Sérë

Un univers où l'appât du gain, l'égoïsme et la peur ont entrainer la fin du monde connu. Il est temps de faire place à la reconstruction.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Au lendemain de la bataille de nouveaux arrivants

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Émilie

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 04/01/2018

MessageSujet: Au lendemain de la bataille de nouveaux arrivants   Jeu 4 Jan - 11:10

La neige avait cessez de tomber et le ciel s'était enfin dégager. Le froid de l’hiver était arriver, elle le ressentait sur sa peau. Toutefois cela ne changeait en rien que ni le froid ni le chaud ne l'affectait vraiment. Elle sautillait encore autour de son frère Cristofe tout en avançant vers leur destination. Ils étaient engagé pour apprendre des informations sur un village qui se construirait dans le but d'échapper à la guerre. Ce village pourrait donner espoir à des gens et ainsi apporter une baisse de la vente des armes. Ils étaient donc primordiale pour le regroupement de vente des armes de savoir si c'était vrai.

Émilie avançait donc en tournoyant autour de son frère. Les traces du combat d'hier avait été effacé par la neige, mais elle ressentait que quelques chose de grand c'était passer ici. Elle décida toutefois de continuer la route. Ils avaient marcher toute la nuit et elle savait que son frère allait avoir faim et voudrait sans doute une bonne dose d'alcool.

-Je sens le village. Si mes informations sont bonnes, vraies, et je doute de m'être trompé car j'ai toujours raison. Le village que nous allons voir s'appelle Serë et il y a à sa tête une elfe appelée Alca qui s'amuse à faire croire que la guerre peut avoir une fin...

Elle rie un peu, elle aimait vivre dans le chaos de la guerre, elle aimait évoluer au travers celle-ci et apprendre, en apprendre toujours plus sur les gens. La guerre faisait vivre et permettait un renouveau constamment. Avec elle, on ne s'ennuyait jamais. Ce n'était pas comme lorsqu'elle vivait dans l'aile A et devait attendre entre chaque mission.

Plus elle avançait, plus elle ressentait l'énergie de deux êtres, ce ne pouvait pas être vrai, comment deux personnes de son passé serait ici. Elle devait se tromper, mais en même temps, elle ne se trompait jamais.

- Cristofe, faisons attention... je ressens deux personnes de mon passé... sa pourrait être dangereux... je ne suis pas sur de ce que nous trouverons ou de comment elles réagiront. Surveille bien mes arrières s'il te plait en cas de danger.


Elle continua vers le village, un peu éblouie par la lumière du soleil levant. Elle vit après un moment les formes des maisons en pierre, le village faisait misérable, mais en effet un village sans armes a l'extérieur était ériger, un village sans tour de gardes, sans garde visible était là. Un village comme dans le passé. Un village qui semblait, en première apparence, paisible et sans guerre.

-Impossible... je pensais que les gens divaguaient lorsqu'il parlait de cette endroit...je sais que mes renseignements sont bon... mais en même temps... Je... suis sans mot.

Elle avança dans les rues, regardant autour d'elle les maisons et les gens qui commençaient à se lever et s'affairer au travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristofe

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 02/01/2018

MessageSujet: Re: Au lendemain de la bataille de nouveaux arrivants   Jeu 4 Jan - 17:44

L'hiver était la saison qu'il détestait le plus avec sa neige et se froid mordant qui pouvait tuer un homme en un temps record s'il ne se méfiait pas. La neige reflétait le soleil et aveuglait les fous qui osaient sortir par se temps de merde. Habituellement Cristofe évitait les sorties dans le nord où cette calamité blanche sévissait trop souvent à son goût, il préférait nettement le sud avec sa chaleur et ses étendues de plaines et de forêts luxuriantes. Naturellement les missions se fait rares ces temps-ci dans le sud et son Émilie sautait sur toutes les occasions qui se présentait. En gentil toutou, il la suivait plus qu'il ne travaillait, faisant cela davantage pour elle que pour l'argent

Cette fois-ci, c'était du catégorie recherche. Du tranquille comme il l'aimait dans ses froideurs...À noter le sarcasme de la chose ici puisque, qui dit recherche, dit long moment sur les routes et long moment sur les routes disait devenir trempé et mourir de froid. Quel veine ! Heureusement que la jeune fille possédait un flair parfait et rendait la chose plus rapide. Depuis quelques jours déjà qui rêvait d'un vrai feu dans un âtre et non de camps et de la nourriture chaude qui le restait plus longtemps.

Comme si les dieux l'avait entendu, la jeune canidé repéra promptement le village. Une allégresse s’empara de son coeur glacé un court moment. Ah doux feu...Pour rapidement se rembrunir, des connaissances, probablement ennemis, n'était pas loin. Sans attendre il plaça sa main sur sa dague favorite, une petite chose vieille et pratiquement émoussée, mais c'était sa première arme et il était un grand sentimental sur se genre d'objet du passé.

- Tu sais très bien que je surveille toujours tes petites fesses Em.

Il se rapprocha de la jeune fille, devenant plus comme une ombre pour elle.

- Aller grouillons-nous, le feu m'appel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émilie

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 04/01/2018

MessageSujet: Re: Au lendemain de la bataille de nouveaux arrivants   Jeu 4 Jan - 18:25

Elle continua de sautiller autour de lui en riant. Elle était très joyeuse lorsqu'elle travaillait, elle aimait faire ce pourquoi elle avait été créer. Mais en entrant dans le village elle cessa et apprécia sa proximité. Il allait l'a protéger contre ces créations qu'elle sentait. Toutefois, elle n'arrivait pas à identifié les deux créatures, leur odeur avec les années s'étaient un peu mélanger dans sa tête. Elle savait par contre en ce moment qu'il n'y avait pas de danger.

- Regarde cette ville... plutôt se village, il est pathétique, il n'a rien, aucun raffinement. Il est médiocre. Elle doit avoir honte cette elfe d'être à la tête de cette place. En tout cas, nos contacte ne devraient pas avoir de mal à se débarrasser de cet endroit....mais ce n'est qu'une première impression. Nous devrons rester un petit moment afin de bien nous imprégner de la place et tout connaître.

Elle lui adressa l'un des plus beaux sourire qu'elle pouvait faire et se remis a sautiller autour de lui. Elle était heureuse s'est tout.

- Faisons attention de rester loin de ces deux créatures. J'ai aucunement envie de retournée vivre dans un lieu ou mon créateur ne sera pas. Tu es ma famille et je refuse que l'on soit séparer.

Elle avança un peu plus lentement et fini même par s'arrêter. Elle regarda une maison en particulier. Elle avait un trou dans le mur. Il y avait une forte odeur. Elle l'a reconnue. C'était celle d'un chien qui les servaient. Elle s'étaient toujours bien entendu avec ce chien, mais sa loyauté pour le maitre était un peu trop grande. Il pourrait poser problème pour son frère. Elle devrait faire attention.

-Je reconnais l'odeur... c'est celle de 316, de la bête. Mon serviteur... faisons attention parce que sa pourrait mal tourner avec lui dans les parages. Il peut être parfois parano au niveau du danger...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celear

avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 14/12/2017

MessageSujet: Re: Au lendemain de la bataille de nouveaux arrivants   Jeu 4 Jan - 22:30

316 avait sentit la présence de 1028 au courant de la nuit tandis qu'elle s'approchait du village son côté animal étant bien plus développer que le siens il l'a perçu bien avant qu'elle ne le perçoive. Il ne pouvait dire de qui il s'agissait à cette distance et de ces intention après toute ces années d'absence, il devrait donc la traquer avant son arrivé afin de protéger 1739. Avant de partir à la "chasse", il informa sa soeur de son départ et de l'approche d'une des leurs.

Après un moment à la traquer par son odeur il la vit au loins avec un autre être. Par son odeur c'était clairement un humain, ces êtres si souvent guider par leur ambition qui allait à l'encontre du bien d'une communauté. Il devait se tenir à bonne distance pour éviter que sa soeur ne le perçoivent et donc il lui était impossible de l'identifier clairement mais il était sur que c'était une nouveau-nés, une femelle, assez jeune car son odeur était plus douce. Cela pouvait être une dizaine d'individu parmi les différentes ailes, certains étant malheureusement pas de grande réussite et donc aurait put mal user de leur supériorité. Il se devait d'être discret sur ce sujet pour éviter de trop attiré l'attention des autres espèces. Déjà qu'Alca était au courant de leur existence était inacceptable.

Les traquant durant le reste de la route vers le village, il put restreindre les possibilité face à quel nouveau-nés elle était. Il restait encore plus d'une possibilité, mais son choix se restraignait sur 2 personne en ce moment 1028 et 1029. 1029 n'avait en soit aucune particularité outre être une création quasi identique à 1028, mais les petites modifications que le créateur avait fait sur celle-ci n'avait pas été concluant ce qui avait fait que malgré qu'elle soit identique en apparence elle fut classer dans l'aile D, les nouveaux-nés ayant le moins de potentiel.

Tout ceci rendait l'identification des jumelles très difficile voir quasi impossible même pour lui. S'il s'agissait de 1029 le tout serait bien plus simple car elle se laisserait surement diriger par 1739 lui étant supérieur, mais si par malheur il s'agissait de 1028, les deux risquait d'argumenter sur ce qu'il devrait faire à court longterme. De plus, il lui serait surement plus difficile de garder les deux de l'aile A ensemble dans ce village. Déjà que dans l'aile A les chambres était très espacé pour éviter les frictions entre ces être si différent mais tous égaux aux yeux du maître vu leur potentiel.

Malheureusement pour lui il remarqua le côté très extrovertie de la femme ce qui lui assura qu'il s'agissait de 1028 et non de sa soeur jumelle beaucoup plus calme et introvertie qu'elle.

Une fois arrivé au village, il les suivit de loin à l'abri des regards jusqu'à ce que l'homme ne se rapproche de la jeune femme d'un peu trop prêt. Il sentit que l'homme devint un peu plus sur ces gardes et posa même la main sur ce qui devait être une arme. 1028 elle continuait de gambader joyeusement autour de l'homme comme si de rien était, mais il était sur qu'elle avait sentit qu'il était passé dans ce village et qu'une de ces sœur y était. Voyant que cela pourrait mal tourné, il sortit de l'ombre et s'approcha à distance qu'elle pouvait le percevoir à l'odeur.

316 s'avança lentement vers le duo d'un pas lourd et décidé. Elle pouvait sentir que son frère ne semblait pas de bonne humeur et par sa démarche un peu boitant qu'il avait été sévèrement blesser il y a peu. Il était dure à croire que la bête est été blesser de la sorte lui qui avait pour habitude de s'attaquer a plus faible que lui et que dans les rares cas qu'il s'attaquer à quelqu'un de force il utilisait la surprise pour s'en débarrasser avant même qu'il ne puissent réagir.

- Je peux savoir petite soeur ce que tu fais à te promener si longuement avec cette vermine. S'il t'embête je lui brise le cou dès à présent. Je te promets qu'il souffrira à peine.

Une chance pour elle, il était trop loins pour avoir entendu qu'elle l'avait appeler 316 ou du fait qu'elle avait parle du créateur. Elle qui était une des rares chanceuse à avoir put quitter l'enceinte d'Eden savait qu'il était strictement interdit de parler de ce lieu, des créations du père et même de qui elle était vraiment. Elle avait trahis bon nombre de ces règle et s'il le saurait il était sur qu'il tuerait Cristofe sans hésitation et qu'elle risquerait de souffrir très grandement s'il ne la tuait pas pour avoir trahis les ordres du créateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristofe

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 02/01/2018

MessageSujet: Re: Au lendemain de la bataille de nouveaux arrivants   Ven 5 Jan - 13:53

Ils pénétrèrent dans le petit village basique de Sére peu de temps après et il resserra sa garde sur Émilie. Il était hors de question qu'elle souffrit de quoi que cela soit. La mâchoire serré, il avançait près d'elle à distance de bras et d'yeux vers le centre du petit village. Elle avait raison, observa-t-il alors en balayant l'endroit du regard, c'était pathétique, petit, voir presque délabré pour certains endroits. Pourquoi et comment faisaient-ils pour accepter de vivre dans de tels situation ? La guerre était une chose des plus pénible, mais au moins, si l'on faisait un minimum d'effort pour un camps ou l'autre, on vivait presque comme des nobles et en sécurité de plus.

Leur employeurs n'aurait aucun mal à balayer l'endroit de la carte s'ils le désiraient. Petit comme c'était, peu de gens y vivait et encore...avaient-ils de quoi se défendre ? C'était à voir. Pour le moment, ils feraient amis-amis avec eux pour leurs soutirer des informations alléchantes. Alors qu'ils avançaient dans la neige, une créature sorti d'un des endroits, il vit Émilie se raidir et il fit de même, tendu comme un arc, prêt à la défendre de sa vie s'il le fallait.

- Tu ferais mieux de ne pas me chercher noise, je pourrais te rompre le cou bien plus rapidement que tu ne le crois. Recule Em, je n'aime pas son attitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émilie

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 04/01/2018

MessageSujet: Re: Au lendemain de la bataille de nouveaux arrivants   Ven 5 Jan - 14:16

Émilie marchait lentement avec son frère qui était complétement sur ces gardes, elle aimait savoir qu'il voulait la défendre à ce prix, elle aimait savoir qu'il était là pour elle qu'importe le danger. Il était vrai par contre qu'il ne pouvait d'aucune façon comprendre l'ampleur du danger auquel il faisait face en ce moment.

Voyant son ''frère'' 316 arriver près d'eux elle se raidit, elle eut très peu de temps pour réfléchir au différente actions qu'elle ferait. En aucun cas il ne devait savoir que son autre frère ''Cristofe'' savait pour eux. Toutefois elle savait que jamais Cristofe ne trahirais son secret. Elle se déraidit et décida de faire fit des menaces des deux hommes. Elle partie à gambader vers 316, un grand sourire au lèvre et alla lui faire un grand calin le serrant très fort.

-TU ES EN VIE!!!!

Elle alla sautiller autour de lui puis après avoir vu l'étendu de ces blessures, remarquant que le tout était surtout interne et qu'il avait besoin de temps surtout elle cessa de tournoyer autour de lui et commença à lui gratter l'oreille de façon rassurante.

-C'est mon beau toutou sa!!! Hihihihihi, je suis tellement contente que je pourrais...je pourrais...

Elle alla lui faire un câlin. Visiblement, elle était toujours autant, gamine. Les années n'avaient pas changer son caractère, ce qui prouvait que le créateur l'avait bien réussis sur son maintien d'âge. Elle se décolla ensuite et regarda Cristofe et 316 avec des petits yeux sérieux.

-PERSONNES, je dis bien PERSONNES, ne fera de mal à PERSONNE. Cristof, j'ai grandit avec lui!!!! C'est Joshua, on a grandit dans le même orphelina lui et moi. Hihihhiihhiihhhi, je suis tellement contente.

Elle sautilla encore autour de lui puis ce calma un peu et alla dire a l'oreille de 316, un petit secret, très doucement, sachant que son oreille de chien pourrait l'entendre mais pas l'oreille d'un humain.

-Tu as intérêt a jouer le jeu Joshua, je suis sur une mission en attendant que père nous rappel à lui, je m'occupe très bien des mes choses et de ma vie et sa va rester comme sa TANT et aussi longtemps que je n'aurais pas d'ordre directe de père est-ce que c'est clair? Et je doute que se soit par toi que les ordres vont passé.


Elle alla l'embrasser sur la joue et lui caressa doucement le derrière de l'oreille.

-Je suis tellement soulager de te savoir en vie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celear

avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 14/12/2017

MessageSujet: Re: Au lendemain de la bataille de nouveaux arrivants   Ven 5 Jan - 15:11

316 ne posa même pas son regard sur l'être insignifiant à ces côtés. Jusqu'à entendre sa menace qui le fit sourrire de façons très cruel. Les humains avait cette facheuse tendance à ce croire invincible quand leur seul force résidait dans leur nombre exponentiel à comparer aux autres races. Ils était de tout les peuples, les plus destructeur et trompeur que les dieux avait créé. De vrai sauterelle qui ravageait tout sur leur passage, mais qui prit seul à seul ne restait que de vulgaire insecte. Cependant, là ou se trouvait un humain, d'autre n'était jamais loin, il devrait s'assurer que personne dans les environs ne menace cette ville qui était importante pour Anastasia.

Une autre chose l'amusait, le fait que cet humain pensait qu'il pouvait protéger 1028. Vut son flair et ces talent elle devait être celle qui lui avait sauver le plus souvent la vie, en fait il l'espérait car sinon elle ne serait pas à la hauteur de l'aile A. Mais il savait que c'était le cas, le créateur n'aurait pas fait l'erreur de la prendre si elle était moins utile et plus faible qu'un simple humain. Son corps malgré que fait dans le bût d'espionner en majorité était une arme qui avait été créé pour tuer. Sa petite taille lui conférait une agilité qui même à lui lui conférerait du fil à retorde pendant un certains moment.

Lorsque sa soeur lui gratta derrière l'oreille il releva un peu la tête en tappant du talon au sol, le rendant d'un coup beaucoup moins imposant et menaçant lui donnant presque l'apparence d'un simple chien géant. Il lui laissa faire son calin mais parût déçu lorsqu'elle lui interdit de faire du mal à cette sauterelle. Depuis son réveil il était bien plus souvent affamé et en ce moment celle-ci le rongeait et avec un humain il aurait bien plus à ce mettre sous la dent qu'avec Alca. Puis après lui avoir parlé à l'oreille elle put sentir une vive menace venant de 316. Elle ne l'avait jamais vut chasser pour sa part, mais avant entendu légende de ces prouesses. Cristofe ayant vécu dans ce monde en constant conflit put ressentir lui aussi cette menace. Le regard lourd tel un prédateur était braquer sur 1028 avec un désir de tuer palpable. La jeune femme vut ces instinct aurait put s'extirper de la peur paralysante qui l'emplie si ce ne fut pas de la mains de son frère qui se posa sur sa tête lui prouvant qu'aucun n'échappatoire était possible.

- Tu ment petite soeur, de plus tu me cache certaines choses... et tu sais que je n'aime pas ça. Tu sais que je peux sentir ta peur et voir celle-ci. Tu es comme un livre ouvert au niveau émotionnel face à moi tu ne l'as pas oublier non ?

Son ton était accusateur et très mécontent, une sorte de petit grognement était clairement audible sortant de sa bouche.

- Toi et cette sauterelle, vous vous êtes raidit à mon arrivé alors qu'au contraire d'en ce moment je ne dégageait pas d'impulsion meurtrière, ce qui me laisse à croire que tu l'as avertie de ma présence. Car sinon seul toi tu te serais crisper et même là tu ne te serais crisper que si tu craignait quelque chose vis à vis moi. Alors que me cache tu petite soeur que tu crains tant pour ta santé ?

Il la relacha alors pour ramener son regard sur Cristofe afin de le dissuader d'agir contre lui, lui prouvant qu'il avait parfaitement conscience de son environnement et que son ouie, son flair et sa vue l'avertirait s'il tentait quoi que ce soit contre lui. Puis il posa de nouveau ces yeux sur elle, afin de rajouter sur un ton sec et n'acceptant aucune réponse.

- Ta mission est terminé, j'ai reçu des ordres venant de père à l'orphelinat. Un danger guette les derniers arrivé à l'orphelinat depuis que celui-ci a été réduit en cendre par des brigand, les ainés vous traquent surement pour se venger de toute l'attention que père vous offraient. Il m'as donc charger de vous retrouver et vous protéger contre eux. De tout faire pour que les ainés ne puissent vous mettre la main dessus. Alors on va rester ici un certains temps ce village est tellement perdu et avec peu de gens que les ainés ne penseront pas à vous chercher ici. Ta petite sœur aux cheveux de neige est ici aussi.

Il avait dit les dernière phrase a voix normal permettant à Cristofe d'entendre ce qu'il disait. Puis il braqua son regard en direction d'une petite ferme au loin et son ton se voulu encore plus sec, mais elle qui le connaissait très bien put remarquer que c'était un mécanise pour cacher la peur. C'était la première fois qu'elle voyait son frère avoir peur ou même entende parler qu'il puisse avoir peur. Quelque chose dans cette ferme était pas simplement plus fort que lui mais l'écrasait totalement ce qui était dure à croire.

- Celle qui semble en charge de cette ville connait notre orphelinat. Mais fait surtout attention à l'être qui est prêt d'elle. TRÈS attention... compris?

Puis comme si de rien était et sans même lui laisser le temps de répondre à ces menaces vis à vis le fait qu'elle lui cachait des choses il se mit en marche vers Cristofe et lui tendit la mains en lui souriant bêtement plongeant son regard bleu azure lui donnant l'apparence d'un chiot d'une taille démesuré.

-Merci d'avoir veiller sur ma petite soeur, je prends la relève à présent. Nous allons nous installer ici pour quelques temps, mais si tu veux rester dans les parages ne te gène pas. Ce village semble accepter tout le monde, même les va nu pieds dans ton genre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristofe

avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 02/01/2018

MessageSujet: Re: Au lendemain de la bataille de nouveaux arrivants   Ven 5 Jan - 20:36

Il était attentif à tout, étant dans une situation dont il n'avait que trop peu de contrôle. Il n'aimait pas ça. En fait, il détestait cela. Cette créature, ce Joshua, lui tombait déjà éperdument sur les nerfs. Son sentiment de supériorité, il pouvait bien se le garder pour lui seul, selon l'avis du guerrier. Les retrouvailles semblaient plaire à la jeune fille malgré sa peur de la réaction de la bête. C'était déjà au moins ça, même si le ressentiment était présent pour les deux mâle.

Avec amusement il songea que 316, ou peut importe son nom, agissait vraiment comme un canidé et l'imagina entrain de remuer la queue et de faire le beau sous les ordres de son Émilie. Ce fut difficile pour l'homme à l'apparence glaciale de ne pas sourire ni même de s'esclaffé, mais il y parvint.Il fallait quand même qu'il garde son sérieux ET sa réputation.

Il observa la scène avec intérêt. Pour tout les autres, il s'agissait d'une situation de retrouvailles pratiquement touchante. Émilie, avec son enthousiasme tout enfantin, rendait la chose adorable, même pour Cristofe, qui la connaissait maintenant depuis un petit moment, s'y laissait pratiquement prendre parfois. Elle avait un réel pouvoir sur lui et il en était parfaitement conscient et la laissait faire. Il l'aimait bien trop pour l'attrister par exprès.

Les choses changèrent quand la bête se mise à sentir le danger, il se raidit, Il connaissait ses talents mais il se savait aussi perdant si un combat devait avoir lieu, malheureusement. Serrant la mâchoire, il grogna mais ne démontra pas davantage d'agressivité.

- Em...

Commença-t-il mais 316 s'avançait vers lui, main tendu, comme pour faire connaissance. Il ne la lui présenta pas et le regarda avec dédain et il eut raison. Ce cabot se moquait de lui et avec insolence en plus !

- Je reste près d'elle, que tu le veuille ou non, putride chose insolente.

Entre ses dents serrer, le regard meurtrier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émilie

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 04/01/2018

MessageSujet: Re: Au lendemain de la bataille de nouveaux arrivants   Sam 6 Jan - 10:55

Elle croisa les bras et fronça les sourcils. Elle en avait déjà assez, elle vivait libre depuis un bon moment, elle savait ce qu'elle avait à faire. Elle devait améliorer son art et devenir la plus grande espionne de tout les temps. Elle y parvenait très bien pour le moment et ce cabot serviteur n'allait pas l'empêchait d'être ce pourquoi elle avait été créer.

- Oui je te cache des choses et tu le fais tout autant. Tu es mon serviteur et non l'inverse. Je n'ai pas à te dire tout ce qui me passe par la tête ou ce qui se passe dans ma vie et tu le sais. La seule chose d'importance que tu as besoin de savoir pour le moment est que je ne fais que continuer l’œuvre de notre père. Il voulait des choses pour moi et croit moi j'ai sans nulle doute dépasser de loin tout ce qu'il s'attendait de moi. En attendant qu'importe ce qui est arriver ou ce qui est, j'ai droit de faire TOUT ce que je crois nécessaire de faire pour m'assurer au bien de ce que je fais.

Elle regarda Cristofe avec un petit sourire, elle était contente qu'il lui dise qu'il allait rester avec elle quoi qu'il arrive, mais elle savait que c'était ce qu'il allait faire de toute façon, elle avait confiance en lui, depuis longtemps, elle avait confiance en lui.

-Joshua, fou lui la paix, tu n'es même pas capable de te battre contre cette chose là bas, tu as été blesser et tu dit que tu veux me protéger, occupe toi de l'autre alpha qui est ici, moi je n'ai pas besoin de toi pour me protéger, je suis capable de le faire toute seule. Je reviendrai ici lorsque je saurai que père veux réellement refaire l'orphelina. En attendant moi je suis ce qu'il m'a dit en dernier. Tu n'es pas de niveau pour me dire quoi faire ou me faire croire que tu peux me dire quoi faire.

Elle secoua la tête, regarda en la direction de la maison et eu un petit frisson. Elle ressentait la force de la chose qui se trouvait la bas, comment avait-il été assez stupide pour s'y confronter. Ce village n'allait peut être pas être si difficile que cela a exterminé, mais cette chose pourrait peut être être vendu comme arme. Il fallait donc trouver le point faible de cette chose.

Elle avait été beaucoup plus sérieuse, un peu trop longtemps, aussi, ce mis t elle a gambader vers la taverne, elle sentait de la nourriture et savait que son frère voulait un bon feu chaud.

-Allez Joshua... sourie...la vie est remplie de plaisir...viens manger avec nous a la taverne, sa sent... un peu.. la viande et les légumes... racine...mouais... je l'a sent jusqu'ici la mixture sera bonne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celear

avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 14/12/2017

MessageSujet: Re: Au lendemain de la bataille de nouveaux arrivants   Sam 6 Jan - 14:18

316 l'attrapa par la taille alors qu'elle lui tournait le dos pour allez vers l'auberge. Elle pouvait sentir qu'il était loin d'être d'humeur à jouer en ce moment. 1028 commençait à devenir grandement agaçante pour lui, premièrement elle lui cachait des choses, ensuite elle insinuait que lui lui en cachait et finalement malgré qu'il lui eut dit la directive qu'il avait reçu du créateur elle se décidait de faire la sourde oreille et de dire que ce qu'elle fait actuellement prévalez sur la directive de père. Il se serait attendu à une telle réaction de 1739 avec sa partie féline, mais pas 1028, elle était un fier canidé, elle se devait d'obéir, cet humain semblait avoir eut sur elle une influence très néfaste.

- Tu as raison vut ma blessure en ce moment je ne serais pas capable de te retenir. Même en ce moment je sais que si tu le voulais tu pourrais facilement sortir de mes pattes c'est pour cela que je ne te sers pas plus qui faut. Cependant, comprends bien une chose. Je n'ai certe pas la force en ce moment pour défié tes prouesse et tu réussirai surement assez facilement à m'échapper.

Puis il la pivota dans les air pour qu'elle fasse face à Cristofe. Le ton de 316 devint alors plus menacant et ce qui lui fit comprendre tout de suite qu'il ne plaisantait pas et qu'il passerait à l'action s'il s'avérait nécessaire.

- Cependant lui, au pire il réussira à me blesser gravement ou même mortellement, mais crois moi il s'en sortira pas vivant, j'ai encore bien assez de force pour l'amener avec moi. Me suis-je bien fait comprendre ?

316 semblait avoir changé simplement par cette phrase, jamais il n'aurait eu le jugement par le passé de passer par la vie d'un autre pour l'obliger à suivre les ordres, il se serait simplement battut contre elle et elle se serait échapper sans mal, comme un animal aurait fait. La au contraire, il semblait dôté d'une certaine conscience humaine, il la piégeait par son affection ridicule pour cet être inférieur.

- Père m'as donner l'ordre de vous protéger des ainés, et je peux pas me diviser pour te permettre de continuer a faire joujou, donc toi et ton jouet, vous allez restez ici jusqu'à ce que père me donne l'ordre de te laisser continuer tes tâches à l'extérieur. Tu as confiance en père non ? S'il voit que je fais une gaffe il me réprimandera fortement et te le fera savoir par le fait même.

D'un coup sans la déposé au sol il l'as relâcha la laissant agilement retomber au sol. Puis il se mit à marcher en direction de la falaise pour pouvoir descendre au quai. Il lui fit simplement signe de la tête de le suivre sans rien dire d'autre et s'attendait qu'elle écoute cette fois, sinon il lui ferait comprendre rapidement les conséquences d'un refus sur la propre personne de Cristofe. Sa défaite d'hier l'avait mit de très mauvais poil et il était loin d'être prêt à jouer en ce moment.

- Notre soeur est sur la berge, elle sera heureuse de te revoir et de connaître ton boulet. De plus, avant même que tu songe à trouver une façons de sortir ton ami de cette situation. Si tu part, c'est ta soeur que j'ammène pour une partie de chasse, et tu sais qu'elle sera le résultat au final, je retrouve toujours ma proie.

Il tourna uniquement la tête pour lui décocher son plus grand sourire beta, preuve qu'il n'agissait clairement pas par méchanceté, ni pour la punir, mais bien pour assuré sa sécurité face aux créature du purgatoire.

- Songe un instant au ainés, s'il te trouve, tu n'auras que deux choix, sois mourrir avec lui ou le laisser mourrir seul, car jamais à vous deux vous n'aurez la force d'en blesser n'en serait-ce qu'un. Juste pour te donner un idée, lorsque l'orphelinat fut attaque, un seul ainé est débarquer, il a massacrer tout les brigand ET tes frère/soeurs plus agées. Le fait que je suis toujours là est un mystère même pour moi... mais sa ne fait que très peu de temps que je suis sortit de ma torpeur. Alors, toi une cadette, qui est de loins moins forte que tes frère et soeur plus agées physiquement, tu n'as aucune chance de le vaincre. Il ne te reste alors que la fuite, et ton boulet, malheureusement, il ne court pas aussi vite ni aussi longtemps que toi, alors il le rattrapera sans mal. Père avait accueilli 7 enfant à la base avant de m'accueillir avec nos frères et soeurs... les dix enfant terrible sont en liberté et vous cherche alors pour toi la meilleur chance que tu as qu'il survive et de m'écouter et de rester ici avec notre sœur de grès.

Il s'arrêta rendu près des marches descendant vers la berge et regarda Cristofe d'un air sérieux et froid. Il n'appréciait pas cet chose c'était clair, mais malgré qu'elle avait sentit leur différence de force il avait décider de rester pour "protéger" 1028 et cela il ce devait de le respecter même s'il doutait que son aide lui serait nécessaire pour accomplir la tâche que père lui avait confier.

- Premièrement, notre soeur cadette est très, pointilleuse, alors je te conseil de garder le respect vis à vis celle-ci même je dirais mieux le mutisme, ça évitera des dérapages non voulu. Deuxièmement, pour te donner un ordre d'idée afin que tu puisse m'aider à convaincre ma soeur plutôt jovial de rester ici, dit toi que lorsque notre frère ainé est arrivé, nous étions 5 adulte très bien entrainé et une trentaine de brigand bien armée et armuré. Hate, à lui seul, nous a décimé et je ne me permettrait même pas d'appeler cela un combat, c'était un massacre uniquement. Pour un autre ordre d'idée, l'être, qui protège la mairesse du village, qui m'as blesser hier, n'as libéré je dirais, que 1% de son réel potentiel et cela équivalait à la puissance de Hate.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au lendemain de la bataille de nouveaux arrivants   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au lendemain de la bataille de nouveaux arrivants
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sérë :: L'an 1-
Sauter vers: