Sérë

Un univers où l'appât du gain, l'égoïsme et la peur ont entrainer la fin du monde connu. Il est temps de faire place à la reconstruction.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ---Le retour---

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Celear

avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 14/12/2017

MessageSujet: ---Le retour---   Jeu 14 Déc - 19:57

La colonne de lumière semblait être atterrit à l'entré de la plaine à la limite de la forêt au nord. Le vent soufflait fort et la neige rendait toute visons difficile ce qui permettait à tout ceux intriguer par cet apparition de s'en approcher. Celle-ci semblait faire cinq mètre de diamètre et l'on pouvait voir tout autour de celle-ci une dizaine de personnes en toges noir et pourpre semblant incanté à voix haute des paroles dans une langue oublié. Au centre de la colonne à environ 10 pied du sol semblait flottait un homme nue et immobile semblant piéger dans ce qui semblait être une sorte de prison dimensionnel.

Trois créature à l'apparence de canidé imposant semblait assuré la protection des cultistes entrain de tenter de brisé cette prison magique. Les créatures en partie difforme était affublé de croc acéré  et semblait expiré une sorte de fumé noir à chaque respiration. Un crit terrifiant sembla sortir de la bouche d'un des membres du culte du dernier éclat avant qu'une masse noir ne s'extirpe de lui et ne frappe la colonne de lumière. Comme vidé de toute vie, celui-ci s'effondra au sol tel une poupée de chiffon tandis que la colonne semblait diminuer en intensité. Ceci continuait peut à peu à se produire au fur et à mesure que les curieux regardait en partit apeuré la scène qui se déroulait devant eux.  

Puis l'un des canidés sembla percer le voile blanc qui obscurcissait sa vision et riva son regard sur les gens rassemblé au loins les fixant en grognant. Le seul cultiste qui n'était pas occuper à incanter se mit alors à parler à haute voix.

-Mes frères et soeurs! Des intrus semblent s'être invité à notre divin rituel. Haté vous! Celui-ci ne peut être intérrompu sous aucun prétexte. Maître Dûrion doit être libéré de cette audieuse prison!

Peu à peu les cannidés se rassemblèrent pour se diriger vers la communauté de Sérë se mettant à tourner lentement autour d'eux en montrant les crocs tout en lachant des grognement d'un autre monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alca Vorkail
Admin
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 10/12/2017

MessageSujet: Re: ---Le retour---   Jeu 14 Déc - 22:32

Alca arriva en courrant vers l'emplacement de lumière. Une voix à l'intérieur d'elle lui disait que rien de bon n'allait se passer. Sur place, elle vit rapidement les créatures difformes. Elle ne remarqu'à pas immédiatement celui qui se trouvait au centre de la lumière.

Elle écouta a demi les paroles du cultiste, réalisant seulement qu'il venait de parler d'un Maître, un certain Dûrion. Elle posa son regard sur la colonne de lumière et le reconnu. C'était lui, c'était son ami, son fiancé, Voronwë. Tant de questions lui traversère l'esprit à ce moment là, mais aucunes réponses ne venait, elle ne comprenait pas.

Elle sentie son arc devenir lourds, et ses mains se mirent à trembler l'espace d'un moment. Un moment de trop sans doute, car elle aurait pu en tuer au moins un. Elle banda son arc et lâcha une flèche qui se voulait le plus précise possible, dans un des hommes du culte. Elle ne comprenait pas pourquoi ils étaient là, mais il devait disparaitre. Elle devait l'aider à s'en sortir.

-VORONWË !!!! VORONWË

Elle cria son nom, enlevant ainsi la peur dans son coeur, son arc cessa de trembler, elle encocha une autre flèche prête a le défendre, prête à tout pour le sauver de ces choses. Elle pointa l'une de ces bêtes putrides et lâcha la flêche qui fendit l'air vers la gueule d'un de ces loups infernales et difformes.


_________________
"Elen síla lúmenn' omentielvo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sere.forumactif.com
Adyelle D'Or

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 10/12/2017

MessageSujet: Re: ---Le retour---   Jeu 14 Déc - 23:06

Cela faisait presque 5 ans maintenant que son voyage perdurait sans ses fidèles compagnons d'enfance. Cinq longues et pénible années... La séparation avait été douloureuse mais elle avait eu lieu pour assurer sa santé mentale. La perte de ses amis de toujours l'avait affaiblis et elle ne pouvait alors se permettre de le démontrer aux autres, de peur qu'ils abandonnent et qu'ils se laissent dépérir. En sa qualité de chef elle avait fait la seule chose qui lui donnerait l'assurance que cela n'arriverait pas.

Elle avait dépassée ses propres limites durant ses années là, survivant de presque rien, regrettant souvent d'être partie de la communauté et de la facilité d'y vivre. Les nombreux combats sur sa route avait forgé son caractère, parfois pour mieux et d'autre pour pire mais tout ceci avait également augmenté ses capacités magique et physique à un tel point que cela prenait de longue heures de marche avant de ressentir la fatigue. La privation l'avait amaigri aussi mais n'enlevant rien à sa beauté naturelle et l'avait aidé à s'endurcir.

Durant la journée une chasse lui permit de manger à sa faim, lui redonnant suffisamment d'énergie pour accéléré le pas. Selon une ancienne carte, il y avait un vallon riche à cet endroit qui promettait et cela voulait dire que la population s'y serait regroupée. Cela faisait des jours et des semaines qu'elle n'avait vu âme qui vive et savoir cela gonfla sa poitrine de joie et elle espérait même peut-être y voir l'un de ses amis. Enfin un bon feu et une boissons chaude...

Cependant rien de tout cela ne se produisit. Quand elle pénétra les lieux, une déflagration d'une puissance incommensurable balaya tout sur son passage et elle se retrouva sur le postérieur assez vite. Ses sens l'avait pourtant avertie quelques minutes plutôt que quelques chose se tramait. Elle se releva donc et regarda la colonne de lumière pourpre anormale. Elle laissa ses sens magique balayer les environs et la magie qui lui revint la fit frissonner.

Sans perdre une seconde, elle s'élança sur les molosses sans armes. Elle n'en avait pas besoin, son corps était une arme. Elle se fraya un chemin jusqu'aux occultistes et observa la scène rapidement. Le temps était compté. Usant de toute son énergie magique, elle envoya vers les cieux un appel à l'aide, espérant se faire entendre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldebert

avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 12/12/2017

MessageSujet: Re: ---Le retour---   Ven 15 Déc - 12:42

Une épée courte dans une main, une dague noir comme la nuit, reluisante d'une susbtance étrange, dans l'autre. Aldebert avançait lentement sur la plaine, regardant la scène irréelle qui se tenait devant lui. Étant en retrait, il pouvait analyser d'avantage l'imbroglio qui se tenait au loin.

Il y avait une lumière étrange où un être se trouvait en son sein. Il y avait tout autour des gens qui semblaient invoquer, pour traverser la lumière, lumière qui semblait être une prison. Il vit une demoiselle magnifique qui n'était pas du village qui se battait. Il vit Alca, qui tenait de vaincre avec ces flèches les monstres autour des cultistes.

Il avança prudemment, il ne voulait plus avoir affaire avec la guerre, mais visiblement la guerre venait de le rattraper. Il analysa encore et encore ce qui se passait. Il voulait comprendre. Puis voyant maintenant clairement l'elfe au milieu de la lumière de nombreux souvenirs refirent surface. Cet elfe s'était sacrifié dans le passé, mais celui qui était là, n'était plus. La prison ne devait pas être brisé. Ni par eux, ni par les cultistes.

Que devait-il faire, encore une fois prendre part à la guerre et se retrouver devant tout les regrets qu'il avait, refaire face à toutes les horreurs qu'il avait commises?


-ALCA, CETTE PRISON NE DOIT PAS ÊTRE DÉTRUITE. PEUT IMPORTE OU ELLE SE TROUVE, NOUS DEVONS LA LAISSER FERMÉ!!!

Il cria à Alca espérant que le bruit de son combat ne coupe pas sa parole, espérant que le sacrifice de tant de gens ne soit pas vain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celear

avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 14/12/2017

MessageSujet: Re: ---Le retour---   Ven 15 Déc - 16:49

Atteint en pleine gueule par la flèche de Alca, la première créature recula de quelque pas en gémissant douloureusement. Sans même avoir le temps de s'en remettre Adyelle fondit sur lui, lui assenant un puissant coup qui l'envoya sur le côté, se tordant de douleur sur le sol froid et enneigé.

Voyant la jeune femme passait entre eux et sentant son ascendance angélique, les deux molosse restant se retournèrent pour la poursuivre. Tandis que l'un tenter de la mordre sans succès le second continua sa course pour la devancer et la forcer à s'arrêter avant d'atteindre les cultiste.

Sentant la magie se concentrer en la jeune femme celui qui semblait être le chef de ce regroupement jura fortement avant de crier des ordres aux molosses.


- CESSEZ DE FAIRE JOUJOU ET ARRÊTER LÀ BANDE D'IMBÉCILE !

L'un d'entre eux bondit alors vers ses jambes la forçant à l'éviter, ce qui permit au second de bondirent sur elle pour la plaquer au sol, mais malheureusement trop tard. Juste avant de l'atteindre un rayon blanc de lumière jailli d'elle vers les cieux durant un court instant avant qu'elle ne se retrouve lourdement écraser au sol par la créature corrompu. L'haleine fétide de la créature put lui lever le coeur preuve d'une certains putréfaction de la chair de la créature sous cette énergie néfaste. La gueule béante du canidé s'approcha de son cou et n'eut à peine le temps de s'enfoncer dans sa gorge laissant couler quelque goutes de sang, avant qu'un puissant très de lumière projeta la bête au loins dans un cri d'outre tombe.

Tous purent voir un homme armuré de la tête au pied, une mains tendu en direction de la créature qui avait tressaillit et l'autre tenant une lame semblant être lécher par des flammes d'une blancheur immaculé. Le nouvel arrivant se rua vers le dernier loup abyssal qui tenta de le plaquer au sol mais fut au contraire projeté lui même au sol par l'une des ailes au plumes doré qui apparut dans le dos de l'inconnue. À présent au sol, le loup n'eut aucune chance face à l'épée qui se planta dans sa chair l'embrasant des flammes divine des cieux.

L'ange lanca un bref regard à Adyelle faiblement blessé au cou, puis ramena son regard vers la prison de lumière qui s'affaiblissait de plus en plus tandis que le temps passait. Pour arriver rapidement, l'ange avait dut laisser derrière la totalité de ces hommes ne lui laissant aucune chance d’empêcher l'ouverture de la prison. Ce fut à ce moment que le ton ferme de l'homme retentit haut et fort dans la plaine. Sa voix était à la fois chaleureuse et charismatique mais surtout imposante.


-Enfant de la terre, ne rester pas en ces lieux si vous ne croyez pas être capable de protéger vos propres vie. Je n'aurais pas de nouveau la chance de m'occuper de vous lorsqu'il sera libre.

En un mouvement de foule la majorité de la populace de Sérë tourna talon pour allez s'enfermer dans leur chômière dans l'espoir de survivre à ce qui ce passait.

Puis sa voix se fit entendre uniquement dans la tête d'Adyelle, Aldebert et Alca


- Lorsque la prison s'ouvrira je ne pourrais me concentrer que sur cette créature du néant, je compte sur vous pour vous occuper de leur chef pendant ce temps. Avec un peu de chance, Dûrion n'auras pas repris toute ces forces n'ayant pas put finir sa possession et je serais capable de le retenir le temps que les autres arrivent pour que nous puissions l'enfermer de nouveau.

Au moment même que la prison se fractura l'ange sembla disparaitre tant il se déplaca rapidement en direction de Voronwë le frappant brutallement au torse du paumeau de son épée envoyant roulé boulé l'elfe sans même qu'il eut le temps de toucher le sol. Le chef du regroupement de Cultiste tenta de s'attaquer à l'ange mais celui-ci d'un mouvement de la main créa une cage de lumière l'enfermant avec Alca, Adyelle et Aldebert pour les forcer à se confronter.

Un rire guturale se fit entendre provenant de l'elfe possédé et avant même qu'il n'eut le temps de se protéger l'ange fut projeter à son tours au sol par une vague d'énergie noir qui aurais surement tuer le trio s'il n'aurait été protéger par le dôme de lumière.


- Letos... Letos... Letos... n'apprendra tu donc jamais... ta résistance et futile peu importe le nombre de pantin que tu sacrifieras pour me combattre te rendra plus faible face à mes frère et soeur. Les cieux ont bien compris la menace et préfère justement consolider leur défense la haute que de tenter en vain de nous ralentir ici.

L'elfe essuya le coins de sa bouche d'un peu de sang dut au coup de paumeau qu'il avait reçut avant de continuer. D'un ton encore plus sombres et menacant.

- La seul chose que tu auras réussi à faire il y a 20 ans et de me forcer à posséder ce corps pour te permettre qu'avant que je n'en prenne contrôle tu puisse m'emprisonner. Mais ne crois pas que cela se produira de nouveau. J'ai douté qu'un ange irait jusqu'à utiliser les enfants de la terre comme pions afin de protéger les cieux de notre venu, mais je ne ferais pas deux fois la même erreur. Je vais dès maintenant m'occuper de toi et comme tu ne peux me tuer sans être sur que je te possède ensuite, ce sera un combat... plutôt à sens unique ne trouve tu pas?

Son rire guturale retentit de nouveau semblant même faire trembler la cime des arbres. Pour seul réponse Letos chargea de nouveau sur lui échangeant de nombreux coup que l'elfe évita sans grand mal. Tous pouvait voir qu'il n'y avait réellement aucune envie de tuer dans Letos, prouvant à leur yeux que celui qui tuerrait cette créature serait donc surement posséder.

- Cet elfe t'en veux grandement Letos, l'avoir utilisé lui et ces amis de la sorte, utiliser leur désir de vengeance afin qu'il me tue et se face posséder à ta place sans être au courrant de ce qu'il l'attendait. Il te maudit mon pauvre vieux, si tu entendais toute sa haines en ce moment vis à vis toi, toute cette noirceur en lui ne fait que me nourrir d'avantage.

////

Pendant ce temps dans la cage de lumière l'homme à la tête de ce détachement du culte du dernier éclat regarda les trois êtres devant lui en jurant faiblement.

- Un loup prisonnier avec trois brebis tandis que le maître est libre... quel déshonneur... mais bon si je veux sortir d'ici autant avant transformer en bain de sang ce lieu "béni".

Il sortit une lame sombre de son fourreau tandis qu'il se positionna face à eux. Il était clair que cet homme ne serait pas aussi simple à abattre que le loup corrompu. Ils devront user de leur force commune afin de le vaincre. Mais seront-ils vraiment capable de ce concentrer avec les révélation qu'ils entendait en même temps par Dûrion et le sacrifice de millier de gens par cet ange afin de l'enfermer?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alca Vorkail
Admin
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 10/12/2017

MessageSujet: Re: ---Le retour---   Ven 15 Déc - 17:56

Alca lança sa deuxième flèches, mais ce n'était pas une combattante, malgré que son bras ne tremblait plus, elle ne réussis pas à encocher une troisième fois. Elle regarda ses mains qui tremblaient, elle ne savait pas comment elle pourrait aider, tremblante comme une feuille, mais elle le devait. Elle le devait pour lui. Pour elle, pour eux, du village.

Elle regarda le champ de bataille et apperçu alors un homme, magnifique, d'une prestance incroyable, il devait sans doute être un ange. Elle ressentie une partie de sa magie et de sa puissance, ce qui confirma ses pensées. Puis, elle entendit une voix, cela ressemblait à celle d'Aldebert, mais elle ne compris pas ce qu'il disait, il y avait tant de bruit assourdissant.

Sans qu'elle ne comprenne ce qui se passe, elle vit la femme près d'elle, une inconnue, s'en prendre aux créatures, mais celles-ci prirent rapidement le dessus sur elle. Alca n'arriva pas à l'aider, tout se passait si vite et elle avait l'impression que tout était ralentie à la fois. Elle était tétaniser. Elle ne comprenait plus ce qui arrivait.

L'ange imposant leur parla, il semblait vouloir tuer Voronwë, mais pourquoi. Elle trembla d'avantage, sentant l'incompréhension et la rage monter. Elle voulait savoir ce qui se passait, elle se sentait complètement inutile. Puis, sans crier gare, elle se retrouva dans une sorte de prison, si près de l'être aimé, qui parlait, mais pas comme lui. Pas comme Voronwë. Il avait été frapper et au lieu de riposter comme son être aimé l'aurait fait, il ne faisait que parler et parler. Elle n'arrivait pas à bien saisir toute les nuances de ce qu'il disait, elle était en choc. Comment cela posséder, comment cela, utilisé. Elle ne comprenait pas ce qui arrivait. Mais c'était visiblement la faute de cet ange qui refusait de se sacrifier à son tour.

-Voronwë... Voronwë est...Je ne me battrai pas contre Voronwë...

Une larme roula le long de sa joue, ses yeux exprimait peur, incompréhension et colère. Elle ne comprenait pas ce qui arrivait. Elle regarda l'ange foncé sur celui qu'elle aimait. Comment osait-il s'en prendre à lui? Que se passait-il?

Tout ce qu'elle comprenait, c'est qu'elle aurait son propre combat à faire, contre cette chose qui pouvait contrôler ces chiens putride des enfers. Elle reprit son arc en main encocha une flèche et la tira vers cet être emprisonner avec eux. Elle sentait sa puissance, elle ignorait s'ils pourraient y arriver.


- VORONWË Méla Melda...sàme imni...
(En quenya, elfe des bois : VORONWË, mon aimé, Aidez moi...)

[/b]

_________________
"Elen síla lúmenn' omentielvo


Dernière édition par Alca Vorkail le Sam 16 Déc - 10:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sere.forumactif.com
Adyelle D'Or

avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 10/12/2017

MessageSujet: Re: ---Le retour---   Ven 15 Déc - 18:19

Son coeur battait la chamade. Faites que l'appel soit entendu à temps...Il était plutôt rare que la jeune femme usait du don qu'elle avait recue à la naissance de par sa mère et encore plus rare dans la fonction de communication large. Cependant aucune peur n'hantait son coeur, l'aidant à mieux diriger l'énergie magique vers les cieux.

Les canidés maléfiques lui donnaient du fil à retordre et ils étaient d'une intelligence quasi humaine. Un adversaire ce n'était pas si mal au corps à corps mais plusieurs, cela devenait compliquer et ses sens étaient un peu erronée par la dépense magique. Ce qui devait arriver arriva et plus rapidement que prévu, la déstabilisant suffisamment pour lui faire faire une erreur.

Elle se retrouva violemment projetée au sol par l'une des créatures avec laquelle elle se battait plus tôt. Le poids de son corps contre le sien fut un choc en soi mais se fut plus son halène putride de chairs en décompositions qui fut le plus choquant. Un haut-le-coeur lui brouilla la vision un court instant mais son esprit logique reprit rapidement le dessus. Elle se débattue de son mieux sous le molosse, sans résultat apparent, coincée sous ses membres musclés. Quand ses dents frôlèrent sa gorge dénudée, cela lui fouetta les sangs si fort qu'elle senti l'adrénaline monter en flèche et lui redonner une vigueur jusqu'à présent non vécue.

Alors qu'elle s'apprêtait à frapper son ennemi, un homme d'une beauté quasi parfaite la délogea. Ses traits et sa façon d'être rappela à la demi-ange les enseignements de sa mère sur ses origines angélique. Son message avait été entendu ! Jubilant intérieurement la jeune hybride se redressa, de nouveau prête au combat.

Tout le reste se passa très vite. Si vite que son esprit rationnel eu du mal à géré l'information dans son entièreté. Promptement elle fut prisonnière. Quoi ? Elle devrait l'affronté? Bon d'accord, sans problème, elle gérerait les liens familiaux plus tard. Sans attendre davantage ni même attendre l'aide de qui que cela soit, Adyelle fonça sur son adversaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aldebert

avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 12/12/2017

MessageSujet: Re: ---Le retour---   Sam 16 Déc - 10:43

Aldebert, beaucoup plus expérimenter en combat de traitre, analysa la scène afin d'observer une faiblesse de l'adversaire avec lequel il se trouvait. Un coup de couteau bien placé valait mille efforts à l'épée. Il devait trouver une place ou frapper. Il le regarda donc bouger et cru percevoir une belle place entre les côtes, voilà qui lui serait fatal.

Tout en analysant, il entendit l'appel à l'aide d'Alca, ce qui lui fit faire une grimace.Ne comprenait-elle donc pas qu'il n'était plus Voronwë, mais une simple loque. Quelques chose d'autre avait pris sa place. Il devait la raisonner, il devait lui en parler afin d'éviter qu'elle ne soit un élément faible du groupe qui lui vaudrait sa vie.


-Alca, arrête, ce n'est pas celui que tu crois. Il n'existe plus, il est trop faible pour combattre ce qui à pris sa place. Concentre toi, vise avec ton arc et arrête de trembler! Ta faiblesse peut entrainer notre mort. NOUS avons besoin de toi en ce moment. Il ne peut rien faire pour toi ni pour nous.

Il avait les dents serrer, il n'avait pas à gérer Alca dans les combats habituellement, mais il était vrai que ce n'était jamais des combats de cette envergure. Il soupira et balaya du regard la scène de combat qu'ils avaient. La jeune femme étrangère venait de se lancer en combat au corps à corps. Voilà qui lui laisserai une chance de lui placer une dague entre les côtes. Si le poison ne le tuait pas, le coup lui, lui serait fatal. Il rangea son épée courte, qui lui serait plus encombrante qu'aidante avec une autre personne sur l'adversaire et posa sa main désormais libre sur celle d'Alca qui tenait son arc, afin de la calmer et la faire cesser de trembler. Ce qui, heureusement, fonctionna.

-Alca, couvre nous avec tes flèches!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adalon

avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 17/12/2017

MessageSujet: Re: ---Le retour---   Dim 17 Déc - 14:45

*** Combien d’années cela faisait-il? Le temps avait défilé à un rythme effréné, alors qu’il était prisonnier dans son propre corps. Il savait que son maître avait été piégé 20 ans auparavant, car il avait recouvert une partie de son esprit et le contrôle de son corps, mais… ce n’était pas suffisant. La malédiction pesait toujours contre lui, et n’apportait que des malheurs. Non. Cette fois, il serait libre pour de bon. ***

Plus loin sur la plaine, derrière le rituel, Adalon s’approcha lentement. Il ne faisait aucun effort pour se cacher, mais peu l’auraient remarqué dans la neige alors que le rituel émettait une colonne de lumière surnaturelle.

*** Le moment était proche, il le savait. Il le sentait. Le culte avait enfin trouvé l’hôte de Dûrion et tentait de le libérer. Il devait agir vite. Frapper l’elfe-hôte au bon moment, et entraîner son maître avec lui dans la mort. Avec la destruction de son maître, il serait enfin libre de sa domination. Mort… mais libre. ***


Des curieux s’approchaient du rituel. Certains avec leurs enfants accrochés à leurs jambes. Un village paisible, qui n’avait peut-être jamais vu la guerre.

*** Ils mourraient tous avec lui dans la catastrophe qu’il allait provoquer, sans aucun doute. Des dégâts collatéraux. Rien. Il ne ressentit, à cette réalisation, aucune nausée, ni de tressaillement dans son corps. Rien, sauf des cendres, de la fumée et des flammes, avides de tout dévorer. ***


Le culte relâcha ses loups, et seuls quelques braves restèrent pour les affronter.


*** Parfait, pensa-t-il. Ils fourniraient une distraction suffisante pour frapper l’elfe. ***

Il se mit à courir au travers de la neige, laissant toute discrétion derrière. Ses yeux et ses cicatrices se mirent à luire comme des tisons qu’on aurait attisés, faisant contraste avec sa peau pâle comme la cendre. La neige crissait et s’évaporait au contact de sa peau. Une belle femme aux cheveux d’or s’approchait en même temps du chef des cultistes. Puis, un petit imprévu. Un ange apparut et aida la femme contre les loups abyssaux. Adalon ralentit, mais continua à marcher, incertain.

*** L’ange le laisserait-il accomplir sa mission? Et sacrifier tous ces villageois? Cela allait être problématique… Tuer l’elfe-hôte ne servirait à rien si un ange venait à l’éliminer, lui, immédiatement après. Quoi faire? Le temps manquait… ***

L’ange parla et fit évacuer les villageois. Sa voix stoppa Adalon et résonna dans son corps comme une cloche qu’on aurait sonnée directement à côté d’un verre de cristal, menaçant de le briser en mille morceaux. Il se couvrir les oreilles le mieux qu’il put, alors que la prison de Voronwë éclatait et que l’ange se ruait sur lui
.

***Adalon sentit le néant en lui laisser place à la lumière. Ses flammes avides devinrent plus chaleureuses, plus justes. C’était le moment! L’instant où son maître était au plus faible, combattant la volonté de son hôte tout en occupant le reste de son attention sur l’ange. Adalon avait tout prévu. Il allait vider son feu jusqu'à ce qu'il cesse d'exister pour lancer la plus grosse boule de feu jamais vue, immolant tous ceux qui se trouvaient à proximité. Tous mourraient, et Dûrion ne trouverait aucun hôte à posséder à des lieux de là. Plus de plaine, plus de village, plus de villageois… Plus de parents serrant leurs enfants… dans… leurs… bras… Personne.
Rien.
Non.
Un tressaillement dans sa poitrine, une nausée, une étincelle d’espoir. ***


Aucune flamme ne vint, aucune boule de feu n'éclaira la plaine. L’elfe possédé se releva et émit un rire. La vague d’énergie noire balaya Adalon plus loin, et son teint devint noir comme de la suie, réagissant à la vague d’énergie.

*** Quelque part en lui, l’étincelle s’amenuisa. Qu’importe les autres, il devait se libérer, lui. Qu’importe ce que lui disait son cœur. En avait-il un, seulement? La sensation s’atténua, laissant place à la noirceur. Le froid. Quand son corps se releva et avança de lui-même, alors Adalon sut qu’il avait échoué… ***

Se relevant, Adalon vit un cultiste de moindre envergure s’enfuir du combat faisant rage entre Letos et Dûrion. Ce dernier se jeta sur lui, pensant avoir trouvé un espion venu attaquer son maître par-derrière. Il transperça Adalon à l’abdomen avec sa dague, mais celui-ci lui vomit un nuage de fumée noire et de flammes au visage. Le cultiste s’étouffa dans le nuage et pris feu. Il se consuma rapidement, alors qu’Adalon se nourrissait de ses cendres, guérissant sa blessure. Il ne laissa qu’un squelette carbonisé. Il regarda l’ange se battre vainement contre Dûrion et s’avança vers le combat, malgré-lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Celear

avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 14/12/2017

MessageSujet: Re: ---Le retour---   Mar 26 Déc - 22:42

Letos ne pouvant porter de coup mortel à l'un des Sombre-Venu fut obliger de passer à la défensive tandis que Dûrion l'attaquait avec de plus en plus de puissance plus le temps avançait, plus il prenait contrôle de son hôte. Puis... d'un coup l'elfe possédé cessa de bouger comme pétrifier sur place. Une voix avait retenti, une voix qu'il aurait reconnu au plus profond des ténébres, une lueur d'espoir. Peu à peu, la colère et la rage qui consummait Voronwë de l'intérieur diminua.

***Dûrion(Pensé):Que fais-tu idiot! L'être que tu hais, que tu déteste et devant toi. Celui qui t'as manipuler et t'as éloigner des tiens se trouve à porter de mains. Ne me nuie pas elfe! Soumet toi à ta haine, à ta colère, aux vides qui te ronge de l'intérieur.***

*****Voronwë(Pensé):Tait-toi! Alca est là... elle est là! Tout comme cet ange tu as abusé de ma colère pour me contrôler. Mais ma lumière est là elle me guide à bon port et rien n'y personne, même toi ne pourra me retenir!*****

L'elfe possédé ce mit alors à crier de douleurs se tenant la tête entre les mains à genoux dans la neige froide. Il sentait tout son être se déchiré de l'intérieur la douleur était quasi-insoutenable et seul la vision de Alca dans cette cage de lumière lui permettait de tenir bon. Peu à peu le tatouage noir qui recouvrait de plus en plus son corps se mit à se résorber lentement sous le regard stupéfait de Letos. La volonté de cet elfe était incroyable pour réussir à résister à l'appel d'un sombre-venu et même à reprendre peu à peu le dessus sur lui. Certes cela n'était pas impossible, mais il fallait être prêt à abandonner ça colère et le goût de tout détruire pour ce faire et rare était ceux qui réussissait. Il fallait que ces renfort arrive rapidement, il pourrait alors durant se moment de faiblesse piéger de nouveau Dûrion dans une prison céleste. Mais étais-ce là la solution? Quelqu'un... non pas quelqu'un... assurément un ange avait causé la chute de cette prison personne d'autre n'en avait la possibilité. Alors cela voulait dire que la haut une ou plusieurs personnes était prête à aider les sombres venu et donc l'emprisonné de nouveau ne servirait à rien car il serait rapidement renvoyer sur terre et cette fois avec surement bien plus de gens qui protégerait le rituel.

Adalon put ressentir que la malédiction s'amenuisait, plus le tatouage semblait se résorber. Il semblait que le tatouage était intimement lié à la propagation de la possession sur son hôte. Plus l'elfe reprenait contrôle sur son corps, plus Dûrion s'affaiblissait. Certe la malédiction restait, mais s'il réussissait à s'assurer que l'elfe garde le contrôle il serait libre de chercher réellement un moyen de lever complétement la malédiction qui l'incombait.

-ALCA!!!!!!!!!

L'elfe cria ces mots malgré la douleur et ce sans s'arrêter. Il avançait à quatre pattes avec toute la misère du monde comme cherchant dans les ténèbres son être aimé.

///

Le cultiste emprisonné avec eux se mit à sourire à leur attaque. Il était si faible que cela en était pathétique voir même amusant. Il dévia sans mal la flèche décoché par Alca à l'aide d'un bouclier magique et s'apprêta à contre attaquer quand la demi-ange l'atteignit. Il se mit alors à éviter ses coups tout en riant. Elle était si impulsive, cela faisait deux fois qu'elle se lançait tête baisser dans le combat sans prendre le temps d'analyser son environnement ou de planifier une attaque conjointe. Certes elle avait utiliser le tire de Alca pour s'approcher de lui, mais il n'y avait pas là de travail d'équipe suivant une directive commune et connue. Seul un d'entre eux semblait comprendre réellement la différence de force et l'importance de penser avant d'agir et il se devrait de le garder à l'oeil. Le demi-géant avait connu la guerre et cela ce voyait, il n'attaquait pas et plutôt attendait la bonne opportunité pour lancer une contre offensive dévastatrice. Il le vit ranger son épée et garder en mains que sa dague. Il tenterait donc de l'atteindre avec une arme à très courte porté, cela voulait donc dire qu'Aldebert était sur de pouvoir finir le combat en un coup. Il devrait s'assurer de ne pas le perdre de vu alors. Tandis qu'il se concentrait à éviter les coups de la demi-ange, il se mit à incanter d'un ton lourd et écrasant. Il se débarrasserait d'abord d'elle puis de l'homme et finalement s'amuserait avec l'elfe qui semblait souffrir émotionnellement. À la fin de sa sombre incantation, une tentacule d'un noir ébène sortit alors du sol est agrippa le bras d'Adyelle avec force ouvrant sa garde, sans attendre le cultiste s'apprêta à lui porter un coup mortel, si ce n'aurait été de la flèche qui fendit l'air et sectionna la tentacule en deux permettant à Adyelle d'éviter le coup tout en lui assenant un puissant coup de poing à la tempe qui le fit tituber sur la droite. Le cultiste jura profondément son regard devenant noir. Cette idiote allait payer il l'as ferait souffrir incroyablement avant de lui accorder enfin la libération que serait sa mort. Sa puissance sembla grimper d'un coup prouvant qu'il s'apprêtait à lancer une contre attaque dévastatrice mais ceci fut sa plus grave erreur. Profitant de l'ouverture Aldebert c'était approcher de lui et lui envoya un puissant coup de dague aux côtes qui fit reculer l'homme contre les parois du dôme de lumière qui les retenait tout quatre enfermer. Il porta difficilement la mains à ces côtes par automatisme afin de faire pression sur la blessures. Son regard ce posa sur Aldebert et ce n'est qu'à ce moment qu'il vit cette substance noirâtre qui se mélangeait au sang sur sa dague... du poison. Au loin il n'avait pas put voir que sa lame en était imbiber et il réalisa immédiatement que son temps était compté. Cependant, il n'accepterait pas de partir seul dans la mort, il tenterait d'en amener le plus avec lui. La douleur était elle que cela lui prenait tout pour se concentrer ce qui permit a Adyelle de lui asséner de nouveau un puissant coup qui le fit gémir de douleur. Laissant tomber d'user de la magie l'homme tenta de frapper dans un ultime effort de sa sombre lame la jeune femme mais fut à nouveau interrompu cette fois par une flèche qui se ficha en plein dans son poitrails. Ces forces le quittant, l'homme tomba à genoux devant eux lâchant sa lame tandis qu'une substance noirâtre s'écoulait de sa blessure au côté. En puisant dans son dernier souffle l'homme dit d'une voix mourrante.

-Puisse se monde souillé... enfin s'éteindre...

L'homme s'écroula au sol son regard vide de vie tandis que le dôme de lumière s'ouvrit autour d'eux. Ce combat mortel avait prit fin et il était libre à présent de cet arène de lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ---Le retour---   

Revenir en haut Aller en bas
 
---Le retour---
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sérë :: L'an 1-
Sauter vers: