenir avec eux, mais je suis royale à ma façon qu'importe mes origines et mon sang. J'ai été créer dans cette optique, des titres ce ne sont que des bouts de papiers, tout nobles qui me voit SAIT ce que je vaux, par mon apparence, par mon attitudes par mes connaissances.

Ce n'est pas moi qui ne comprends pas c'est elle. C'est elle l'idiote qui se laisse corrompe et qui retourne vers ces instincts. Il n'y a pas là une évolution, il y a la une régression. Je sais ce qui arrive, je comprends ce qui lui arrive et sa me fait sourire. Je sais qu'elle n'est plus ce qu'elle était, ''Joshua'' le verra bien assez tôt et me débarrassera d'elle, ensuite, je pourrais faire ce que je veux de sa carcasse. Non, je ferai plein de tests, mais pour sa il faudrait que Joshua puisse la tuer avant qu'elle ne se pousse. Je dois simplement être patiente. Tout viens à point à qui sait attendre. J'attendrai quelques années s'il le faudrait, j'ai bien assez à faire avant.

J'hausse les épaules avec un petit sourire, hors de question que je m'abaisse à faire des excuses a se rustres, mais il est vrai que je pourrais l'utiliser a bien des fins. Il pourrait dans le futur m'être utile. Je lui fais donc un clin d'oeil en sa direction et regarde Joshua dans les yeux.

- Sa n'a pas d'importance ce que ma sœur pense de moi ou de nous, mais ce qu'elle dit est vrai, nous aurons besoin de l'aide de ce village si on veux s'y établir et en apprendre sur la bête, de plus c'est un bon endroit pour être protéger, de ce que j'ai vu, les combats semble rare ici, ce qui est surprenant mais vrai...

nous allons devoir trouver une façon de se fondre à eu pour mieux évoluer. Et si on proposait la construction d'un ''orphelina'' avec une petite extension pour moi...pour mes recherches. Peut-être allons nous avoir plus d'entrain de la part de cette ville...puis on s'est ce que s'est... un orphelina.

Je me retourne vers le village et je tombe un peu dans mes pensées, tant de chose pourrraient arriver. Tant de choses pourraient être faites, oui j'avais perdu mon temps, non pas perdu, investie mon temps différement. Ce village allait être un renouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une bonne conversation de famille   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une bonne conversation de famille
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sérë :: L'an 1-
Sauter vers: