Sérë

Un univers où l'appât du gain, l'égoïsme et la peur ont entrainer la fin du monde connu. Il est temps de faire place à la reconstruction.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une ferme pour seul château

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Celear

avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 14/12/2017

MessageSujet: Une ferme pour seul château   Mar 26 Déc - 23:48

Arrivant à l'entré du village il se dirigea tout de suite vers la maison qui semblait la plus à l'écart et la mieux construit. Arrivé devant la ferme il tenta d'ouvrir la porte mais celle-ci étant barré il l'as défonça d'un coup d'épaules sans aucun mal avant de déposer sa protéger à l'intérieur de la demeure. Là, il passa à côté d'elle et se mit à fouiller dans la maison sans aucune gène jetant au sol nombre de chose avant de sortir une grande marmite qu'il mit sur le feu. Il se tourna lentement regardant un peu la pièce avant de se diriger vers quelque tonneau et arracha le sommet de un avant de vider l'eau qu'il contenait dans la marmite.

Anastasia put tout de suite comprendre qu'il lui préparait de l'eau pour là laver. Cela faisait combien de temps que son corps n'avait pas été caresser par la chaleur de l'eau pour enlever toute la crasse de ce monde. 316 savait que ce simple plaisir la réjouirait grandement. Puis, il retourna vers ou se trouvait les tonneau et arracha le dessus d'un autres avant d'en sortir un gros morceau de viande salé qu'il se mit à déchiqueté en plus petit morceau. Il alla déposé les morceau déchiqueter dans un plat en bois et lui apporta celui-ci afin qu'elle puisse prendre plaisir à manger tandis que l'eau se réchauffait.

Elle put se souvenir pourquoi 316 avait été en charge de l'aile A. Il était de loin le plus serviable de sa génération. Jamais il ne se plaignait de faire de la basse besogne malgré sa force. Car tel était la demande du créateur et il lui était de loin son plus fidèle enfant. Dans sa mémoire put lui revenir aussi la qualité de ces massages, malgré son allure plutôt empoté et bête, elle savait que la force de ses mains offrait de divin massage que sans aucune gêne lui demandait ses frère et soeur. Mais une chose lui revint aussi, la peur, car malgré ces air de béta serviles et pouvait encore avoir des frissons de terreur face à ce qu'il fut qu'une seul fois devant elle. Une bête, une vrai, lorsque certains "serviteur" avait tenter de lui faire du mal à elle. Un soir, énervé par les agissement des "nouveau-nés" de nombreux "serviteur" se réunirent dans le but de les remettre à leur place et de reprendre ce qui était avant leurs. Elle fut la première nouveau-nés qu'ils croisèrent et lorsque l'un d'eux leva la mains sur elle son instinct lui hurla de se cacher. Cela ne prit pas plus de temps pour que 316 se fraye un chemin au travers des "serviteur" voulant en découdre et atteindre celui qui avait osé touché l'une de ces protégé. Durant 5 minute il se joua du malheureux s'assurant de le faire souffrir le plus possible devant les yeux des autres afin qu'il comprennent ce qu'ils leurs arriveraient s'ils tentaient à leur tour de s'en prendre à l'une de l'aile A. À ce moment son regard bleuté de petit chien adorable contrasté grandement avec sa cruauté incroyable. Le pire dans tout cela c'est qu'il ne tua pas celui qui avait osé profané le visage de Anastasia, il le laissa vivre mais à moitié paralyser et souffrant constamment de ses blessures pour que tous se souviennent ce qui arriver à ceux qui trahissait le créateur.

Cependant, jamais elle ne l'avait jamais revu ainsi redevenant le doux serviteur qu'il était, mais sachant très bien qu'un monstre de cruauté se cachait derrière ce regard de chiot naissant. De plus, elle pouvait savoir qu'elle ne subirait jamais son courroux sauf si le créateur lui même le demandait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anastasia

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 17/12/2017

MessageSujet: Re: Une ferme pour seul château   Mer 27 Déc - 9:24

*** Comment, le créateur, notre père, lui a donné l'ordre de me tuer si une aberration de la première génération venaient à la retrouver. S'il avait reçu l'ordre il le ferait sans distinction, c'était l'ordre. Mais moi, moi je n'en ait reçu aucun. Je n'ai eu droit qu'au silence.***

Se pouvait-il que le créateur préfère les secondes générations à eux, eux sa plus grande perfection, principalement ceux de l'aile A.


-Je n'arrive pas à t'écouter... je n'arrive pas à comprendre pourquoi tu as eu droit de recevoir un ordre de sa part alors que moi, il ne m'a jamais reparlé. Je me tiens loin des hommes, je me tiens loin de ceux qui pourrait me corrompre et m'éloigner des enseignements de notre père.

Je pris une pause pour me calmer, c'était si injuste, je n'arrivais pas à croire que cela était possible, de cette façon. Comment pouvait-il lui avoir le droit à sa parole et pas moi.

Je peux te parler de 1812, tu ne l'a retrouvera jamais. Elle a décidé de rejoindre la cour du roi de Björn, avec ces enseignements et autres elle a su rapidement faire sa place, mais elle a baisser sa garde et elle est morte, j'ai vu sa tête sur le bout d'une pique à l'entré du château qui à été repris par des ennemies. C'est arrivé il y a de cela des années maintenant.

Je soupire lentement et regarde la maison où il nous à amener, en le voyant mes instincts primaire d'autrefois ont repris le dessus, mais j'ai commencé à changer avec le temps, j'ai évoluer sans l'amour de père pour me dire quoi faire en tout temps.

- Je ne crois pas que ce soit une bonne idée que tu reste ici. Je n'ai nullement l'intention de finir déchiqueté par toi parce que tu en a l'ordre. Je connais ta force, je connais ta résistance. Je ne pourrais pas gagner contre toi, ce n'est pas pour rien que tu étais en charge de protéger et servir notre aile.

Je voudrais continuer et m'en allez maintenant, mais je dois admettre que l'optique de prendre un bain chaud me plait, cette douceur, cette petite joie est quelque chose qui me manque, car je suis toujours sur la route.

- Si père aurait prit la peine de communiquer avec moi, il aurait su que j'ai continuer au delà de ce qu'il aurait pu croire, mes apprentissages, aucune langue ou dialecte ne m'est inconnu maintenant, aucune tradition de nulle part ne m'est inconnue, ancienne et nouvelle, j'apprends très vite. Je peux me glisser ou je veux quand je veux... mais les humains me répugne, ils se chassent entre eux. Je croyais que nous étions différent... mais tu as reçu l'ordre de devenir mon ennemie si une aberration arrive...Je me questionne...

Enfin, qu'elle importance pour le moment, je sais qu'il va sentir ma tristesse, ma colère, mon incompréhension, il va ressentir tout cela, je ne peux rien lui cacher, il a cet instintc.

Je hausse les épaules lui fait un sourire, je laisse tomber mes vêtements sur le sol et j'entre dans l'eau chaude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celear

avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 14/12/2017

MessageSujet: Re: Une ferme pour seul château   Mer 27 Déc - 14:04

316 l'écouta se plaindre de nouveau sur son "triste" sort. Ne comprenait-elle pas que ça vie n'avait aucune importance à l'instar de celle de leur père ? Il n'était là que pour le servir et lui permettre de faire évoluer ce monde si morne et laid. Cependant, comme la majorité des "nouveau-nés" elle se croyait privilégié, d'une importance bien plus grande qu'elle ne l'est pour leur créateur. Lorsqu'elle lui parla de 1812 il sembla enfin devenir plus attentif. Il était triste de perdre l'une de ces soeur certe, mais était heureux que ce ne soit pas par une créature du purgatoire. Certes, il restait dure à croire qu'une création de leur père soit morte par des vermisseau, mais il avait lui même vut bon nombre des siens tomber lors de la chute d'Eden et comprenais qu'en grand nombre même des insectes peuvent devenir dangereux. Son regard changea un peu lorsqu'elle remis en doute son besoins d'être ici, remettrait elle en doute les ordres de leur père, croyait-elle vraiment que ça vie était devenu supérieur à ses plans ? Puis, il parrut d'un coup plus déçus, elle s'avouait plus faible que lui ce qui l'agaça un peu. Elle ne réalisait simplement pas sa force et ne travaillait donc pas sur celle-ci, sinon elle aurait réalisé que son potentiel était bien plus grand que le sien. Si père les aurait jugé inférieur à sa génération à lui, elle l'aurait servie et non l'inverse. Bon d'accord... lui même n'avais pas encore vu un "nouveau-nés" prouvé sa supériorité en combat, mais il savait qu'il avait été créer pour la guerre et donc que s'il était la prochaine étape dans l'évolution que le créateur avait programmer c'était qu'il se devait d'être supérieur à eux au final. Lorsqu'elle quitta enfin ses vêtements pour entrer dans l'eau chaude il s'approcha d'elle et commença à la lavé avec délicatesse en utilisant un linge propre qu'il avait trouver dans la demeure. Le linge en question était une belle robe elfique au textile soyeux qui caressa la peau de la jeune femme avec une grande douceur.

- Je ne te crois pas assez stupide pour mettre en doute la décision de père. Cependant, je sais qu'il t'as créer en usant d'un animal plus noble et indépendant ce qui pourrait expliquer que tu te soucies de ton propre bien être au lieu de seulement vouloir le servir au mieux de tes capacités. Tu était considéré par la majorité des "serviteur" comme étant la pire erreur de père car il tentait de reproduire un échec qu'il avait déjà fait en utilisant cet espèce. Mais je sais que ce n'est pas le cas, car père m'as déjà avoué que c'était en toi qu'il plaçait ces plus grand espoir.

Il ne posait pas vraiment son regard sur elle la traitant plus comme un vase de porcelaine qu'une femme. Il prenait soins d'elle la lavé avec toute l'attention du monde sans pour autant n'avoir aucun désir pour elle. N'étant ni un ni l'autre dans la période de l'accouplement, cela ne lui passait tout bonnement pas à l'esprit.

- Pourquoi communiquerait-il avec toi s'il sait de toute façons que ce que tu fais sera pour le bien de son oeuvre. As-tu tant besoins qu'il te réitère son amour pour que tu ai foi en lui ? De plus, tu doute de l'importance de l'ordre qu'il m'a donné en sachant très bien ce qu'il arriverait si une créature du purgatoire viendrait à t'assimiler. Serais-tu vraiment prête à trahir père et sa création pour sauver ta propre vie.

Ces derniers mot sonnait comme une question mais son instinct lui criait de faire attention. 316 n'hésiterait nullement à la tuer s'il jugeait qu'elle risquerait de trahir leur père. De toute façons, il savait que s'il n'en était pas d'accord il lui donnerait l'ordre d'arrêter.

Il procéda à la sécher en attendant ça réponse usant d'une cape en laine de brebis pour la cause. 316 était très facile à comprendre, il agissait que pour le créateur et rien d'autre, mais c'était cette fidélité et servilité sans faille qui faisait que leur père avait créer la troisième génération. S'il voulait continuer ses recherches et poursuivre l'évolution de sa création, il devait créer des êtres étant capable d'agir un tant sois peu par eux même sans pour autant qu'il ne viennent à le trahir. 316 n'avait pas se libre arbitre qui lui permettait d'innover, d'évoluer. Il était condamné à être qu'un protecteur de la loi et des règles que leur père avait instauré. À l'instar d'Anastasia qui elle avait un potentiel quasi illimité vut son corps ne pouvant être affecté par le temps.

- Tu dis connaître toute les langues et toutes les traditions de ce monde. Alors rien ne t'empéche de pousser d'avantage le travail de père et par le fait même de lui fournir le moyen de se débarasser définitivement des créatures du purgatoire. N'oublie pas que père aussi brillant soit-il est limité par sa forme réel, il ne nous as pas conçu dans le but d'être inférieur aux peuples existant. Donc par le fait même il nous as conçu dans le but d'apprendre d'être qui deviendrait par la suite supérieur à lui. Cependant, tu semble ne pas le réaliser. Notre créateur ne se voit pas du tout comme nous étant supérieur, mais comme étant justement notre géniteur, le précurseur du changement. Crois-tu vraiment alors que dans ce cas il serait content que durant ma si longue absence tu ne te sois contenter que d'acquérir des connaissance qu'il n'as pas lui même déjà. Père est bon et aimant, et comme tout bon père il souhaite que sa progéniture perpétue son oeuvre pas qu'il se contente de l'imité comme tu fais à présent. C'est ce que je crois en tout cas et si j'aurais tord il me le ferais savoir j'en suis sur comme il l'as toujours fait par le passé.

Il partit ouvrir de nouveau l'armoire et choisit des vêtements propres pour la jeune femme qui s'agençait à merveille avec la couleur de ses yeux et de ses cheveux, tout en mettant en valeur ses formes parfaites. Il lui tendit les vêtement puis poussa un petit soupir un peu fatiguer de dire tant de chose qui lui semblait si banale et simple pour lui.

Elle put remarquer tout au long de son discours que 316 avait changé et cela était très étrange vut son long coma. Mais lui qui d'habitude était d'une intelligence plus que limité et qui ne faisait qu'obéir bêtement aux ordres semblait avoir évolué ce qui n'aurait pas dut être possible. Quelque chose avait modifié la création de leur père, lui permettant de devenir supérieur mentalement aux secondes générations sans avoir la faculté magique et intellectuel des "nouveau-nés".

- Si tu trouve un moyen de te défendre contre les créatures du purgatoire je n'aurais aucune raison de te tuer. Car père a été clair, je dois te protéger et m'assurer d'éviter que tu te fasse assimiler. Si tu régle la seconde partie de son ordre tu n'aura plus a t'en soucier... non ?

Il lui fit un grand sourrire rempli de gentillesse. Ses yeux bleu comme l'océan et son expression du moment lui redonnait ce côté adorable d'un chiot et à ce moment il aurait presque put être d'une beauté acceptable. Puis comme pour briser la magie il alla se gratter derrière l'oreille avec sa mains griffu comme un vulgaire cabot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anastasia

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 17/12/2017

MessageSujet: Re: Une ferme pour seul château   Mer 27 Déc - 14:42

J'écoutais d'une oreille et regardait autour de moi afin de bien voir dans quel endroit je me trouvais. Je devais m'assurer de connaître toute les sorties, de connaître toute les armes potentielles en cas de besoin.

Il parlait et parlait, il ne comprenait pas ce que j'avais dis, pas étonnant il ne savait pas lire entre les lignes et ne savaient pas ce que j'avais fait. Je ne lui avais pas révéler non plus. Prendre la place de père? Jamais, jamais je ne ferais une telle chose. Prendre la place de ce qu'il avait été, de ce qu'il est, serait un trop grand affront. Non mais j'avais appris pas que les langue, pas que les cultures, mais comment pouvait-il savoir lui.

D'un autre côté, il parlait beaucoup, en disait beaucoup. Avait-il pu évoluer ou alors père avait-il travailler sur lui dans son coma. Tout était possible, je devrais vérifier cela d'un façon ou d'une autre. La magie de vie de mon père je ne l'ai pas, mais j'ai autre chose. Il doit le comprendre.

-Ne t'avise pas de me parler comme à une idiote, surveille ta façon de me parler. Je ne suis pas contre père et ne le serai jamais. Seulement il ne m'a pas donné de mission précise comme toi. De plus de ce que je vois et entends. Tu as évoluer. Ce n'est pas pour déplaire ta bêtise d'autrefois était vraiment ennuyeuse.

Je respire un moment, je ne dois pas me laisser emporter cela est inutile et emporte une utilisation de l'énergie négative et entraine un débalancement que je n'ai pas besoin.

-Laisse cette chose elfique loin de moi, je préfère encore plus ma robe blanche. Elle est mienne et me va à la perfection. De ce que j'ai vu lorsque tu m'as transporter jusque dans cette maison minable, nous sommes là ou je devais bientôt, arriver. J'ai fait le tour de nombreuse ville, de nombreux endroit, rien n'est pour nous. J'ai su me mettre dans la masse mais rien n'est pour nous. Toutefois cette ville, ce petit village minable, ne veux pas de guerre et en reste loin. Je reconnais la description que les gens en font...Cet endroit pourra devenir l'acceuil d'un nouveau Eden. Nous pourrons nous construire ici et je pourrais facilement prendre parole et intervenir auprès des gens pour éviter que la guerre ne vienne ici.Je prendrais un contrôle certain de la place afin de m'assurer que ce que nous allons faire sera accepter.

Je le regardais se gratter la tête comme un vulgaire chien de rue et levait les yeux au ciel. Bien sur que non il ne pouvait pas être préférer par père, il n'était rien. Quoi que, plus évoluer un peu.

-Je sais faire tant de choses que je ne savais pas avant. L' aberration je ne sais pas comment m'en protéger, mais si je te comprends mieux, si je me comprends mieux je trouverai un moyen de le battre. En étant deux, alors je pourrais commencer à faire certaine expérience. Nous utiliserons se lieu pour rebâtir ce que nous étions. Tu en sera le garde. Crois tu être capable de cela?

Je le regarde de la tête au pied, rien ne me dit qu'il en sera capable après tout. Il ne sait pas par quoi je suis passé, mais je ne sais pas par quoi lui même est passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celear

avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 14/12/2017

MessageSujet: Re: Une ferme pour seul château   Mer 27 Déc - 19:30

-Évoluer... hum... je n'ai pas remarquer non... père n'as jamais retravailler sur une de ces créations, car il serait trop difficile de comprendre quel changement affecterait tel comportement et donc recréer deviendrait quasi impossible. Père as toujours préféré créer de zéro pour pouvoir reproduire les conditions optimale de création.

C'était vrai qu'elle non plus, malgré son plus jeune âge que 316 n'avait jamais ni vu ni entendu dire que le créateur avait fait de modification sur une de ces créations. Alors qu'est qui aurait put altéré cette création originel du créateur. Lorsqu'elle parla de prendre le contrôle de ce village perdu il releva un sourcil preuve qu'il ne comprenait pas où elle voulait en venir. Cela se voyait qu'elle n'avait pas apprécié qu'il lui parle qu'elle continue le projet de leur père, mais là elle parlait de créer un nouvel Eden, ce qui venait à contredire complètement ses émotions.

- Bien... si tu crois que cela peut servir père fait le, je ne suis pas fait pour faire évoluer sa création mais pour veiller à son bon déroulement. Pour ta question, ma réponse est tout simplement non, père m'as donner l'ordre de protéger nos frère et soeurs, pas de veiller à leur projet. Mais il me serait difficile de te trainer de force tout en recherchant les autres. Hors, si tu crée un environement propice à un retour d'Eden alors ceux-ci risque de venir par eux-même ici. Donc ce que je peux faire c'est veiller sur toi pendant quelque temps voir si tu réussi à attiré certains des nouveau-nés ici. Si oui, nous resterons ici, si cela ne marche pas alors je t'amménerai de force avec moi à la recherche des autres.

Il lui fit de nouveau un grand sourire avant d'allez replacer la robe qu'elle avait refuser. Puis il revint, chercher la robe blanche et se mit à la laver dans le reste de l'eau chaude pour qu'elle puisse être vétu proprement, avant d'étendre celle-ci prêt du feu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anastasia

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 17/12/2017

MessageSujet: Re: Une ferme pour seul château   Mer 27 Déc - 19:53

-Écoute moi bien le cabot, oui je me cherche, oui je tente de comprendre qui je suis. Je travaille sur ce que je veux et comme je le veux. Je veux retrouver ma vie d'avant, celle ou je n'avais qu'à me soucier de servir le créateur. J'ai été créer oui dans le but d'évoluer, car je le peux à l'infinie, mais aussi pour répondre aux autre du créateur. Je réalise que je suis capable de faire de grande chose, comme celle de peut-être le faire revenir. Si je travaille comme lui, dans son axe, que je développe mes propres créatures... père viendra, il ne voudra pas de compétition ou alors il voudra savoir ce qu'est mon secret pour faire comme lui. PERSONNE n'a jamais réussis à faire ce qu'il faisait... hors nous sommes bien plus à son image que n'importe qui...Alors, voilà. Je ne veux pas créer un nouvel Eden, je veux être L'Eden en attendant que père arrive...

Je soupire en songeant que je lui parle beaucoup trop, il n'a pas à savoir tout cela, mais il vallait mieux le faire. Je le regarda dans les yeux et je lève les yeux au ciel

- Je suis contente quand même de te voir...

Je le regarde longuement, heureusement qu'il a se regard sinon il ne serait rien d'autre qu'une répugnante créature. Certains échecs du créateur avait été bien plus jolie que lui. Je ne comprends pas pourquoi c'est lui qui avait été garder au niveau de l'apparence. Peut être était-ce le seul à correspondre à tout le reste. Ce serait dure à dire.

-Bon cette maison ne pourra rester la nôtre prépare toi à ce que l'on se fasse mettre dehors de celle-ci bientôt il faudra suivre les demandes des gens car je désire prendre une place d,importance ici pour le bien du projet. Sera tu capable de faire cela?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alca Vorkail
Admin
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 10/12/2017

MessageSujet: Re: Une ferme pour seul château   Ven 29 Déc - 10:04

Alca parvint à rentrer au village avec difficulté. Elle marcha jusqu'à sa demeure, sur le bord de la falaise, près de la taverne et y trouva une porte défoncer. Jamais une telle chose n'était arriver dans son village. Elle ne comprenait pas trop, mais elle ne pouvait mettre en danger Voronwë. Toutefois, il était très froid, la température de son corps chutait, elle devait le rentrer et le coucher sous sa peau d'ours.

Elle entra dans la maison et alla vers son lit, elle y déposa Voronwë et le couvrit de la peau. Elle regarda ensuite avec surprise les deux personnes devant elle. Il y avait une sorte d'homme bête et une femme incroyablement magnifique. Elle opta pour faire comme si de rien n'était, comme s'il avait fait une erreur. Elle ne voulait pas engagé de combat, ni mettre en danger son amour.

Elle regarda la jeune femme complétement nue qui ne semblait pas sentir le froid qui s'engouffrait par l'ouverture de la porte et lui désigna un peignoir fin plié sur une chaise près d'elle.


-Mademoiselle prenez cela pour vous couvrir avant de tomber malade et m'éviter une gêne, de vous voir dans votre entièreté? Monsieur auriez vous l'obligeance d'utiliser votre force, qui visiblement vous à permis de défoncer ma porte afin de la replacer dans l'ouverture, j'ai ici une personne qui à besoin de soin et de chaleur.

Elle soupira un peu, elle ne désirait nullement entrer en combat avec eux, et ne ressentait pas de colère face à leur intrusion. Elle se disait qu'ils avaient sans doute bien plus besoin que n'importe qui d'une place ou se reposer. Elle pourrait les diriger mieux une fois qu'elle comprendrait leur motivation.


-Vous êtes ici chez moi, dans ma demeure. Je ne possède pas la place pour vous accueillir et j'en suis désoler, toutefois je peux vous proposer un peu de thé. Je n'ai rien à manger car nous mangeons tous à la taverne. Nul besoin de payer ici, vous verrez vous n'avez qu'à apporter qu'une contribution de temps à la mesure de vos capacités. Votre force pourrait nous être utile dans la mine et vous demoiselle, j'ignore ce que vous pouvez faire, mais je suis sur que nous pourrons trouver.

Elle alla proche de Voronwë et lui prit la main, avec amour avant de continuer à parler.

-Je me nomme Alca, je suis la représentante de ce petit village. J'espère que vous pourrez vous y plaire... Si vous avez besoin d'un lit il y a un dortoir commun ou vous pourrez allez, le temps qu'une maison vous soit construite...

_________________
"Elen síla lúmenn' omentielvo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sere.forumactif.com
Celear

avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 14/12/2017

MessageSujet: Re: Une ferme pour seul château   Ven 29 Déc - 11:41

Le cabot tout de suite les insulte dégradante, les nouveau-nés avait cette facheuse tendance de rabaisser les autres, que lui ne comprenait pas. Jamais ne l'avait-il traiter d'idiote, ou de moribonde, à quoi cela aurait-il servit outre de causé des tensions inutiles avec un égal. Au moins elle venait de lui prouver qu'elle était bien la digne création de leur père avec les ambitions qu'elle avait en ce moment. Il avait eu peur pendant un instant que son côté félin ne la pousse à attendre, se prélasser et ne s'occuper que de soi, comme les erreurs qu'il avait dut tuer par le passé.

Lorsqu'elle se mit à parler du fait qu'il ne pourrais pas rester dans cette maison il se mit à reniffler rapidement avant de tourner la tête vers la fenêtre. Deux êtres s'approchait, un homme et une femme, l'un d'eux étant blessé perdant du sang. Il y avait une odeur d'adrénaline mais qui s'atténuait, surement deux personne étant un instant plutôt là où il y avait un conflit.

- Deux personnes s'approchent, un homme et une femme, dont un bléssé.

Lorsque Alca franchit la porte de la demeure il la dévisagea sans aucune gène. Elle était fatiguer et l'homme inconscient, des elfes à première vu selon leur grande oreille. D'autre être hautain, mais qui eux n'était réellement que des vermisseaux. Ses grand yeux bleu était posé sur elle avec douceur, mais Alca pouvait par sa connaissance animal reconnaître le regard d'un prédateur. Si ça n'aurait été de la demande de 1739 il aurait eut tôt fait de commencer à s'amuser en torturant l'homme dont la femme semblait clairement amoureuse devant ces yeux avant de la pourchasser dans les bois jusqu'à ce qu'elle soit épuisé ou tétaniser par la peur. Cette idée le fit sourire un peu et il fut même obliger d'essuyer un peu de bave sur le coin de sa bouche. Il devait se contrôler, pour l'instant les ordres de 1739 ne contrevenait pas à celle du Créateur, alors il devait respecter ses précédent ordre qui était de servir et protéger les nouveau-nés de l'aile A. Lorsque l'elfe parla et donna une sorte d'ordre à Anastasia de se couvrir, 316 montra les crocs en grognant faiblement. Comment un être inférieur se permettait-elle d'exiger quoi que ce soit d'un être clairement supérieur à elle. Voyant le regard mécontent d'Anastasia à cet réaction de sa part il poussa un long soupire et se calma avant de répondre à la femme.

-Je vous prie de bien vouloir garder un certains respect envers ma sœur en évitant de lui sommer de se couvrir. Si elle désire rester nue elle le fera et vous ne pourrez rien y changer. De plus, votre étoffe risquerait d'irriter sa peau ce qui ne pourrait être toléré. Donc en attendant que sa robe sèche je vous prierai de bien vouloir vivre avez le fait qu'elle soit ainsi.

D'un pas plus lent il se mit en route vers la porte et la replaca sans aucun mal ce qui démontrait sa force surhumaine. Puis, ses pas le guidèrent près du feu où il retourna la robe pour qu'elle puisse bien sécher des deux côtés. Lentement il porta son regard sur 1739 avant de reprendre parole.

-Ta robe sera bientôt sèche, entre 5 à 10 minutes. Désire-tu que je m'occupe de la blessure de ce ver... cet homme.

Recevant l'approbation de 1739, il se dirigea vers le lit et retira la fourrure de sur Voronwë. Son nez se fit doucement allez et il eut un petit rictus de dédain, face à une odeur désagréable. L'odeur était légère mais bien là, il y avait un poison quelconque qui affectait son sang. Rien de mortel, mais cela risquerait de ralentir la récupération et augmenter le risque d'infection par le fait même. Il faudrait une certaine mixture pour contré les effets du poison, mais il n'avait pas les plantes nécessaire avec lui. Comment aurait-il put prévoir qu'il tomberez museau à museau avec un poison aussi puissant. Lentement, il ouvrit sa besace et en sortit une aiguille qu'il plongea dans une petite fiolle d'où émanait une puissante odeur d'alcool. Il se releva l'espace d'un moment pour aller prendre un cheveux à 1739, le coupant avec une griffe avant de le passé dans le trou de l'aiguille et de retourner sur le lit pour recoudre la blessure de l'elfe. Une fois celle-ci recousu il plongea de nouveau la mains dans sa besace et en sortit un petit pot qu'il ouvrit. Une odeur infecte emmanait de l'onguent se trouvant à l'intérieur ce qui fit plisser le museau/nez de 316 tandis qu'il arrêtait de respirer.. Sans attendre il plongea son doigt dans la substance avant de l'appliquer sur la blessure afin de stériliser la plaie et l'aider à mieux cicatriser. Aussi tôt qu'il eut fini, il referma le pot et prit une grande respiration. Après avoir rangé le pot il sortit finalement un rouleau de lin qui était enfermer dans une petite boîte pour éviter qu'il ne se salisse et ce mit à faire un bandage autour du torse de l'elfe pour couvrir la blessure. Tout au long il avait fait semblant de ne pas remarquer le tatouage autour de l'orbite droit de l'elfe, mais avait tout de suite reconnu ce type de motif. Le jour de sa création lors du test, un homme derrière l'une des vitres avait ce même genre de tatouage mais celui-ci était bien plus grand couvrant la majeur partit de son visage. Jamais n'avait-il revu cela durant ça vie, il s'en souvenait à cause de l'aura autour de cet homme, c'était l'une des rares fois que ses instinct lui avait crier de ne pas s'approcher d'un être. Cette même sensation qu'il avait ressentit lorsqu'il avait été face à face avec l'une des créatures du purgatoire lors de la chute d'Eden.

Ayant fini les premier soins sur Voronwë il poussa un petit soupir et regarda l'elfe d'un air ennuyer. Comment une créature aussi médiocre pouvait-elle vivre éternellement, cela lui échappait. De sa voix grave mais cette fois bien calme et posé il prit parole.

-Point positif, la lame n'as pas atteint d'organe donc il devrait s'en sortir. Point négatif, celle-ci semblait avoir été par le passé trempé dans un poison très puissant, je dit par le passé car il n'y a que des résidu de la substance qui s'est mélanger à sa blessure. Cela pourrait compliquer son rétablissement, il risque de souffrir énormément le temps que le corps expulse ce corps étranger. Bien sur il existe certaines plantes qui pourraient le soigner, mais en cette saison ils seront plus difficiles à trouver. Ma soeur et moi iront à leur recherche plus tard.

Sans en douter, Alca put remarquer qu'il s'en moquait que l'elfe souffre et donc que d'allez chercher ces plantes n'était pas une priorité à ces yeux. Sans dire un mot il se releva pour se diriger près du feu et prit délicatement la robe blanche avant de la secouer un peu. Puis il se dirigea vers 1739 pour l'aider à la vétir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anastasia

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 17/12/2017

MessageSujet: Re: Une ferme pour seul château   Ven 29 Déc - 13:45

Je portais mon regard sur la chose, car il n'y avait pas d'autre terme pour décrire l'horreur qu'elle me demandait de porter. Je fit ensuite un petit sourire et je penchais la tête délicatement sur le côté. Comment pouvait-elle croire que j’allais porter l'une de ses affaires. Ma robe n'était pas prête, elle devrait donc attendre que je sois apte à m'habiller. Je n'ai aucune gêne à me promener nue. Père m'a fait parfaite, je n'ai pas à me soucier de mon apparence, mais il est vrai qu'elle, elle doit être complexer par ma personne, surtout qu'elle semble tenir à cet autre elfe qui n'a pas su avoir la force de ne pas être blesser. Qu'elle incompétence. Sincèrement.

''Bon et la voilà qui donne des ordres à mon frère. La voilà qui croit pouvoir lui dire quoi faire. Croit-elle vraiment qu'il allait l'écouter elle? Une moins que rien, une création des dieux? Les dieux n'étaient en rien important, il n'avait pas de vrai mission, pas de vrai but dans la vie. Mais bon qu'importe, elle veux une porte fermer, qu'elle soit fermer la porte. ''

Je regarde 316 et lui fit un signe du regard qu'il peut l'écouter. Après tout, si je désire m'en faire des alliés je dois me comporter d'une bonne façon.

''Ici, je pourrais faire un Éden, ici je pourrais attirer des créations du créateur et je pourrai peut être même avancer sa technique. Je vais avoir besoin de temps toutefois et d'un lieu sur. Ici me semble bien, ils évitent la guerre, ce qui est rare. C'est le lieu que je cherchais, mais sans vraiment le chercher. Il est vrai que j'ai un peu perdu de temps, il faudra que je fasse attention à cela à l'avenir. Je vaux beaucoup mieux que cela. Bon reprenons, je me perds dans mes pensées.''

Ha oui, l'elfe blesser, tu me supplie de ton regard de chien battue, bien sur que tu peux allez l'aider. Il n'est qu'un vermisseaux, mais tu as bien compris que l'on doit se faire accepter, que l'on doit se faire apprécier, bravo.''

Je le regarde soigner sa plaie, il y fait attention, malgré ses pattes il n'est pas empoter comme son apparence le laisse croire. Le créateur lui à donné une excellente motricité, ce coté lui viens sans nulle doute des hommes et pas du chien. Le chien quel animal inutile si ce n'est pour sa loyauté.

''Ha oui, besoin d'un de mes cheveux pour le recoudre... bien sur ne te gène pas, oui sa me met en colère et tu le sais, mais tu as pas le choix. L'un de mes cheveux parfais sera sur cet horrible elfe. Sincèrement, pourquoi les gens les trouvent d'une beauté inouïe, leur oreille est complètement déformer. Leur visage beaucoup trop allongé et leur trait beaucoup trop fin. Tout est trop sur ces monstruosité. C'est pas pour rien qu'aucune création elfique de père n'a terminé dans l'aile A. Sincèrement, ils sont abject.''

Je me recule un peu, je les laisse prendre un peu d'air et retourne près du feu. Même si je n'ai pas besoin de sa chaleur, il me fait toujours plaisir de sentir la sensation de chaud que m'apporte celui-ci. Je m'assois sur l'une des chaises et regarde 316 terminé son travail.

Il revient ensuite vers moi et retourne ma robe, il la laisse sécher encore un peu et me regarde pour me montrer que celle-ci est prète. Je sourie et l'enfile avec son aide, elle est chaude, j'aime la sensation, c'est mieux que le froid.

- Oui je prendrais volontiers du thé, et je crois que mon frère aussi aimerait bien en avoir? Qu'est-ce que tu en pense? Tu mérites bien un peu de repos, après tout cela, de même qu'une récompense, par une bonne tasse de thé chaud?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alca Vorkail
Admin
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 10/12/2017

MessageSujet: Re: Une ferme pour seul château   Ven 29 Déc - 14:12

Alca regarda la création faire son travail, elle comprenait en le regardant d'où elle venait. Elle en avait entendu parler, elle savait ce qu'ils étaient. Elle ignorait toutefois qu'il y en avait encore en vie de ce type. Elle le dévisagea un peu malgré son inquiétude. Il cachait bien son jeu, mais il était puissant et menaçant. Elle arrivait à voir la bête en lui, celle qui était sauvage et incontrôlable. Toutefois comme tout les animaux, ils savaient être calme et docile.

Elle regarda derrière elle, la femme, sa ''sœur'' elle était donc sans doute comme lui, en l'a regardant dans les yeux, elle arriva à percevoir un quelques choses de sauvages. En effet, ils étaient tout deux issus de cette endroit. Elle devrait faire attention à ce qu'elle faisait, et surtout, faire attention à cette femme qui semblait être en ce moment, sous la protection de l'homme.


Elle soupira doucement lorsqu'il lui dit que la lame n'avait pas atteint de centre vitaux, mais rapidement l'inquiétude la rattrappa. Il avait été empoisonner par la dague. Aldebert avait un poison sur sa dague, elle le savait, il lui en avait parler. Il gardait un antidote dans la taverne, mais ou. Elle ne s'en rappelait pas. La panique l'empêchait de pensée.

Elle courru vers la porte et s'arrêta juste avant de l'ouvrir. Dans son coffre. Elle avait une deuxième fiole, oui elle s'en souvenait, il lui avait donner une fiole d'antidote.


-Non j'ai un antidote... mais ou.... ou est-ce que j'ai bien pu le mettre...

Elle alla vers son coffre et commença a sortir bon nombre de plante sécher et bon nombre de fiole, certaines vides d'autre pleine, elle les passa une après l'autre. Elle avait beaucoup de plante pour soigner les animaux, toutes sortes de maladies. Les remèdes aussi semblait pour cela. Il y avait des livres aux travers ces choses écrit en elfiques, il s'agissait de livres parlant de toute sorte d'animaux, fantastique ou non. Il y avait beaucoup de dessin de son crû aussi représentant sous toute les coutures des animaux.

Au travers son fouillis, elle fini par trouve une petite carafe dans laquelle se trouvait une sorte de poudre. Elle sourie et l'apporta a son baril remplis d'eau. Elle en prit un peu qu'elle mit dans la carafe et commença à faire un mélange. Elle alla ensuite près de son homme lui ouvrit la bouche et le força à avaler le contenue qui, s'il aurait été éveiller, l'aurait sans doute fait souffrir.

Elle posa la carafe sur la petite table à coté de son lit et caressa la joue de celui qu'elle aimait. Elle resta là un moment à le contempler avant de se souvenir de ces invités. Elle se releva et alla mettre de l'eau à bouillir.


-je pardon...oui du thé... merci pour tout...humm sachez qu'ici...vous serez en paix. Je sais d'où vous venez, personne ne vous en tiendra rigueur ou ne tentera quoi que se soit contre vous... ici tout le monde est accepté peut importe le passé. C'est parfois dur pour certains...ce sera dure à mon cher d'accepter, mais en temps de guerre mondiale comme celui-ci... c'est important de le faire...pour assurer un avenir...espérer un avenir...

_________________
"Elen síla lúmenn' omentielvo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sere.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une ferme pour seul château   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une ferme pour seul château
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» 7 mois de prison ferme pour le meurtre d'un chat
» Dieu est le seul Maître de la vie, à lui de vous donner ce qui vous est nécessaire...
» Ecole fermée à cause de la neige
» Quatre mois de prison ferme pour des injures téléphoniques
» poste cuisinier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sérë :: L'an 1-
Sauter vers: