Sérë

Un univers où l'appât du gain, l'égoïsme et la peur ont entrainer la fin du monde connu. Il est temps de faire place à la reconstruction.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les retrouvailles

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Alca Vorkail
Admin
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 10/12/2017

MessageSujet: Re: Les retrouvailles    Jeu 25 Jan - 19:51

Lentement, elle se releva et alla le rejoindre pour s'asseoir à coté de lui. Elle l'écoutait, dans toute son entièreté, il avait beaucoup de choses à dire, tout comme elle, elle en avait eu. Elle s'assoya donc à côté de lui et prit un certain moment avant de relever les yeux vers lui. Elle le laissa terminer de parler et lorsqu'il lui ouvrit la main, elle alla poser sa main dans la sienne et passa ses jambes par dessus les siennes, pour allez s’asseoir sur lui plutôt que d'être sur le lit.

( Quenya ) Je veux que nous cessions d'en parler pour le moment. J'ai l'impression que nous gâchons nos retrouvailles. Ce moment devrait être heureux, pas remplie de conseils pour l'un et l'autre et de tristesse. Je veux juste profité de ce moment, d'accord? Je veux juste être heureuse de retrouver celui que j'aime. Je veux juste me sentir aimé par toi. Je sais que tu as...raison en partie d'accord? Mais tout le monde à droit à une seconde chance...même si elle font peur... mais j'admet que s'il m'a attaquer, il est possible que cette personne soit un danger pour un enfant ou un autre... il n'est pas arriver ici avec des démons du passé, il s'en est prit à quelqu'un.

Elle trembla un peu, mais ne dit rien de plus, elle resserra son étreinte sur Voronwë en passant ces bras autour de lui. Elle ferma un peu les yeux pour profité de ce sentiment de sécurité qu'il lui procurait. Elle comprenait à présent le choix de Meilliky d'avoir laisser sa vie de côté pour l'homme qu'elle aimait. Mais elle pourrait-elle faire pareille? Pourquoi il avait fallu qu'il lui parle de tout cela dès maintenant, pourquoi avait-il fallu que tout deux aient un destin comme celui-ci.

( Quenya ) Je ne t'ai pas remercier de m'avoir sauver hier. Cet homme était apeurer, il à paniquer, mais il était près à me tuer. Tu as raison quand tu dis que je fais confiance à tout le monde, mais je suis comme cela. Je veux que tous ai la chance de connaître la lumière, la bonté, le bonheur. Quand pendant longtemps tu as vécu dans la noirceur, la tristesse, la désolation, tout cela peux faire peur.

Elle se colla un peu plus enfouissant son visage dans sa tunique, reniflant son odeur qui lui était propre, celle qu'elle avait tant souvent respirer afin que sa mémoire s'en souvienne. Elle sourie un peu, il était une délivrance, un renouveau. Il était sa lumière pour continuer, passer à un autre étape peut être même. Mais avant, elle voulait profité du moment.

( Quenya ) Est-ce que l'on peut se laisser du temps, pour se redécouvrir, pour que tu puisse voir ce que je suis devenu, pour que je vois ce que tu es devenu? Pour qu'on soit heureux un peu? Ne crois tu pas que l'on peut prendre le temps un peu de voir si nous, je parles de toi et de moi, pouvons avoir une chance d'être ce que nous voulions? La fête de l'hiver arrive sous peu, puis se sera le calme ici, car rien ne peux se rendre à nous ou presque l'hiver. Les chemins sont complètement bloquer par la neige et même la mer se gèle.

Je te dis cela, mais tu dois te souvenir, c'était comme cela avant, mais il y avait des abres. Malheureusement, cette partie de la forêt, notre forêt qui s'élevait ici n'existe plus, il ne reste que la partie de l'arbre, près de la falaise aux chutes d'eaux, la ou le fleuve rencontre la mer...c'est assez loin d'ici pour que le jour ou je repartirai vivre à l'arbre, ce village puisse continuer d'exister...Ce ne sont malheureusement plus nos terres.

Elle le regarda un peu tristement, mais c'était bien aussi, elle ne pouvait protéger que certaines, choses, elle avait d'autre secret, mais elle ne pouvait tout lui dire encore, et sa l'a désolait au plus haut point.

( Quenya ) J'apprendrai à te connaître et j'apprendrai à connaître cette partie sombre en toi, celle que tu abrite, que tu emprisonne...et ensemble nous verrons ce que nous pourrons faire, si quelque chose peut être fait. D,accord?

_________________
"Elen síla lúmenn' omentielvo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sere.forumactif.com
Celear

avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 14/12/2017

MessageSujet: Re: Les retrouvailles    Dim 28 Jan - 19:23

Voronwë laissa sa douce s'assir sur ses jambes avant de se blotir contre lui. Elle n'avait pas tord sur un point, cette discution pour l'instant ne faisait que causer des frictions entre eux et comment pouvait-il vraiment juger ces décision après ne même pas l'avoir vu faire quoi que ce soit. Certes elle c'était mis en danger la veille en allant sur la plaine où il fut libéré, mais si elle n'avait pas pris ce risque, surement que Dûrion serait rester en contrôle de son corps. De plus, elle n'avait pas refuser de s'entrainer avec lui, mais refuser simplement qu'il l'as traite comme une combattante.

Leurs destin si à l'écart l'un de l'autre en ce moment lui faisait craindre le pire et l'avais surement un peu guider dans cette discutions. Il était vrai qu'elle se devait à présent de veiller sur l'arbre sacré, mais cela ne voulait pas dire pour autant qu'elle devait le protéger seul. Il fallait qu'il l'a voit plus comme une sage lié à celui-ci et donc c'était son devoir de la protéger. Mais il serait important tout de même qu'elle sache ce défendre au cas où il venait à ne plus être là.

Cependant, il n'était pas vraiment d'accord au sujet de la chose qui avait osé s'en prendre à elle. Certes il avait peut-être prit peur, mais cela ne justifier en rien le fait d'attaquer une personne désarmée et aucunement menacante. Au pire, s'il l'aurais assomer pour ensuite ce sauver il aurait put comprendre, mais cet être avait calculer qu'il était plus en danger avec Alca en vie. Qu'elle était cet chose qui avait fait qu'il c'était senti menacer de la sorte.


-(Quenya) Pourquoi a-t'il paniquer? Que c'est il passé pour qu'il réagisse de la sorte. Convainc moi qu'il avait une raison d'agir ainsi outre que le goût de tuer et je tenterai de lui laisser une seconde chance. Mais c'est sur que je le garderai à l'oeil car je ne lui fait pas confiance. Ni à lui, ni à cette femme qui semble manigancer quelque chose. Pour ma part, quand j'ai puisé dans la force de Dûrion pour te libérer de sa poigne, j'ai vu en lui quelque chose d'étrange, au sein même de sa lumière, il y avait une parcelle d'ombre comme celle de Dûrion, mais immensément plus petite, comme s'il s'agissait d'une simple graine qui était enfouie en lui. J'aimerai pouvoir avoir le contrôle sur cette façons de voir, pour m'assurer que cette "graine" ne grandit pas et pouvoir percevoir si d'autre personne là possède. Malheureusement, je sais que cette manière de voir est propre à Dûrion, j'ai vut par ces yeux comment il voit le monde. Un monde vide, calme, où la lumière ne fait que t'éblouir au point où tu as mal.

Puis il fermit les yeux afin de se calmer se souvenir allant faire remonter certaines émotions enfoui. Étais-ce dût à ce partage de corps ou à l'étreinte du néant sur son être, il ne le savait pas, mais pendant un instant il c'était sentit bien, calme, serein, avant que la lumière de chaque vie avoisinante ne l'enrage aux plus haut point. Quand il réouvrit les yeux, il était de nouveau souriant, plongeant son tendre regard dans celui d'Alca.

-(Quenya) Tu as parfaitement raison mon amour, laissons nous le temps, tu as vécu de nombreuse aventure pendant ces années où j'étais en cage et moi de mon côté j'ai dût supporter les discutions négative avec Dûrion. Il est normal que nous ayons changer un peu, il faut simplement ce redécouvrir. Cependant, je refuse le dernier point que tu avance, le village est sur nos terres, elles sont notres et il ne sont là qu'en tant qu'inviter. Jamais je n'accepterait que nous cédions nos terres ancestral à qui que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alca Vorkail
Admin
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 10/12/2017

MessageSujet: Re: Les retrouvailles    Lun 29 Jan - 19:12

Le temps n'était qu'une poussière dans un désert de sable. Les êtres magique immortelles songeait rarement au temps, à moins d'y être contraint. Depuis la disparition de son aimé, Alca avait commencer à compter chaque seconde de sa vie. Cela en était devenu infernale. Heureusement, lorsqu'elle avait créer le village, cela s'était un peu estomper. Mais c'était rester. Elle se retrouvait enfermer dans le temps, elle savait qu'elle devait attendre, mais quelque chose la poussait à vouloir tout maintenant. Sans doute étais-ce parce qu'elle craignait de tout perdre encore. Elle ne le savait pas trop, elle ne se l'expliquait pas, mais elle savait qu'elle ne devait pas en parler a Voronwë au risque de le stresser à son tour.

Elle se décolla un peu de lui, le regarda droit dans les yeux, alla déposer un baiser sur son front et le relacha complétement pour se relever. Elle lui sourie doucement et commença une chanson de sa famille, une chason que les Vorkail chantait.



Lamassë elenëa lomëo                 (Dans l'écho d'une nuit étoilé)
Hlaran òmar ohtarlon                   (J'entends les voix des guerriers)
I mahtanër huorenen                   (Qui combattirent avec courage)
Umëa mornlë                              (Les ténèbres maléfiques)
Mana nortëa tallo?                      (Que reste-t-il de tout cela?)
Sì mornië entula                          (Maintenant les ténèbres reviennent)
Vinya Antawa                             (Avec un nouveau visage)
Nan lië nà ruhtaina ata                 (Mais le peuple a de nouveau peur)
Ar umir ista mana carë                  (Et ne sait plus que faire)
Lumi àhier                                   (Les temps ont changés)
Ambar nà imbë màr                       (Le Monde est entre les mains)
Limbë alasailë Atanion                   (De beaucoup d'homme sans sagesse)
Mallo tuluva cala?                         (D'où viendra la lumière?)



Elle lui sourie tristement, chanter cette chanson lui rappelait beaucoup de souvenir, mais elle le faisait souvent, cette chanson avait sa place, tant et aussi longtemps que les ténèbres seraient.
Elle soupira et alla ouvrir la porte de sa maison.


-Viens... il faut que nous réparions ma.. pardon, notre maison. Je ne désire pas que l'un de nous tombe malade. Et oui, j'évite de te parler de cet homme qui à eu peur. Tu as raison sur son danger toutefois, je crois qu'il serait plus sage de leur demander de quitter le village. J'aimerai donc que tu m'accompagne alors que nous ferons cela... Je ne peux accepter que quelqu'un qui a attenté à ma vie ne reste ici, au risque qu'il ne s'en prenne à un enfant ou à quelqu'un d'autre. Il n'aurait pas dû faire ce qu'il à fait. Si l'autre veux rester, c'est à son choix, elle ne peut être tenu responsable de ce qu'il a fait. Et non... je ne peux pas te dire ce qu'il en est et pourquoi il a fait cela. S'il veux en parler alors, il le fera. Mais ce n'est pas à moi a tout te dire.


Elle regarda vers dehors et s'engouffra dans le froid de l'hivers, sa cape sur les épaules, les mains sous les bras, croisé sur sa poitrine pour se réchauffer un peu plus. Elle voulait allez vers la taverne en premier, Aldebert allait être fou de rage en apprenant ce qui s'était passé la veille mais, il devait savoir et elle avait prit l'habitude de lui dire quand elle avait une ''crise''
.

_________________
"Elen síla lúmenn' omentielvo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sere.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les retrouvailles    

Revenir en haut Aller en bas
 
Les retrouvailles
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» projet de retrouvailles
» Les émouvantes retrouvailles de deux frères gorilles séparés depuis 2 ans
» Vidéos touchantes de retrouvailles entre des lions et leurs bienfaiteurs!
» [3°] Quel sujet de rédaction pour Le Ventre de Paris en OI?
» Je suis si heureuse !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sérë :: L'an 1-
Sauter vers: